relecture officiants et Animateurs

Mardi 27 février 2018 à 20h nous nous sommes retrouvés autour de Paul et de l’EAP pour partager notre expérience d’animateur et d’officiant .La dernière relecture avait eu lieu il y a un peu plus d’un an. Depuis beaucoup de changements était intervenu ; d

DSC_0439 DSC_0439  Mardi 27 février 2018 à 20h nous nous sommes retrouvés autour de Paul et de l’EAP pour partager notre expérience d’animateur et d’officiant .La dernière relecture avait eu lieu il y a un peu plus d’un an. Depuis beaucoup de changements était intervenu ; départ de Pierre, notre curé, celui de Thérèse notre animatrice, arrivée de Paul prêtre modérateur et constitution d’une nouvelle équipe d’animation pastorale.DSC_0438 DSC_0438  

Nous étions une vingtaine autour de la table. La soirée a commencé par un temps d’accueil animé par Marie-Pierre. Elle nous a rappelé l’objectif de cette soirée   basée sur 2 témoignages :1er temps écouter nos amis  sans les interrompre et sans poser de question puis dans un 2ème temps en petits groupes, dire, sans juger ni commenter, «  comment accueillons-nous ce que nous venons d’entendre » et dans un troisième temps « Que recevons-nous pour nous-mêmes ? Quelle parole de Dieu prend sens et nous éclaire ? Comment mieux vivre notre responsabilité ? »

Nous nous sommes d’abord rassemblé sous le regard de Dieu en priant le psaume 102 choisit par Paul dont j’extrais 3 versets qui m’ont touché : « Le Seigneur est tendresse et pitié. Lent à la colère et plein d'amour: il n'agit pas envers nous selon nos fautes. Ne nous rend pas selon nos offenses. »

Après ce moment de prière, nous avons écouté le témoignage de Marie et de celui de Victor qui avaient participé comme « invité » à l’animation de célébration de la parole. Ce fut un grand moment d’émotion. Après l’écoute de leur témoignages et l’échange en petits groupes, il est ressorti ceci :

  • une confiance qui nous dépasse un peu.
  •  Une confiance avec des hauts et des bas : d’abord on dit oui ; puis on pense que ça ne sera pas possible ; puis finalement on dit oui.
  • Une confiance dans les deux sens : de la part de celui qui appelle et de la part de celui qui répond.

Nos témoins nous disent avoir vécu un moment de  grâce. De belles phrases ont été entendues que je résumerais ainsi : « cela faisait des années que je vais à la messe et on ne m’avait rien demandé » ou encore « j’estimais ne pas mériter cela, mais seul Dieu peut juger ; il ne peut pas nous laisser couler » ou encore « grâce aux invités, on découvre ou on redécouvre le sens de ce qu’on fait dans la liturgie ».  Pour conclure ce partage, nous avons entendu qu’il fallait oser ‘’inviter’’, oser appeler sans idées préconçues et ces paroles de Marie « je suis en confiance, oui j’ai envie de recommencer »DSC_0437 DSC_0437  ......(suite en annexe)

Article publié par Norbert Moitel - Notre Dame de l'espérance • Publié • 87 visites

Fermer