Saint-Eloi des confréries de Charitables de la paroisse Sainte Famille en Bas-Pays

Les confrères de, Essars, Hinges, La Couture, La Fosse-Lestrem, Lestrem-Centre, Locon, Paradis-Lestrem et Veille Chapelle et de Calonne sur la Lys se retrouvent traditionnellement chaque 1er décembre

Saint-Eloi des confréries de Charitables

de la paroisse

Sainte Famille en Bas-Pays

 

En 1188, une épidémie de peste dévaste l'Artois et les Flandres. Par peur de la contagion, personne ne souhaite ni soigner les malades, ni enterrer les morts. Les habitants s'amassent dans les églises et prient le protecteur local, Saint Éloi, dernier recours imaginé pour arrêter la progression de la maladie. C'est alors que deux maréchaux-ferrants, Gautier et Germon, respectivement habitant de Béthune et de Beuvry, voient apparaître Saint Eloi dans leur songe. Il leur demande de se rencontrer à la source de Quinty, située à la limite des deux communes, le jour de la Saint-Mathieu (le 21 septembre) afin de fonder une « karité » (charité ou confrérie).

 

La confrérie des charitables de Saint-Eloi est alors fondée.

 

Une trentaine de confréries existent de nos jours autour de celles de Béthune et Beuvry.

 

Les confrères de, Essars, Hinges, La Couture, La Fosse-Lestrem, Lestrem-Centre, Locon, Paradis-Lestrem et Veille Chapelle et de Calonne sur la Lys se retrouvent traditionnellement chaque 1er décembre à 11h00,

 

Cette année c’est en l'église Sainte Marguerite de Hinges que s’est déroulée la messe célébrée par l’abbé Pierre Thibault, suivie d’une réception par la municipalité à la salle des accacias au cours de laquelle 14 confrères ont reçu la médaille de la Société d’Encouragement Au Bien pour 5 à 40 ans de service

Un nouveau confrère d’Essars a reçu la médaille de Saint-Eloi

 

Article publié par Philippe Breviere - Sainte Famille en Bas Pays • Publié • 137 visites

Fermer