Soirée film : Le Chemin du Pardon

Une cinquantaine de personnes ont découvert le film « Le chemin du Pardon » qui leur a montré comment Dieu et la Trinité pouvaient soigner et guérir les maux qui nous font souffrir.

 

SOIREE FILM

« LE CHEMIN DU PARDON »

 

            Le vendredi 23 Mars 2018, à Hinges, une soirée projection a eu lieu de 20h à 22h30 (témoignage et repas compris). Une cinquantaine de personnes ont découvert le film « Le chemin du Pardon » qui leur a montré comment Dieu et la Trinité pouvaient soigner et guérir les maux qui nous font souffrir.

            En préambule, une personne, Catherine P., est venu témoigner du burn-out qu’elle a traversé, de la douleur qu’elle a ressentie durant cette épreuve et de sa rencontre avec Dieu. Elle a exposé que sa rencontre avec la Trinité lui avait permis de mieux se connaître et elle a souhaité partager cette expérience.

            Sa découverte du « Chemin du Pardon » l’a ouverte à la lumière du Christ et lui a fait découvrir la Trinité de manière très concrète. Elle a découvert combien Dieu est affectueux.

            Elle a insisté sur le fait qu’elle a avancé sur le chemin de la guérison parce qu’elle a remis ses souffrances à Dieu, mais que trop souvent nous pensons que nous pouvons nous passer de lui.

            Après la projection de ce film, qui a marqué les personnes présentes, Catherine a repris la parole pour expliquer comment ce film a transformé sa relation avec Dieu.

            En effet, « Le Chemin du Pardon » lui a fait comprendre la beauté du souffle de l’Esprit Saint et l’a aidé à avancer sur le chemin de la guérison.

            Elle a été touchée par ce film car il montre que Dieu réside dans tous les cœurs et dans toutes les âmes, même chez les personnes qui ne croient pas en lui.

            Ce film l’a aidé à cheminer vers la connaissance de Dieu même si elle comprend que tant de personnes éprouvent des difficultés à mettre Dieu au centre d’une guérison.

            Elle a expliqué que ce film a fait naître en elle un nouvel espoir, une aspiration vers une paix intérieure et un abandon à Dieu. L’Esprit de Dieu qui a soufflé à travers ce film a calmé les tourments qui l’épuisaient. Désormais, elle pense que ceux qui sont rongés par la colère et qui cherchent une échappatoire devraient laisser l’Amour de Dieu leur apporter la béatitude.

            Ce film a montré le profond respect et le fantastique Amour que Dieu a pour nous. Pendant le temps du film, la gloire de la Trinité a adressé un message personnel aux 50 personnes présentes.

            Catherine a expliqué que Dieu l’avait libérée de l’image qu’elle avait d’elle-même, qu’elle savait maintenant que la Trinité toute entière se sentait concernée par sa vie, qu’elle lui avait rendu sa fierté et l’avait guéri de son abattement et de son sentiment d’échec.

            Après avoir vu ce film, elle a voulu se concentrer à reconstruire son jardin d’Eden. L’Amour, l’Esprit et les Mots de Dieu ont commencé à corriger la vision qu’elle avait d’elle-même. L’Amour ardent de la Trinité a redonné des couleurs à sa vie.

            Lorsqu’elle a sombré dans le burn-out, elle glissé sur une pente qui a failli lui coûter la vie, mais elle a échappé à son état de profonde dépression parce que Dieu l’a remise debout. Il l’a élevée lentement mais sûrement.

            Sa rencontre avec la Trinité, telle qu’elle est montrée dans le film, a commencé à cicatriser les plaies et les bosses qu’elle avait en elle. Elle comprend maintenant qu’elle a été orpheline de Dieu. Alors, lorsqu’elle a eu besoin de lui, il a étendu ses bras au-dessus d’elle pour la protéger et elle s’y est blottie.

            Ce film montre que la relation avec la Trinité est éclatante, qu’elle guérit des accidents de la vie. Dieu a étanché sa soif qu’elle avait d’être elle-même.

            Avant, sa vision de Dieu avait quelque chose d’impersonnel, d’abstrait. Maintenant elle a conscience que le Seigneur sait ce qui peut l’aider tout comme il n’ignore pas ce qui peut l’abîmer.

            L’amour de la Trinité, telle qu’on le voit dans le film, a enlevé une grande partie du froid qui existait en elle. Il a adouci sa douleur et a amplifié sa capacité à aimer. Dieu est bienveillant vis-à-vis de nous ; il ne juge pas. Alors, elle s’est abandonnée à son amour.

            Pour elle, aimer Dieu, c’est échanger avec lui. Alors elle s’est demandé comment mieux aimer Dieu. Sa réponse personnelle est qu’elle doit apprendre à ressentir ses émotions. Sans émotion, elle s’est écartée de Dieu. Elle a dû admettre qu’elle avait souvent mis ses émotions de côté, dans ma vie professionnelle et ma vie privée. Dieu, de son côté, a attendu patiemment qu’elle avance vers lui à son rythme.

            Catherine a terminé son intervention sur cette dernière phrase : « Pour Dieu, chacun d’entre nous est un être d’exception. »

                                                                                               Jean- Etienne

Article publié par Philippe Breviere - Sainte Famille en Bas Pays • Publié • 93 visites

Fermer