Toujours autant de ferveur le 15 août

à la chapelle de Recques-sur-Hem

Toujours autant de ferveur le 15 août à la chapelle de Recques-sur-Hem

 

C’est devant une assistance nombreuse que l’abbé Rose a célébré la messe de l’assomption à 16 heures à la chapelle Notre-Dame du Bois.

 

Comme chaque année tout avait été soigneusement préparé pour ce moment dédié à la Vierge Marie et les deux chapiteaux, disposés de chaque côté, étaient prêts à accueillir l’assistance.

L’abbé Rose nous a invités à prier notre Dieu et à demander l’intercession de la mère de Jésus qui est ici nommée Notre Dame du Bois . Il a remercié tous les bénévoles qui ont apporté leur concours pour que cet endroit soit aussi accueillant et toutes celles et tous ceux qui ont participé à cette célébration et notamment la chorale qui l’a si bien animée.

Le lendemain, c’est une quinzaine de personnes qui se sont rassemblées pour la récitation du chapelet.

 

Un peu d’histoire à propos de Notre Dame du Bois

 

La chapelle Notre-Dame du Bois est située à l’orée du bois. On peut y accéder toute l’année mais on ne peut rentrer dans la première partie que l’été. Les premières portes de la chapelle sont ouvertes tous les jours de l'été par Germaine Douilly ; ce qui permet aux pèlerins, randonneurs, promeneurs, de rentrer dans la première partie de la chapelle pour prier la Vierge ou simplement découvrir la chapelle et se reposer sur les bancs.

 

Introduite par les moines de Clairmarais, propriétaires d'une grande partie des terres et bois de Muncq Nieurlet, elle s'adressait, à l'origine, à une magnifique statue en marbre de la Vierge à l' Enfant dressée dans le tronc d' un arbre.

A la Révolution, elle fut remplacée par une copie en bois oeuvre d'un habile artisan recquois Henri Brussard. Elle est transférée à Recques dans le bois du Vicomte de Guizelin.

La chapelle que nous connaissons aujourd'hui à l'orée du bois a été édifiée en 1862 à l'initiative de l'abbé Regnault sur un terrain offert par Melle Zoé de Guizelin en contre partie de messes qu' elle réclamait après son trépas.

L'antique statue de marbre décapitée est revenue dans le bois de Recques sur Hem le 15 août 1979.

(Informations extraites par G. Louguet des archives communales, paroissiales et départementales )

Article publié par Marie-Claude Aernouts - Délégué communication du Calaisis • Publié • 81 visites