Messe anniversaire bombardement à OURTON

Messe anniversaire bombardement à OURTON dans la paroisse des Quatre Evangélistes du Ternois

 

Messe anniversaire du bombardement d’Ourton

 

 

           Chaque année, au mois d’Août, une messe est célébrée à Ourton en souvenir des trente-deux victimes civiles du bombardement du 25 Août 1944.

 

          Bombardement OURTON Bombardement OURTON   L’été est chaud, la Libération est proche, les habitants prennent l’air, quand, vers vingt-heures,  deux avions alliés survolent le village. Soudain c’est le drame !! Ceux-ci se délestent d’un chapelet de bombes qui explosent de part  et d’autre de la nationale au centre du bourg détruisant les maisons à proximité ainsi que l’école de filles.

           La population accourt et découvre un champ de ruines….

 

           Tout un chacun se met à la recherche des siens parmi l’amas de décombres fumant, l’air est encombré de poussières âcres. Certains corps sont déchiquetés,  d’autres sont pulvérisés comme celui d’un adolescent de 12 ans ou  d’une mère promenant son bébé dans un landau, celui-ci sera projeté  et on retrouvera l’enfant miraculeusement indemne.

 

            Au total trente-deux personnes perdront la vie. La solidarité se met en œuvre, les blessés sont regroupés et pour certains soignés sur place par le Chanoine Martel, curé du village.

 

           Il faudra beaucoup de temps pour cicatriser toutes ces blessures et pour reconstruire les bâtiments. Provisoirement une école et des « baraquements » pour reloger les survivants sont érigés à la hâte dans la rue qui s’appellera plus tard : rue des Sinistrés.

 

        Que s’est-il passé ? La thèse la plus probable est une erreur de frappe : la cible visée aurait dû être la rampe de lancement de fusées, en construction deux kilomètres plus loin, à Beugin.

 

         Depuis lors, chaque année, la municipalité pense à ces victimes et fait célébrer une messe à leur mémoire.

 

 

Cette année, elle a eu lieu le dimanche 27 Août 2017

 

 

Béatrice C. et Marie Claire H.


 

Article publié par Onésime MARIEN • Publié • 78 visites