visite pastorale de Mgr Leborgne

le 26 juin à Oye Plage

 

Visite de Monseigneur Leborgne le 26 juin à Oye Plage

 

C'est avec joie que nous avons accueilli Monseigneur Olivier Leborgne, le dimanche 26 juin à Oye Plage.

Cette deuxième visite de notre évêque dans les paroisses de Saint Bertin des Plaines de l'Oye et Saint Martin en Pays d'Audruicq a commencé par un temps d'accueil et par un café dans notre église. Monsieur Majewicz, Maire de Oye Plage a présenté la ville.

 

Ensuite un temps d'échanges animé par Xavier, nous a permis de communiquer avec Monseigneur Leborgne.

Les interventions ont évoqué la difficulté d'être chrétien aujourd'hui, dans un monde où l'attractivité de la religion catholique, est en baisse.

 

En 1970, il y avait mille cent prêtres dans le Diocèse d'Arras, en 2022 le nombre est de cent cinquante.

Le Père évêque nous a rappelé que chaque époque a ses défis et ses questions, insistant sur l'aspect « consumériste » et matérialiste de notre société actuelle.

 

Il a rappelé qu'être chrétien, c'est vivre la Fraternité, qu’il ne s'agit pas de faire « fonctionner » nos organisations, mais de faire vivre l'Evangile, Il a souhaité que nous devenions des « allumés de Dieu », que notre amitié avec Jésus nous fasse « rayonner ». Il a aussi insisté sur le fait que nous ne devions plus « réfléchir clocher », mais travailler en paroisses plus élargies.

 

D'autres intervenants ont souligné que l'arrivée du Père Flavien nous apporte un esprit nouveau.

Enfin la question de la place des femmes dans l'Eglise d'aujourd'hui a été abordée, ainsi que l'accueil des handicapés.

Notre matinée s'est poursuivie avec la messe où la chorale nous a accompagnés avec de très beaux chants et avec la participation des servants d'autel.

 

Puis un apéritif a réuni les fidèles ayant assisté à la messe ; ce moment de convivialité a permis de poursuivre les échanges et de nouer de nouveaux contacts.

 

Enfin pour clôturer cette matinée bien riche, un repas a contribué à un dernier moment de partage et a permis à Monseigneur Leborgne de reprendre la route pour célébrer l'ordination du nouveau prêtre de notre diocèse, Allan, à la cathédrale d'Arras.

 

Cette rencontre très enrichissante et pleine de simplicité nous a donné l'occasion d'échanges chaleureux et fraternels, le dynamisme de notre Père évêque nous a redonné de l’optimisme !

Anne-Marie Forteville.

 

Mot d’accueil de Monsieur Olivier Majewicz

 

Monseigneur,

Soyez le bienvenu dans cette belle commune d’Oye-Plage qui vous accueille ce dimanche matin sous le soleil estival que n’annonçait pas le 8 juin dernier, jour de la St Médard, saint patron de notre commune mais qu’a confirmé St Barnabé trois jours plus tard selon l’adage que vous connaissez bien « S’il pleut à la St Médard, il pleut quarante jours plus tard sauf si St Barnabé lui coupe l’herbe sous le pied ».

Bienvenue Monseigneur dans la commune la plus vaste de votre diocèse étant donné qu’elle est aussi la plus vaste du Pas-de-Calais, près de 34 km2.

Bienvenue dans la commune la plus septentrionale aussi de votre diocèse, ce qui n’a pas toujours été le cas, puisque Oye-Plage a longtemps fait partie du diocèse de Canterbury à l’époque où le Calaisis appartenait aux Anglais, qui fait que l’église qui vous accueille a été en partie construite à l’époque de la reine catholique Marie Tudor, dont la tour d’angle qui date de 1553 en est un témoignage.

Bienvenue Monseigneur parmi les Ansériens, le nom donné aux habitants d’Oye-Plage. La commune s’est longtemps appelée Oye (tout court) et en 1913 le mot plage lui a été ajouté. Il y a eu une assimilation entre l’oie, le volatile, O-I-E, que l’on appelle « anser » en latin et Oye, O-Y-E, la rivière qui coule dans la commune. Et les enfants de la commune d’Oye ont ainsi porté le nom de l’oie, le volatile, l’anséridé comme l’on dit en zoologie.

Oye-Plage est une commune riche de ses patrimoines.

Naturel d’abord. Entre ses 11km de côtes préservées, ses étendues de sable à perte de vue, ses plaines agricoles encore marquées par la culture de la chicorée et bien entendu sa réserve naturelle nationale qui fait sa réputation auprès des ornithologues mais aussi tout simplement auprès des promeneurs amoureux de la nature.

Patrimoine bâti ensuite. S’il est vrai que nous n’avons pas un patrimoine foisonnant, nous sommes heureux de compter et de préserver cette église St Médard dont je vous parlais tout à l’heure, la chapelle de L’Etoile, mais aussi quelques vestiges du passé de la Seconde Guerre mondiale parmi lesquels la Tour penchée qui est devenue très identitaire de notre commune.

Patrimoine humain enfin. Nous sommes environ 5600 Ansériens venus d’horizon divers mais qui partageons tous l’amour pour notre commune mais aussi le sens de l’accueil – pour preuve celui qui vous est fait aujourd’hui – mais aussi le sens de la fête – ce que nous faisions encore hier dans le cadre des Estivalies – et le sens de la convivialité qui fait que je vous remets Monseigneur ce panier que j’ai souhaité vous offrir au nom des Ansériens et qui comporte des douceurs très locales.

Tout cela Monseigneur pour vous remercier aussi de l’honneur que vous nous faites de venir en ce jour dans notre commune où vous serez toujours le bienvenu.

Article publié par Marie-Claude Aernouts - Délégué communication du Calaisis • Publié • 148 visites