Exposition « Du cri des cœurs à la voix des justes »

Maison Nicodème à Lens

80 ans après l’été 1942, marqué en France par les arrestations et déportations massives des Juifs, en particulier la rafle du Vel d’Hiv le 16 juillet, la Conférence des Évêques de France, en partenariat avec Yad Vashem (Institut international pour la mémoire de la Shoah), a souhaité, par cette initiative inédite, rendre hommage à celles et ceux qui ont eu le courage de s’ériger contre la persécution des Juifs, reconnus « Justes parmi les Nations ». En effet, ces hommes et ces femmes furent des « lumières dans la nuit de la Shoah ».

 

 

Cette exposition itinérante, qui a vocation à circuler dans toute la France, fait un arrêt à Lens, pour commémorer les 80 ans de la grande rafle du 11 septembre 1942 dans le Nord et le Pas-de-Calais. 

Elle est présentée dans les locaux de la Maison Nicodème à Lens (9 rue Diderot), du 21 janvier au 7 février 2023, du lundi au samedi de 14 heures à 17h30. 

 

 

 

Dix-huit panneaux de l’exposition présentent des personnalités connues ainsi que des visages restés longtemps dans l’anonymat. 

Grâce à des QR codes, il sera possible d’entendre des témoignages de rescapés et de Justes, ainsi que la lecture des lettres pastorales qui dénonçaient les exactions nazies et exhortaient à la solidarité.

Cette exposition se veut être l’un des outils possibles pour les enseignants et les éducateurs qui, au quotidien, œuvrent à la transmission de la mémoire de la Shoah. Les jeunes générations pourront, en visitant cette exposition, et en particulier en écoutant les témoignages et messages, mesurer qu’ils ont eux-mêmes à contribuer à la construction d’un monde plus fraternel.

 

Article publié par Emma COUTON • Publié • 162 visites