Jacques et Marie-Thérèse

une belle histoire

Jacques et Marie Thérèse : la belle histoire

P14 n Jacques et Marie-Therese P14 n Jacques et Marie-Therese  

Ils se sont mariés le 22 septembre 1952 à Audruicq. Ils viennent de fêter leurs 70 ans de mariage.

Jacques et Marie-Thérèse Cabotte nous reçoivent pour cette occasion.

 

Jacques, né en 1929, a été facteur toute sa vie : d’abord à Sainte-Marie-Kerque, puis il a fait la plus longue partie de sa carrière à Saint-Folquin.

 

Natif de Calais, il prenait le train jusque Audruicq, pour reprendre son vélo, puis assurer sa tournée. Durant ces trente-sept années de carrière professionnelle, il parcourait trente-cinq kilomètres par jour, sur des routes non goudronnées, et par tous les temps. A la fin de sa carrière il a eu une voiture. Il connaissait toutes les familles de Saint-Folquin, parfois même deux à trois générations.

 

Marie Thérèse Vermeersch est née à Audruicq en 1932 où ses parents ont tenu jusque dans les années 70, L’épicerie du Nord dans la rue du Maréchal Leclerc.

 

Et c’est dans cette épicerie que Jacques déposait son vélo chaque jour pour aller faire ses tournées de facteur. Il était gentiment invité par les parents de Marie Thérèse, pour prendre un café ou une soupe pour le réchauffer, car il rentrait parfois bien mouillé après sa journée de travail.

 

Et c’est là que Jacques et Marie Thérèse se sont rencontrés et que leur belle histoire a commencé.

C’est Monsieur Villers, maire, qui les a mariés à la mairie le 22 septembre 1952 et c’est l’abbé Duval qui les a unis à l’église d’Audruicq.

 

Au début de leur mariage ils ont habité Calais, chez la maman de Jacques, puis ils sont arrivés route d’Hennuin à Audruicq où ils sont restés jusqu’en 2016.

 

Lorsque l’épicerie des parents de Marie Thérèse a fermé, celle-ci a travaillé aux PTT comme standardiste : à l’époque, il fallait passer par la poste pour pouvoir joindre un correspondant. Le téléphone à la maison n’existait pas et les portables encore moins !

 

Ils ont tous deux eu une vie de labeur bien remplie : Jacques a parcouru l’équivalent environ de six fois et demie le tour de la terre sur son vélo ; ils ont élevé deux enfants : Jean Jacques, malheureusement décédé, et Christine qui habite Muncq-Nieurlet et qui aide beaucoup ses parents.

 

Deux petites filles et trois arrière-petits enfants sont venus agrandir la famille et ils font la joie de Jacques et Marie Thérèse

Ils résident aujourd’hui Résidence du parc et apprécient beaucoup leur maison où les visiteurs sont les bienvenus et où ils bénéficient de services à la personne.

 

Soixante-dix ans de mariage : une vie bien remplie, avec son lot de joies et de peines, une vie dédiée en grande partie au service des autres, de par leurs professions respectives.

 

L’équipe de rédaction de regard en Marche souhaite à Jacques et Marie Thérèse de vivre encore de nombreuses années côte à côte, avec la gentillesse qui les caractérise.

Nadine Wullens

Article publié par Marie-Claude Aernouts - Délégué communication du Calaisis • Publié • 118 visites