Saint-Martin de Tours patron de nombreuses églises

Saint-Martin de Tours patron de nombreuses églises

 

Coïncidence du calendrier, l’année 2016, année jubilaire de Saint-Martin de Tours, se trouve être aussi  année sainte de la miséricorde voulue par le pape François.

 

Comme pour de très nombreuses églises à travers l’Europe et plus de quatre mille églises en France qui lui sont dédiées, il est le patron de notre paroisse « Saint-Martin en pays d’Audruicq » et de quatre  de ses clochers à Audruicq, Nortkerque, Ruminghem  et Zutkerque. Saint-Martin de Tours est aussi nommé Martin le Miséricordieux.

 

Né en 316, à quinze ans  il est soldat car la loi romaine obligeait les fils de soldats à s’enrôler dans l’armée. Il est muté en Gaule et c’est là qu’à Amiens, par un hiver de grand gel, il rencontre un pauvre mourant de froid. N’ayant plus d’argent à lui donner, il saisit l’arme qu’il porte à la ceinture et partage sa cape militaire. La nuit suivante le Christ lui apparait vêtu de ce même pan de manteau.

 

Il reçoit le baptême, quitte l’armée, est ordonné d’abord diacre puis prêtre. La renommée de Martin comme homme de Dieu prend de plus en plus forme et se diffuse. Il accomplit des miracles impressionnants, guérit les malades, à la suite de quoi le peuple de Tours l’élit évêque de la ville. Il sera évêque mais il vivra comme moine tout le temps libre que lui laisseront les responsabilités diocésaines.

 

Il meurt le 8 novembre 397 pendant qu’il accomplit une mission de pacification.

Le 11 novembre se déroulent ses funérailles ; c’est ce jour-là que le calendrier liturgique célèbre sa mémoire.

 

Par son style de vie, Martin a témoigné d’une vérité chrétienne essentielle : considérer le Christ comme la véritable richesse de sa propre vie, adopter un mode de vie sobre et surtout, devenir disponible au partage.

Albert Charlemagne

Article publié par Marie-Claude Aernouts - Délégué communication du Calaisis • Publié • 1401 visites