Services et Mouvements

Contact et informations sur les services dans la paroisse Notre Dame des Ardents en Boulonnais

SOMMAIRE

 

 

 

  • A.C.E. (Action Catholique des Enfants)

logo_ace.jpg logo_ace.jpg   

 

Qu'est-ce que l'Action Catholique des Enfants ?


Depuis près de 70 ans, l’ACE est à l’écoute des enfants, de ce qu’ils sont, de ce qu’ils vivent. Elle leur propose une expérience humaine et spirituelle à travers son projet. Elle propose à l'enfant de grandir en l'invitant à vivre, croire et agir avec d'autres.

L'A.C.E est un mouvement pour les enfants et les adolescents de 6 à 15 ans avec de jeunes responsables (animateurs) pour les encadrer et des adultes pour les accompagner.



Enfants, jeunes et adultes, au service d'un même mouvement.

 

ACE activité jeux.jpg ACE activité jeux.jpg   ACE activité-jeux img_ace.JPG img_ace.JPG  


 

L'ACE propose aux ENFANTS de 6 à 15 ans de se retrouver en clubs réguliers pour : 

- Jouer ensemble ;

 

- Agir ensemble : partant de constats dans leur quotidien, leur environnement, ils décident de prendre en main les choses et font des actions de club ;

 

- Prendre des responsabilités au sein du club (il y a un délégué, un trésorier, un facteur...) ou pendant le déroulement de l'action. Les enfants ont l'occasion de montrer aux autres (et notamment aux adultes) qu'ils sont capables et de se voir grandir ;

- Vivre une expérience de spiritualité; à travers des témoignages, et le vivre ensemble, les enfants font l'expérience d'une spiritualité chrétienne. Le club est aussi l'occasion de partager et de découvrir d'autres religions.


 

L'ACE propose aux JEUNES de s'engager très concrètement pour :

- Se rendre utile ;


- S'engager auprès d'enfants dans la défense de leurs droits ;


- S'engager dans une démarche éducative et spirituelle: l'ACE croit que la vie en collectif, les actions, si elles sont relues à la lumière de valeurs comme la solidarité, la confiance, … aident l'enfant à grandir et à s'épanouir ;


- Etablir une relation de confiance avec les enfants, leur permettant d'exprimer leurs désirs, leurs sentiments, leurs questionnements, leur créativité ;


- Susciter les initiatives des enfants et les soutenir dans la réalisation de leurs projets ;


- Faire des rencontres, vivre des moments conviviaux entre eux.

 

 

L'ACE propose aux ADULTES de soutenir et former les jeunes qui s'engagent auprès des enfants pour :

- Les aider à relire les actions menées avec les enfants : prendre du recul, se questionner, s'enrichir de divers témoignages et expériences, mettre du sens derrière ce qui est fait, ce qui se dit ;


- Vivre une expérience avec d'autres en Eglise ;


- Faire connaître le projet de l'ACE à des jeunes ;


- Entrer en contact avec les parents des enfants en club ;


- Soutenir matériellement l'ACE sur leur zone: par exemple être trésorier de la zone, aider ponctuellement pour les temps forts.


 

Vous aussi donnez de votre temps pour faire vivre ce projet!

 

Le club de Desvres se réunit environ toutes les 3 semaines le samedi matin ou après-midi au foyer Jeanne d'Arc pendant 2 heures.


Pour en connaitre les dates, contactez :

- Stéphane Leleu : 03 21 32 46 53 - stephane-leleu@wanadoo.fr 

- Lucie Baude : 06 59 83 61 40
 

D'autres informations :

- Le blog de l'A.C.E du Pas de Calais :  http://62.hautetfort.com

- L'A.C.E sur le site du diocèse d'Arras : http://arras.catholique.fr/ace

 


 

  • Aumônerie Catholique Hospitalière

Vous allez être hospitalisé, vous-même ou un proche, sachez que, dans chaque établissement hospitalier public ou privé, il existe une équipe d’Aumônerie Catholique à la disposition de tous les malades et de leur famille.


Cette équipe se propose de vous aider par :


• Une simple visite d’écoute et d’amitié
• Le partage de la foi et de la prière
• La possibilité de recevoir la communion


Si vous n’avez pas eu l’occasion de recevoir l’onction des malades dans votre paroisse, vous pouvez l’envisager avec les membres de l’équipe.

 


En ce qui concerne le doyenné du Boulonnais, vous pouvez prendre contact
à l’accueil de l’Hôpital pour le Centre hospitalier, USN, maisons de retraite :
Corvette, Caravelle, Océane, Frégate, Centre F.Souquet (CLS)
Tél : 03.21.99.33.33 (poste 4046)


A la Clinique de la Côte d’Opale (M C O )
Tél : 03.21.99.11.11


Pour une hospitalisation extérieure, n’hésitez pas à prendre contact avec l’Aumônerie locale.

 

« J’étais malade et vous m’avez visité »  Math.25.

 

 

  • Baptême

 

bapteme 1.jpg bapteme 1.jpg   Le Baptême est le sacrement de l’entrée dans la vie chrétienne : Dieu Lui-même, Père, Fils et Esprit Saint, vient habiter dans le cœur de la personne qui est baptisée.

 

C’est l’acte par lequel Dieu intervient dans la vie d’une personne et lui permet de vivre de sa propre vie divine. Le sacrement du baptême peut-être reçu à tous les moments de la vie.


 

Les baptêmes sont habituellement célébrés :

Le deuxième dimanche de chaque mois à 12h45 ;
Les 3ème et 4ème samedis de chaque mois à 17h30 ;
Sauf en juillet et août : les célébrations ont lieu le dimanche à 12h45.

 

 
 

 

 

Télécharger le fichier DATES BAPTEMES ET PREPARATION 2013

Contenu du fichier :

 

 

Télécharger le fichier DATES DES BAPTEMES ET DE LA PREPARATION EN 2014

Contenu du fichier :

 


Les célébrations ont toujours lieu à Desvres, à raison de 5 familles maximum.


L'inscription se fait au presbytère (28 rue des potiers à Desvres) lors de la permanence, le vendredi soir entre 17h30 et 19h. Pour remplir la fiche de demande de baptême, il faudra se munir de la date de naissance et de l’adresse du parrain et de la marraine.

 

Il n’y aura pas de permanence pour les baptêmes du 8 juillet au 20 août 2013.

 

Pour un problème concernant un baptême, vous pouvez joindre :

Mme B. Abram : 03 21 87 49 39 ou 06 89 89 18 79
Mme N. Beaurain : 03 21 91 76 69 ou 06 16 59 46 94
Mme M-B. Lecoutre : 03 21 33 30 74


La reprise des inscriptions se fera le
vendredi 23 août 2013 de 17h30 à 19h
.

 


La préparation (obligatoire) se fera un mardi soir avant le mois du baptême (ou au début du mois pour janvier 2014) avec des membres de l'équipe de baptême (cf. ci-dessous), formés et préparés pour cette mission d'Eglise qui leur est confiée.

Le parrain (ou la marraine) doit avoir plus de 16 ans et être baptisé et avoir fait de la catéchèse.
Si l’enfant a entre 2 et 7 ans, la préparation sera adaptée à l’âge de l’enfant qui prendra part aussi à cette préparation.
Si l'enfant a déjà quelques années (au-delà de 7 ans), le baptême sera préparé dans le cadre de la catéchèse.
Il faut compter souvent presque 6 mois de délai entre le moment de l’inscription et la date du baptême. Il y a beaucoup de demandes…merci de votre compréhension.

 

Le baptême des adolescents se prépare avec l'aumônerie du collège ou du lycée.
Le baptême des adultes se prépare au sein d’un groupe de chrétiens de la paroisse, pendant un certain temps.

 


Les membres de l’équipe de baptême sont :

- Abbé Jean-Christophe NEVEU
- Abbé Guy DUMINY

 

- Bernadette ABRAM : 03 21 87 49 39 ou 06 89 89 18 79

      ou bernadette.abram@laposte.net

- Marie- Bernadette LECOUTRE : 03 21 33 30 74

    ou jean-claude.lecoutre@orange.fr

 

- Fabrice LEONARD : 03 21 91 08 03

- Philippe MAJOT : 03 21 06 51 95 ou p.majot@parc-opale

 

- Nadine BEAURAIN : 03 21 91 76 69 ou 06 16 59 46 94

     ou beaurain.bernard@neuf.fr

- Bernard BEAURAIN

 

- Agnès PERARD : 03 21 91 53 57
- Bernard
PERARD

 

 

  • Catéchèse

Votre enfant a entre 2 et 7 ans :

Vous l’avez fait baptiser ou bien vous souhaitez le faire baptiser.
Des célébrations à Noël et Pâques sont proposées : elles sont spécialement adaptées aux jeunes enfants.

 

Votre enfant a 7 ans :

C’est l’année de « Graines de Parole » : les enfants et leurs parents sont invités ensemble à cinq rencontres dans l’année. Ils chantent, font des activités manuelles, réfléchissent à la Parole de Dieu et prient.

 

Votre enfant a entre 8 et 11 ans :

Faites-lui la proposition de l’inscrire au caté…parce que, petit, vous l’avez fait baptiser, ou parce que lui-même en exprime le désir, ou encore parce que vous pensez que c’est un plus, et une chance pour lui !
Nous lui proposons de se retrouver en petite équipe de 7/8 avec un animateur pour découvrir Jésus, partager avec d’autres la Parole de Dieu, prier….

 

catéchèse002.jpg catéchèse002.jpg   


Pour les jeunes en collège : 5è, 4è, 3è :

La vie de chrétiens ne s’arrête pas après la profession de foi ! Diverses possibilités existent. Venez nous en parler, nous vous indiquerons toutes les pistes qui leur sont proposées.
A partir de la 4e ils peuvent cheminer vers le sacrement de Confirmation.

 

 

Si un enfant ou un jeune n’est pas baptisé…

Il est accueilli comme les autres. S’il le désire, il peut être baptisé après une préparation en plusieurs étapes.

 

catéchèse001.jpg catéchèse001.jpg  

 

 

 

 

 

 

 


Si un enfant ou un jeune a un handicap…

La catéchèse en paroisse est possible après un entretien avec les catéchistes ; n’hésitez pas à nous en faire part.

 

Et pour tous :

Dimanche « Parole en fête »
- le 13 octobre 2013
- le 30 mars 2014


Chacun, quel que soit son âge, est invité à découvrir le texte d’évangile du jour. C’est une véritable chance de pouvoir vivre ce temps avec toutes les générations et d’approfondir et partager notre foi.

 

catéchèse003.jpg catéchèse003.jpg  


Et pour les adultes…


Cheminer vers le sacrement du Baptême, de l’Eucharistie, de la Confirmation…
Oui ! Se mettre ou se remettre en route avec d’autres, commencer ou recommencer un chemin, c’est possible !
Et n’oublions pas les Maisons d’Evangile, où des chrétiens se retrouvent plusieurs fois dans l’année : à la rentrée 2013, ils partageront ensemble l’évangile de Saint Jean.

 


Chaque année, il est nécessaire de réinscrire votre enfant au caté, en septembre.
Pour vous permettre de nous rejoindre, nous avons multiplié les lieux et les jours de rencontre avec les catéchistes. Vous pourrez donc vous rendre dans l’un des endroits indiqués, en fonction de vos disponibilités, et ce, quel que soit votre lieu de résidence.
Tous les renseignements vous y seront donnés, et les dates de réunions de parents seront communiquées ce soir-là.
Merci de bien vouloir régler les frais d’inscription de 20 euros, le jour de l’inscription et de nous communiquer ce jour là la date et le lieu de baptême de votre enfant s’il est baptisé.

 


Chaque soir de 17h à 20h
Mercredi 04/09/2013

 

SELLES

Salle des fêtes

Jeudi 05/09/2013

COLEMBERT

Salle des associations

Vendredi 06/09/2013

SAMER

Salle St Georges

Mardi 10/09/2013

DESVRES

Salle St Joseph

Mercredi 11/09/20123

CREMAREST

Salle des fêtes

 

 

Responsable de la catéchèse des enfants et des jeunes :

Mme Jeanne-Marie DUFLOS
Tél : 03 21 91 60 09
Mail : daniel.duflos@neuf.fr

 

 

 

  • C.C.F.D (Comité Catholique contre la Faim et pour le Développement)

Notre équipe locale CCFD réunit des personnes venues des villages autour de Marquise-Desvres-Samer, issues de la "collégialité", c'est à dire de différents mouvements et services d'église qui composent le CCFD : CMR, MRJC, ACE, aumôneries ...

 

ccfd.JPG ccfd.JPG  

 

DSCF0297.JPG DSCF0297.JPG  

 

 

Se retrouver en équipe locale CCFD, c'est :

 

- Prendre le temps de la formation et de la réflexion : cette  année sur la destination universelle des biens, les paradis fiscaux, le service du bien commun ...

 

- Organiser une soirée de partage pour tous : elle a permis de recevoir, écouter, dialoguer avec deux jeunes adultes ayant participé à un voyage d'immersion en Israël/Palestine (cf. regard-en marche avril 2012 page 4).

 

- Intervenir, pour quelques-uns dans les lycées et collèges de Marquise, Caraquet et Saint-Joseph de Desvres, Saint-Joseph de Boulogne pour interpeller les lycéens et collégiens sur les questions de paix et de développement, en lien avec leur programme scolaire.

- Penser à la collecte financière de carême dans les différentes églises.

 

- Etre en liens avec le CCFD diocésain, en particulier par la rencontre des "partenaires " qui viennent partager leur expérience : Marie-Madeleine Gomez de Cap-vert-Sénégal sur les questions de la pêche et Hector Guevara du Salvador sur les questions de l'agriculture. Ils nous montrent leur foi et leur énergie pour le développement de leur pays ou de leur continent (cf. Eglise d'Arras n° 7 page 17).

 


Vous pouvez obtenir plus de renseignements auprès de :


- Jean-René Gomel, Wierre-Effroy

- Gilbert Doret, Bazinghen
- Anne Soyez, Courset

- Claire Neuts, Bourthes
- Stéphane Leleu, Colembert

- Damien Carlemagne, Wierre-effroy
- Ginette Maillard, Samer

- Gisèle Gambier, Alincthun
- Nicolas Louchez, Wirwignes

- Francoise Crépin, Alincthun

 

 

 

  • C.M.R. (Chrétiens dans le Monde Rural)

CMR_logo.jpg CMR_logo.jpg  

 

Le CMR est un mouvement d’Eglise et un mouvement d’éducation populaire. Il s’organise autour d’équipes qui se réunissent régulièrement pour échanger sur des évènements de leur vie. Lieu d’écoute, de tolérance, l’équipe est un lieu d’échanges où l’on recherche la cohérence entre ses convictions et ses actions. Mais c’est aussi un lieu où peuvent prendre naissance des projets, des actions.


Dans notre paroisse, plusieurs équipes existent. Dernièrement, elles se sont retrouvées pour une journée consacrée à notre attitude face à la croissance économique : faut-il consommer pour être dans le progrès ?

 

Le samedi 7 avril, elles ont aussi participé à une marche vers Pâques : "Passer de l'ombre à la lumière" suivi d'une célébration eucharistique.

 

CMR003.jpg CMR003.jpg     CMR002.jpg CMR002.jpg  


  

 

N’hésitez pas à visiter le site internet du CMR : http://cmr.cef.fr

 

Ou à contacter un des membres du CMR dans notre paroisse :

- Jérôme Soyez : 03 21 32 28 24

- Françoise Crepin : 03 21 33 30 16

- Stéphane Leleu : 03 21 32 46 53

 

 

 

  •  Confirmation

confirmation confirmation  

 

L'Eglise nous fait naître à la vie de Dieu par le baptême. Par la confirmation, nous y devenons actifs et entreprenants au souffle de l’Esprit.


Aux premiers temps de l'Église, les trois sacrements de l'initiation chrétienne - baptême, confirmation et eucharistie - constituaient une étape décisive. Elle était longuement préparée. Ces sacrements étaient proposés au cours d'une unique célébration lors de la Veillée pascale.

 

Une célébration en trois temps. D'abord la descente dans l'eau du baptême, la profession de foi, la plongée et la remontée, suivie de la réception d'un vêtement blanc. Puis le passage devant l'évêque qui imposait la main au baptisé et lui faisait l'onction. Enfin l'accès pour la première fois à la table eucharistique. Ceux qui devenaient chrétiens avaient ensuite la vie pour progresser dans la foi, dans l'amour de Dieu et des autres, dans l'espérance face aux épreuves. Au long des siècles, les trois étapes de la célébration ont été séparées dans le temps pour diverses raisons. L'ordre de leur réception s'est trouvé parfois modifié. Aujourd'hui par exemple, la confirmation est reçue la plupart du temps après la première eucharistie et souvent longtemps après le baptême.


La confirmation : une nouvelle Pentecôte

La confirmation est une nouvelle Pentecôte : un don de l'Esprit en vue du témoignage de la foi. L'Esprit accomplit dans les confirmands ce qu'il a réalisé dans les apôtres le jour de la Pentecôte. Le récit de la Pentecôte (Actes des apôtres 2,1-11) est, le plus souvent, la lecture qui est faite au cours de la messe de confirmation.


Les "dons de l'Esprit"

Pendant l'imposition des mains, l'évêque demande à Dieu de donner en plénitude l'Esprit qui reposait sur son fils Jésus : l'esprit de sagesse et d'intelligence, l'esprit de conseil et de force, l'esprit de connaissance et d'affection filiale et l'esprit d'adoration.
Cette demande est inspirée par un texte du prophète Isaïe (11,2-3) qui décrit les dons que le messie recevra de Dieu. La tradition chrétienne a beaucoup insisté sur sept dons de l'Esprit.
Mais cette liste n'est pas limitative. Les béatitudes sont aussi des dons de l'Esprit.


La confirmation : une mission de témoignage

De même que les apôtres, remplis de l'Esprit saint à la Pentecôte, se sont mis à annoncer la Bonne nouvelle, de même les dons de l'Esprit à la confirmation appellent au témoignage et donnent l'aptitude au témoignage. Le confirmé témoigne pour bâtir l'Église, il rend témoignage au Christ pour l'édification de son Corps. Le confirmé est appelé à prendre une part active à la vie de l'Église.


Qu'est ce que la confirmation apporte de plus que le baptême ?

Nous recevons l'Esprit saint à la fois au baptême et à la confirmation. Au baptême, qui est le sacrement de la naissance à la vie chrétienne, l'Esprit nous rend enfant de Dieu. A la confirmation, qui est le sacrement de la croissance et de la maturité spirituelle (comme l'enseigne St Thomas d'Aquin), l'Esprit nous confère une mission. Ainsi, la confirmation est l'achèvement du baptême.


Différence entre la profession de foi et la confirmation ?

La profession de foi et la confirmation ont toutes les deux un lien étroit avec le baptême, mais la relation est différente. La profession de foi consiste principalement dans le renouvellement personnel et libre des promesses du baptême, c'est un engagement humain. Elle confirme la profession de foi du baptême qui a été faite par les parents pour un baptême de bébé.

La confirmation est un sacrement et, comme tout sacrement, c'est d'abord une action de Dieu. Dieu, par l'évêque, confirme la grâce du sacrement de baptême. Ce serait une erreur de voir principalement dans la confirmation un engagement qui "confirmerait" personnellement la foi professée par ses parents lors du baptême.


Est-il nécessaire d'être confirmé ? Nécessité de la confirmation

La nécessité de la confirmation n'est pas toujours comprise. Cependant il est nécessaire d'être confirmé pour vivre une vie chrétienne authentique, car la force de l'Esprit est indispensable pour vivre en vrai témoin du Christ. C'est un manque important de ne pas avoir reçu tous les dons de l'Esprit. Nous devenons chrétiens par le baptême, la confirmation et l’eucharistie.
Certains diocèses demandent que ceux qui ont une responsabilité importante dans l'Église soient confirmés Vous pouvez recevoir la confirmation à tout âge. Elle est proposée aux adultes par le catéchuménat et aux jeunes par l’aumônerie des collèges et lycées.


Contact :

Denis Pérard - diacre, Jean-Marc Pierru (Wirwignes)
 

 

 

  • Décoration florale

decoration florale.JPG decoration florale.JPG  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

C’est une invitation à la louange. Les fleurs, merveilles de la création, contribuent au fil du temps liturgique à la beauté de nos célébrations.

 

Il existe des formations au niveau du diocèse pour constituer des compositions florales liturgiques.
Par exemple :
http://arras.catholique.fr/page-19074.html
 

 

 

  • Denier de l'église

Denier de l'église, les offrandes et les legs

 

denier de legilse denier de legilse  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le denier de l'église

C’est votre participation financière annuelle à la vie et à la mission de l’Eglise. Cette participation est répartie à parts égales entre tous les prêtres, elle constitue leur rétribution mensuelle. Elle permet aussi d’assurer un salaire à tous les permanents laïcs de l’Eglise.

L’adresser à l’Association Diocésaine d’Arras, Service Denier de l’Eglise, 103 rue d’Amiens, BP 1016, 62008 ARRAS Cedex ou au presbytère, 28 rue des Potiers, 62240 DESVRES

 

 

Les offrandes de messe

C’est votre offrande pour faire célébrer l’Eucharistie à une intention particulière et pour soutenir la vie des prêtres.

Vous pouvez demander une ou plusieurs messes. L’offrande conseillée est de 16 €. Les chèques sont libellés à l’ordre de  « Paroisse Notre-Dame-des-Ardents».

S’adresser à la permanence du presbytère ou aux personnes désignées dans les villages.

 

 

Les casuels

C’est une participation aux frais de l’Eglise, lors des célébrations des grandes étapes de la vie comme le baptême, le mariage ou la sépulture, qui permet à l’Eglise de fonctionner, car l’Eglise ne reçoit ni subvention de l’Etat, ni des communes.

Indication proposée pour une offrande :

Baptême = à partir de 20 €

Mariage ou Sépulture = offrande à partir de 160 €

 

Les legs

L’Eglise sensibilise les catholiques à cette forme de don. Très peu de chrétiens pensent à l’Eglise lorsqu’ils rédigent leur testament.

Il y a souvent de l’ignorance sur ce qui peut se faire tant sur le plan juridique que sur le plan fiscal par peur de léser les enfants.

Toute personne peut faire, par testament, un legs à l’Association diocésaine d’Arras, soit sous la forme du legs universel (par lequel on transmet l’intégralité de ses biens), soit sous la forme d’un legs particulier (par lequel on transmet un bien déterminé : un bien immobilier, un compte-titres, une certaine somme d’argent etc.). Il est aussi possible de souscrire de son vivant une assurance vie au profit de l’Association diocésaine.

Les legs à l’association diocésaine d’Arras sont exonérés de droits de succession.

 

 

 

  • Accompagnement des familles en deuil - service des funérailles

Vous venez de perdre un être cher et vous demandez à l'Eglise catholique de vous accompagner dans ce difficile chemin du deuil. Avec toute l'Eglise, nous confions la vie du défunt à la tendresse de Dieu et nous voulons dire notre foi et notre espérance dans la résurrection de Jésus et la nôtre.


La célébration des funérailles est devenue l'affaire de toute la communauté chrétienne qui accompagne la famille dans sa peine et sa prière.

 


Concrètement, c'est l'entreprise de Pompes Funèbres qui prend contact avec les équipes d'accompagnement des familles en deuil pour convenir d'un lieu, d'un jour et d'une heure pour les funérailles selon les disponibilités de chacun.


Lorsque le jour et l'heure ont été décidés, l'équipe de chrétiens vous rendra visite ou vous recevra dans un des lieux d'accueil pour vous exprimer son amitié et préparer avec vous la célébration. L'un des prêtres de la paroisse vous rendra visite pour un temps de rencontre et de prière.

Généralement, l'eucharistie pour les défunts est célébrée le dimanche suivant les funérailles, ou un autre dimanche à votre convenance, avec la communauté pratiquante.


Si vous souhaitez animer des funérailles ou faire partie de l'équipe de préparation liturgique, nous sommes à votre disposition pour tout renseignement.

 

 

  • Entretien de l'église

L'entretien de l'église, un vrai service

 

entretien_eglise001.jpg entretien_eglise001.jpg  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Qu’ils soient visibles ou plus discrets, il n’y a pas de petits ou de grands services dans l’Eglise, tous participent à sa croissance et peuvent offrir des occasions de partage.


Etre actif à l’image de Marthe...

Parmi les nombreux services qui peuvent être confiés à l’un ou l’autre selon ses disponibilités et ses capacités, certains impliquent une certaine visibilité, d’autres sont plus discrets. Mais il n’y a pas de petits ou de grands services. Tout ministère, tout service est une grâce, tous participent à la même croissance du corps. Parmi ces services moins visibles, mais combien indispensables, il y a ceux qui touchent à l’entretien de l’église, des objets de culte, des aubes... Ils impliquent une grande fidélité et un peu d’organisation. Service souvent solitaire, quand il s’agit de l’entretien de l’église, et aussi, la plupart du temps, service humble et caché.


... et rejoindre l’écoute amoureuse de Marie

Pas si solitaire ! Car en présence du Seigneur dans le tabernacle, ce temps de service peut se doubler d’un temps de rencontre, d’intimité, d’un moment de prière et de contemplation du Seigneur serviteur. Ce service peut alors nous faire découvrir la joie de la gratuité de ce qui est donné pour le Seigneur. "Ce que je fais, nul ne s’en rend peut-être compte, mais toi tu le sais, et là est ma joie, Seigneur ! Pour toi, Seigneur, balayer, nettoyer, ranger l’église, je voudrais en faire un moment d’offrande, et de communion avec toute la communauté qui se rassemblera pour l’assemblée dominicale". Etre dans l’activité de Marthe pour rejoindre l’écoute amoureuse de Marie.


Pour en faire une occasion de partage

Ce temps de présence à l’église peut aussi être l’occasion, quand ce n’est pas le cas habituellement, de proposer l’ouverture de l’église. Donner à celui qui passe la possibilité de s’arrêter, de rencontrer le Seigneur, de prier un moment. Permettre, peut-être même, l’amorce d’un dialogue avec un curieux.
Avoir à cœur de rendre l’église plus accueillante, plus priante, et, pourquoi pas, oser suggérer une meilleure organisation de l’espace, une meilleure visibilité des informations affichées, être attentif à ces petits détails que l’on ne voit pas, à la goutte d’huile à mettre ou à la moquette qui se décolle et risque de faire tomber…


Et en ayant le souci de cette église, Seigneur, avoir, comme Saint François le souci de ton Eglise.

 

  • Les équipes liturgiques

liturgie.jpg liturgie.jpg  

Les équipes liturgiques ont pour rôle de préparer la célébration de l’Eucharistie ou de la Parole d’un dimanche ou en semaine. C’est l’occasion de se retrouver pour méditer la Parole de Dieu et grandir spirituellement, tout en se mettant au service de la communauté paroissiale.

 

L’Equipe Liturgique est composée de quelques personnes qui préparent la célébration de l’Eucharistie ou la célébration de la Parole du dimanche ou du jour de la semaine dont elles lisent et méditent ensemble les lectures et les prières proposées.

 

En lien avec le prêtre et la chorale, elles prévoient l’animation de la liturgie :
• Elle désigne les lecteurs (1ère lecture, 2ème lecture, psaume s’il n’est pas chanté par la chorale, prière universelle)
• elle prépare la prière universelle,
• éventuellement, elle choisit les chants,
• ainsi que les gestes qui pourront être mis en valeur (procession d’entrée, aspersion, procession des offrandes,…).
• Elle peut aussi prévoir, si elle le juge bon, quelques mots pour accueillir l’assemblée et donner le sens du rassemblement.
• Elle prévoit le nombre suffisant de personnes pour la procession des offrandes, la quête, la distribution de la communion, et chercher le ou les ciboire(s).
• Elle se procure la feuille avec les intentions de messes auprès de la permanence ou des personnes chargées de récolter les intentions de messe.

Elle se procure la feuille d’annonces pour que ce soit lu par le prêtre ou un membre de l’équipe.
 

 

 

  •  Mariage

mariage alliances.jpg mariage alliances.jpg  

 

Le mariage est un engagement, donc il se prépare. Engager sa vie avec celui ou celle que l’on aime est une démarche importante pour un couple.

L’Eglise aussi donne toute son importance à cette décision car elle unit un homme et une femme pour la vie, elle les rend solidaires d’une même aventure.


Aussi est-il nécessaire de prendre du temps pour préparer le mariage.
Il est donc demandé à tous les futurs mariés de se présenter à la permanence d’inscriptions à Desvres au moins 1 an avant la date souhaitée, avant toute autre démarche (mairie - salle de réception).
Une fiche de renseignements vous est remise lors de votre inscription ; il vous faudra revenir peut-être aussi pour confirmer cette date de mariage et connaître les dates de préparation. Hormis les rencontres avec le prêtre ou le diacre qui vous mariera, une journée à la maison diocésaine des Tourelles est vivement conseillée pour faire le point sur votre vie de couple et donner du sens à votre démarche.

Parce que vous êtes enfants de Dieu, membres de l’Église...
Savez-vous que parmi les dépenses, il est normal de
prévoir une participation financière pour faire vivre l’Eglise et lui donner les moyens de sa mission. La participation moyenne prévue par le diocèse est de 160 euros (depuis novembre 2009). Cette offrande sera versée à la paroisse avant le mariage, par chèque, à l'ordre de "Paroisse Notre Dame des Ardents en Boulonnais".

Dans notre paroisse, les mariages ont lieu à 11h30 ou 14h30 ou 16h00 ou 17h30.
Le lieu de la célébration est au choix des mariés.

 

L'inscription se fait au presbytère (28 rue des potiers à Desvres) lors de la permanence, le vendredi soir entre 17h30 et 19h.


Il n’y aura pas de permanence pour les mariages

du 1er juillet au 12 septembre 2013.

 

Pour un problème urgent concernant un mariage, vous pouvez joindre :

M. l’Abbé Jean-Christophe NEVEU : 06 75 38 19 93

 

La reprise des inscriptions se fera le vendredi 13 septembre 2013.

 

 

 

  • M.R.J.C. (Mouvement Rural de Jeunesse Chrétienne)

 

MRJC.jpg MRJC.jpg  

 

 

 

 

 

 

 

- Un Mouvement issu de la JAC (Jeunesse Agricole Catholique) créée en 1929.

- Un Mouvement d’éducation populaire de jeunes ruraux, géré et animé, du local au national, par des jeunes de 13 à 30 ans.

 

Le MRJC propose aux de se retrouver en équipes ou lors de temps forts (camps, vac’anim, …) pour  :

- Découvrir le milieu dans lequel ils vivent,

- Vivre une expérience chrétienne,

- Mener des projets,

- Se former et prendre des responsabilités.


 

 

Pour en savoir plus :

 

MRJC Nord Pas-de-Calais

103, rue d’Amiens B.P. 1016 62008 ARRAS cedex

 

Tél./Fax. : 03.21.21.40.22

Site : http://mrjc.npdc.free.fr

Mail : nordpasdecalais@mrjc.org

MRJC National : www.mrjc.org

 

 

 

  • Onction des malades

Quelques repères dans l'histoire de Jésus, des disciples, de l'Eglise

 

Au long de sa vie terrestre, Jésus a toujours manifesté une prédilection pour les malades : « Parcourant la Galilée, il enseignait dans leurs synagogues, proclamait la Bonne Nouvelle du règne de Dieu et guérissait toute maladie et toute infirmité parmi le peuple. » (Matthieu 4, 23) Face à ces malades que nous montre l'Évangile : sourds, lépreux, paralytiques... Jésus est préoccupé, non d'expliquer la maladie mais de manifester l'œuvre de Dieu ; et ses gestes expriment la liberté et l'amour de Dieu. Les gestes d'amour prennent place dans la mission de Jésus qui font de lui le serviteur souffrant, portant sur lui le poids du mal. En guérissant certains malades, Jésus fait donc apparaître la compassion de Dieu pour les hommes qui souffrent.

 

Lorsqu'il retourne près du Père, il ne les abandonne pas. Il les confie à la communauté des croyants, pour qu'elle en prenne soin et, par elle, il vient à eux dans les sacrements de l'eucharistie et de la réconciliation. Á ceux qui sont atteints d'une maladie grave, il offre le sacrement du réconfort, celui de l'onction des malades. .

 

« En mon nom... ils imposeront les mains à des malades et ceux-ci seront guéris. » (Marc l6, 18) .

 

Ce sacrement a pour but d'aider le chrétien à affronter les épreuves de la maladie ou de la vieillesse.

 

Il est le quotidien de certains d'entre nous, vécu solidairement avec l'entourage de chacun, avec le soutien d'amis, avec la prière des communautés, avec le réconfort de la foi.

 

C'est bien au nom du Seigneur Jésus que l'Église propose l'onction des malades. Par ce sacrement, Jésus vient pénétrer le malade de la force de son esprit, lui faire partager sa vie et lui donner sa grâce pour l'arracher à sa misère.

 

Force, lumière, pardon de Dieu, sérénité, paix : telles sont les grandes richesses offertes par Dieu à qui demande avec foi à recevoir l'onction des malades. Apporter le réconfort pour supporter ses épreuves.

 

Ce sacrement est d'abord un geste fraternel, une démarche de la communauté chrétienne à l'égard de ses membres souffrants. Elle l'entoure et lui propose l'onction des malades par le prêtre.

 

Le prêtre ou l'évêque impose les mains et marque le chrétien de l'huile des malades en disant : « Par cette onction sainte », que le Seigneur, en sa grande bonté, vous réconforte par la grâce de l'Esprit-Saint. .

 

Ce sacrement est bien destiné :

 

A ceux qui sentent la maladie s'installer dans leur chair et marquer dangereusement leur vie

 

A ceux qui vont subir une opération sérieuse

 

A ceux qui savent qu'aucune force humaine ne peut plus rien faire pour eux

 

Aux personnes âgées dont la santé, les forces diminuent jour après jour

 

 

Des célébrations communautaires ont lieu au moment de Pâques et de la Toussaint à la maison Saint-Antoine.

Il est possible aussi de le recevoir à la maison.

 

Adressez vous auprès des personnes du Service Evangélique des Malades, de l’abbé Neveu.

 

 

 

  • Pastorale familiale

Nous vous invitons à rejoindre le lien du diocèse : http://arras.catholique.fr/page-11780-pastorale-familiale.html

 


  • Pastorale des Jeunes

Sur cette page, se trouvent des propositions pour les jeunes de plus de 12 ans pour continuer la route en Eglise.


- Jeunes organistes : apprendre à jouer de l’orgue…

http://arras.catholique.fr//stages-jeunes-organistes-2012.html

- MRJC
- ACE
- MEJ : http://www.mej.fr


Le MEJ veut aider des jeunes à grandir, en équipes, dans toutes les dimensions de leur personnalité (affectif, social, spirituel…) pour leur permettre de prendre leur place dans la société et l'Eglise. Pour cela, nous utilisons différents moyens au fil de l’année… Les propositions du mouvement sont construites à partir d’un thème qui se renouvelle chaque année et qui colore toute la vie de ce mouvement.

Une équipe, c’est entre 5 et 8 jeunes d’une même tranche d’âge se réunissant régulièrement avec un animateur (par semaine, quinzaine ou mois) pour partager, faire équipe, prier, relire, jouer. Une revue adaptée à chaque tranche d'âges (4 ou 5 numéros par an), soutient la vie en équipe. C’est à partir de cette revue que se construit la vie d’équipe : temps de rencontre, de prière, d’échange, de relecture… y sont proposés.

Au cours de l’année, des temps forts régionaux ou nationaux sont organisés. Ce sont des moments de fête, de musique, de prière, de célébrations, et l’occasion aussi de rencontrer des grands témoins.

L’été, une quarantaine de camps nationaux sont organisés aux quatre coins de la France. Ils sont ouverts à tous, et il y en a pour tous les goûts (sport, randonnée, musique, spectacle...).

Contact :

Fabrice Léonard à Desvres

 

 

- Taizé : un pèlerinage de confiance la première semaine des vacances de Pâques (à partir de 15 ans)
- Aumônerie de l’enseignement public
- Aumônerie des étudiants
- Pèlerinage à Lourdes :
http://arras.catholique.fr/bulletin-jeunes-lourdes-aout.html

- Marche d’Amettes : le 1er samedi de septembre

- Marche de Boulogne : 3 jours avant la grande procession de Notre Dame de Boulogne, dernier dimanche d’Août
- Camp en Pologne

 

 

  • Pélerinages

pelerinages.jpg pelerinages.jpg  

Un pèlerinage est un voyage effectué par un croyant vers un lieu où s'est enracinée la Foi chrétienne.


A travers le pèlerinage, le croyant expérimente le détachement de son quotidien par un cheminement spirituel et physique.


Dans la tradition chrétienne, le pèlerinage (voyage effectué par un croyant vers un lieu de dévotion) a toujours eu le sens d'un ressourcement dans la foi, la vie de l'Église et la vie fraternelle. Il peut être aussi l'occasion d'une démarche de conversion personnelle et collective, d'un temps de prière et de pénitence. La démarche de pèlerinage manifeste concrètement le signe que la vie chrétienne et l'Église sont en chemin vers le Royaume de Dieu.

 

Partir en pèlerinage,
c’est d’abord quitter ses habitudes, pour trouver un sens à sa vie, se donner du temps pour reprendre sa vie en mains, pour regarder plus loin et plus haut, à la lumière de l’Évangile.

 

Partir en pèlerinage,
c’est aussi, comme Abraham (Genèse 12-1)
partir sans savoir pourquoi
mais partir parce que Dieu nous le demande.

 

Partir en pèlerinage,
c’est enfin, trouver un lieu où ont vécu en vérité des hommes et des femmes qui comptent pour nous : Jésus, Paul, Bernadette...

 

Le pèlerin a le droit d'être heureux

 

Le pèlerin a le devoir d'être content

 

Dans notre paroisse, il existe des lieux de pèlerinages, comme Notre Dame des Ardents (Desvres), sainte Rita (Bournonville), saint Sylvestre (Longueville), sainte Hélène (Senlecques) , saints Fuscien, Victoric et Gentien (Lottinghen), sainte Ide (le Wast), sainte Philomène (Courset)….

 

Dans le doyenné également : notre Dame de Boulogne (Boulogne/mer), sainte Godeleine (Wierre-Effroy)…

 

Dans le diocèse : Notre Dame des Ardents (Arras, Seninghen..), notre Dame Panetière (Aire/Lys), Notre Dame des Miracles (St Omer), saint Vaast (Arras), saint Benoit Joseph Labre (Amettes), saint Josse (saint Josse/mer), sainte Berthe (Blangy/ternoise) ETC…

 

Des pèlerinages plus lointains à Rome, en Terre Sainte, à Lourdes, à Lisieux, à Paris... sont organisés par le service diocésain de la pastorale des Pèlerinages.
Lien vers le site :
http://arras.catholique.fr/pelerinages 

 

 

  • Réconciliation

La vie n’est possible que si nous savons pardonner, nous réconcilier avec nous-mêmes, avec les autres et avec Dieu. Le sacrement de réconciliation nous invite à reconnaitre que l’amour de Dieu nous permet de dépasser les conflits.

 

On est parfois découragé de se confesser en pensant que l’on recommencera les mêmes péchés. Il est certain que la confession ne nous transforme pas complétement. Mais le sacrement du pardon nous met dans l’humilité devant Dieu qui  nous aime malgré notre faiblesse et cette rencontre est essentielle. Parfois, on ne voit pas en quoi consistent nos péchés, on ne sait pas quoi dire.

 

Le sacrement de réconciliation répond à un besoin. Il nous procure la paix du cœur, allège notre conscience sur laquelle pèse parfois une forte culpabilité. Cet aveu est parfois pénible, humiliant, mais il nous libère d’un poids, c’est une libération. De plus, en nous faisant formuler nos péchés, il nous aide à voir plus clair en nous, à faire la vérité sur nous-mêmes. Le sacrement de réconciliation nous donne aussi une force pour nous guérir de nos faiblesses et apporte un élan à  notre vie chrétienne. On éprouve la paix et la joie après s’être confessé.

 

La confession est toujours possible auprès d’un prêtre sur rendez-vous. Des célébrations communautaires ont lieu également à l’occasion de l’Aven t et du Carême.

 

 

  • Regard En Marche

Infos pour les paroisses Notre Dame des Ardents en Boulonnais

et St Wulmer entre Liane et Canche

 

RegardEnMarche001.jpg RegardEnMarche001.jpg     Bonnes nouvelles Bonnes nouvelles  

 

                

Objectif de Regard En Marche : Charte Rédactionnelle


 

“Regard En Marche” pourquoi ?

 

Communiquer en permanence avec les populations de notre département.

“Regard En Marche” veut être un signe visible de 1’intérêt des chrétiens à la vie des gens, tout spécialement à leur vie quotidienne et locale. Il veut le faire en acteur, parmi d’autres, de la mission évangélisatrice de l’Eglise de notre diocèse.

 

"Regard En Marche” pour qui ?

 

Puisqu’il s’agit de contribuer à l’évangélisation de tous, “Regard En Marche” vise l’ensemble de la population.

Il visera donc à une diffusion au plus grand nombre par le “toutes boîtes”, là et quand cela sera possible. La cible sera surtout ceux et celles qui sont en liens fragiles avec la vie de l’Eglise et de ses communautés.

 

 

“Regard En Marche” comment ?

 

“Regard En Marche” sera un magazine mensuel (11 mois)

 

 

1. Porteur de sens

 

- “Regard En Marche” voudrait aider ses lecteurs à porter un regard positif sur ce qu’ils vivent et sur ce qui se vit autour d’eux, dans un parti pris d’espérance.

 

- Il souhaite apporter une lecture évangélique de la vie ordinaire, y discerner les valeurs de solidarité, de fraternité, de service des autres, en particulier des plus pauvres, dans la diversité des situations humaines, économiques, sociales, éducatives et culturelles.

 

- Il veut manifester que les chrétiens n’entendent pas détenir toutes les réponses ou solutions aux grandes questions actuelles, mais qu’ils y offrent ou apportent leurs contributions.

 

- Il voudrait être le reflet de la vie des chrétiens dans la société et dans leurs lieux de vie ; des rôles divers qu’ils y tiennent ; des actions qu’ils y mènent avec d’autres ou en leur propre nom.

 

2. S'inscrivant dans la pastorale diocésaine et locale

 

- Le contenu rédactionnel de “Regard En Marche” s’inscrit dans le projet missionnaire et pastoral du diocèse, de toutes les personnes, mouvements services, structures et organismes, qui sont l’Eglise visible diocésaine et locale.

 

- Ce projet missionnaire et pastoral étant la référence concrète de “Regard En Marche”, celui-ci se veut donc libre de tout intérêt économique, politique ou autre. Financièrement autonome, il évaluera, en fonction de son objectif, le bien-fondé de l’appel éventuel à des ressources publicitaires.


 

3. Et un contexte de proximité

 

“Regard En Marche” se veut proche de ses lecteurs :

- Proche par ses “pages locales”, dont la réalisation est assurée par une équipe de rédacteurs locaux (secteurs pastoraux), sous sa propre responsabilité, dans l’esprit de la présente charte.

 

- Proche aussi par “son fonds commun” rédigé par les membres de l’équipe de rédaction et les rédacteurs occasionnels qu’ils auront sollicités, tous et toutes étant majoritairement du Pas de Calais.

 

 

L'équipe de rédaction :

 

EquipeRegardEnMarche.jpg EquipeRegardEnMarche.jpg  

L’équipe des rédacteurs habituels : Augustin Bultel, Thérèse Coanon, Gisèle Gambier, Yolaine Humières, Marie Paule Ledez, Ginette Maillard, Michèle Péniguel, Denis Pérard, se réunit chaque mois pour décider du contenu du journal, dans le respect de la charte rédactionnelle.


 

 

 

Contact et abonnement :

 

 

Thérèse Coanon        

4 rue du moulin 62240 QUESQUES

03 21 32 30 04 - tcoanon@orange.fr

 

 

Calendrier 2012 :


 

Date limite de remise des articles et photos à Thérèse Coanon pour le magazine mensuel Regard en Marche et son supplément trimestriel Bonnes Nouvelles.

 

 

TYPE

 

EDITION

 

DATE LIMITE DE REMISE DES ARTICLES

REGARD EN MARCHE

JUILLET

4 juin 2012

REGARD EN MARCHE

SEPTEMBRE

23 juillet 2012

REGARD EN MARCHE

OCTOBRE

3 septembre 2012

REGARD EN MARCHE

NOVEMBRE

1er octobre 2012

REGARD EN MARCHE

DECEMBRE

29 octobre 2012

REGARD EN MARCHE

JANVIER

26 novembre 2012

BONNES NOUVELLES

RENTREE

23 juillet 2012

BONNES NOUVELLES

NOËL

29 octobre 2012


 

Appel à rédacteurs occasionnels :

 

Regard en Marche est un outil de communication et d’information. Il permet le lien dans notre communauté.

Les pages locales sont ouvertes à tous, mouvements et services ; encore faut-il avoir le réflexe communication quand il y a un événement.

A défaut de savoir rédiger, il suffit de donner les éléments. Merci d’y penser.

 

 

 

  • Les équipes du Rosaire

rosaire_logo.jpg rosaire_logo.jpg  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Présentes dans tous les diocèses de France, les Equipes du Rosaire sont une présence chrétienne au cœur du monde. Dans notre diocèse, 240 équipes.

 

Les Equipes du Rosaire sont de « petits groupes de prière missionnaire en plein monde, fraternels et accueillants », où l’on peut partager sa foi  ou  ses doutes, ses joies et ses peines et grandir ensemble dans la foi.

 

 

Une fois par mois, les membres de ces équipes (de 3 à 10 personnes) se retrouvent chez l’un ou l’autre, pour une prière commune basée sur la Parole de Dieu, à l’aide d’un feuillet nommé « Le Rosaire en équipe ». Il suffit de se réunir autour d’une table pour la prière.

Elle commence par une invocation à l’Esprit Saint, puis une invocation à Marie, la lecture du texte biblique, la réflexion sur le mystère, la réflexion sur notre vie, entrecoupées de chants, de temps de silence et de partage.

Dans un dernier temps la prière de louange et d’intercession où l’on partage ses joies et ses peines, précède l’envoi en mission.

 

Ouvrir les portes de nos maisons, c’est ouvrir notre cœur et cela nous rappelle que l’Eglise vit de liens de proximité dont nous avons besoin. L’équipe est appelée à s’ouvrir et à inviter ses voisins au partage de la Parole, appelée à ouvrir leurs oreilles et leur cœur pour se faire proches.   


 

 

 

N’hésitez pas à rejoindre l’équipe, peut-être proche de chez vous
ou à en créer une.

 

 

Site : http://arras.catholique.fr/rosaire

 

Responsable diocésaine :

Michèle Flament : 03 21 81 02 37 - e-mail : michele.marcel@orange.fr

 

Responsable local :

Bernard et Agnès Pérard - Desvres : 03 21 91 53 57

 

 

 

  • Secours Catholique

Association de loi 1901 à but non lucratif, créée en 1946, le Secours Catholique lutte contre toutes les formes de pauvreté et d'exclusion et cherche à promouvoir la justice sociale.

Service d’Eglise, reconnu d'utilité publique en 1962, le Secours Catholique compte aujourd'hui 96 délégations diocésaines, 3 885 équipes locales, et 62 400 bénévoles.

En France, l’association développe de nombreuses actions en faveur de publics vulnérables : sans abri, migrants, détenus indigents, demandeurs d’emploi, familles en situation de précarité, enfants et jeunes en difficulté, gens du voyage…

 

 

Le local du Secours Catholique de la paroisse Notre Dame des Ardents se situe

au 11 rue Pasteur à Desvres.  

                          

Les permanences d'accueil ont lieu tous les mardis après-midi de 14 h 30 à 16h.

 

Le secours catholique, c'est aussi :

- Des groupes conviviaux, le mardi de 14h30 à 16h30 ;

- L’aide aux devoirs (du CP au CM2), les lundi et jeudi de l’année scolaire de 16h30 à 18h ;

- Des ateliers de création, les 2ème et 4ème lundi de 14h à 16h

- Une présence régulière près des réfugiés de Calais ;

- Une correspondance avec des détenus (Amitié sans Visage).

- Une aide aux vacances pour les enfants ( Accueil Famille Vacances).

- Des temps conviviaux, une kermesse…

 

 

Dans notre paroisse Notre Dame des Ardents, la correspondante est :

 

Jeanne-Marie Loridan

03 21 87 59 09

 

 

 

  • Servants d'autel

L’Eglise attache une grande importance à la beauté de la prière liturgique. Cette prière exprime la foi des chrétiens et la nourrit. Dans la liturgie, chacun a son rôle : le célébrant et les concélébrants éventuels, le diacre s’il y en a un, l’assemblée bien sûr, mais aussi les lecteurs, la chorale, le chantre, l’organiste etc. Les "servants de messe", appelés également "servants d’autel" ou "enfants de chœur", sont appelés à intervenir dans le chœur de l’église, aux côtés du prêtre. Leur présence est discrète et très utile.


Le rôle du servant d’autel ?
Le rôle des servants d’autel est multiple : porter la croix de procession, les cierges, parfois l’encensoir et la navette (qui contient l’encens) le livre ; ils interviennent particulièrement pour aider à la préparation de l’autel et à la présentation par le célébrant du pain et du vin. Le servant d’autel est donc une aide pour le prêtre, au service de la prière de toute l’assemblée ; il doit accomplir sa fonction le plus dignement possible et rester discret.

Tout enfant (garçon ou fille) à partir de 7 ans peut devenir servant.

Il aura à être fidèle aux messes du dimanche et parfois en semaine.

Des temps de rencontre ont lieu en dehors des liturgies pour une formation.

Il existe aussi des rassemblements au niveau du doyenné ou du diocèse avec tous les autres servants.


Contact :

L’abbé NEVEU
 

 

 

  • S.E.M. (Service Evangélique des Malades)

"J'étais malade et vous m'avez visité ... " (Mt 25, 36)

 

SEM002.jpg SEM002.jpg  

 

C'est un service d'Eglise, qui fait partie de la Pastorale de la Santé.

 

Sur l'ensemble de la Paroisse, une équipe d'environ 20 personnes organise des visites auprès des personnes malades, handicapées, âgées ou isolées.

Ces visites ont lieu régulièrement dans diverses maisons de retraite (Desvres, Bellebrune), maisons d'accueil ou à domicile.

La communion peut être portée par un membre de l'équipe aux personnes qui le désirent.

L'équipe reste en lien avec le Prêtre et lui signale les personnes qui désirent recevoir le Sacrement de l'Onction des malades.

 

Une messe est célébrée:

- chaque semaine à la Maison de Retraite St Antoine,

- une fois par mois à la Maison de Retraite à Belle-Houllefort et à la Résidence du Crac'Lot à Longfossé.

 

Deux fois dans l'année : pendant le temps pascal et au mois de Novembre, une messe est célébrée à la Chapelle de la Maison de Retraite St Antoine à Desvres et le Sacrement de l'Onction y est donné à des résidents de la Maison de Retraite, des religieuses, des personnes de la paroisse, signe de communauté chrétienne. A cette occasion, les personnes âgées qui ne peuvent venir à la Chapelle et qui désirent ce Sacrement, le reçoivent dans leur chambre  

En Février, le SEM prépare et anime le Dimanche de la Santé. Les enfants du KT apportent des dessins qui seront remis à des personnes âgées ou malades.

 

Des membres de l'équipe participent selon leurs possibilités aux recollections du Doyenné ou du Diocèse.

 

 

L'équipe se réunit en Janvier, avec le prêtre, un membre de l'EAP, un membre de l'Aumônerie Hospitalière pour faire une relecture de l'année écoulée, échanger sur le vécu des visites, des messes, et fixer un calendrier.

 

 

Contact :

- Christine BAYARD : 03.21.91.63.14

Fermer