La célébration œcuménique pour l’unité des chrétiens.

 

Elle s’est bien passée entre diverses personnes des paroisses voisines et de la communauté protestante  venant des mêmes lieux.

Les églises des CARAÏBES ont préparé le thème; on pense de suite en particulier à l’esclavage. Les colonisateurs ont en même temps importé le christianisme. Les peuples opprimés ont alors connu la BIBLE, qui leur est devenue une source essentielle de consolation et de libération-créant une dynamique de renversement. Les objets : la Bible, les chaînes feront symboles pendant la célébration.

Les chaînes sont tombées. Des bandes de tissu ont alors été utilisées, symbolisant les liens de servitude à dénouer entre nous, pour créer ensuite une grande chaîne de libération, nous réunissant les uns aux autres dans le CHRIST. Elle a été amenée sur la Croix.

On a chanté, après avoir dénoué la bande de tissu du voisin, le fameux Gospel « Let my people go », »Laisse mon peuple aller » .Les paroles implorent MOÏSE de descendre libérer, encore une fois, son peuple, pour l’aider à sortir de l’esclavage, la première fois de celle du Pharaon. Une petite chorale était à la tribune de l’orgue et ont lancé le chant.

La découverte de la BIBLE, source de libération pour ces peuples opprimés, nous incite à la mieux connaître. La lire ensemble.

Œcuménisme, Unité des chrétiens, nous en parlerons dans le prochain numéro.

 

J. DEBLOCK    équipe œcuménique du doyenné



Fermer