Je fais un don

pour ma paroisse

Chers amis,

C’est inédit : depuis plus de 2 mois, nous ne pouvons plus assister aux offices et nous avons dû annuler de nombreuses fêtes de nos vies de chrétiens. Il a toujours été important pour nous de respecter ces consignes et de penser à la santé de tous, en particulier à celle des plus fragiles. Mais, c’est un arrachement pour chacun d’entre nous et pour notre communauté chrétienne de ne plus pouvoir nous rassembler autour de l’Eucharistie.

Cette pandémie a aussi des conséquences dramatiques sur les ressources de votre paroisse.
Dès le début du confinement, vos paroisses se sont mobilisées pour maintenir le lien et pour vous faire vivre, à distance, les cérémonies dans la mesure du possible. Les prêtres et les séminaristes ont poursuivi leur mission, différemment. Et surtout ils ont continué et ils continuent de prier au quotidien pour nous tous.
Toutes les messes étant annulées, les occasions d’apporter son soutien se font rares. Les quêtes, les cierges et les différentes offrandes font défaut. Pourtant, les paroisses doivent continuer à payer les charges courantes et à apporter toute leur attention aux prêtres aînés, particulièrement affectés en cette période difficile.

Votre paroisse a besoin de vous pour surmonter cette période difficile.
Je connais votre attachement à votre paroisse. Je sais donc pouvoir compter sur votre soutien fraternel pour venir en aide à votre communauté. Pour cela, le diocèse a mis en place un outil spécifique « solidarité – paroisses » qui vous permet de faire un don en toute sécurité et de l’attribuer directement et intégralement à la paroisse de votre choix.

Je vous invite donc à faire dès maintenant un don à votre paroisse sur donnons-arras.catholique.fr.

Il vous suffit de sélectionner votre clocher et le don sera affecté à votre paroisse. Votre soutien vous permet par ailleurs, si vous êtes imposable, de réduire 66 % du montant de votre don de votre impôt sur le revenu.

Ainsi, vous permettez à votre paroisse de poursuivre sa mission, surtout en ces temps difficiles.

Restons unis dans la prière à l'intention des malades et, plus largement, de celles et ceux qui sont touchés par le COVID-19.

Fraternellement,

Lionel Delcroix
Économe diocésain.

 

 

 

 

 

 

Article publié par Michèle Leclercq • Publié • 155 visites