« Ils ont mis leurs pieds dans les pas de Jésus »

Voyage Biblique à Jérusalem. Ils en rêvaient,  ils l’ont vécu : « Ils ont mis leurs pieds dans les pas de Jésus ».

 

 

Ils en rêvaient,  ils l’ont vécu : « Ils ont mis leurs pieds dans les pas de Jésus ».

 

        Jean Paul, Éliane et  Francine,  bénévoles dans la paroisse des Quatre Évangélistes, ont participé fin septembre 2016 à une session biblique de 14 jours en Terre Sainte organisée par le Secours Catholique.

 

          Nous les avons rencontrés pour connaître leur ressenti sur cette session. La conversation s’engage rapidement. Dans leurs yeux tous les trois revivent leur voyage et chacun apporte ses anecdotes.

 

          Nous avons suivi  le parcours de Jésus en Palestine : de Nazareth à Jérusalem, en s’appuyant sur les textes de la Bible (notamment du nouveau Testament).

 

Voyage Jean Paul 276 Voyage Jean Paul 276            Nous étions 32 participants. Sur place,  nous avons été accueillis par le père Jean Claude SAUZET, aumônier de la Maison d’Abraham, ancien monastère qui héberge des pèlerins à Jérusalem.  Ce prêtre féru d’histoire est détaché de son diocèse parisien pour 3 ans en Israël.

 

         Chaque lieu visité correspond à un passage de la Bible que nous méditons en petits groupes dits de ‘’fraternité’’ qui se sont formés au début du voyage. Cette réflexion  nous interpelle sur notre monde d’aujourd’hui avec ses souffrances et  ses injustices. Ce pèlerinage nous a permis  de rencontrer des associations, soutenues par le Secours Catholique, qui  défendent les droits en faveur des palestiniens.

 

       Après avoir atterri à Tel Aviv, nous avons d’abord pris la direction de Nazareth au Nord d’Israël, notre pied à terre en Galilée. Après  Capharnaüm, nous avons célébré la messe sur les bords  du lac de Tibériade. Être là, à prier à cet endroit, c’est une intense émotion qui vous étreint, nous dit Jean Paul !

 

       Le lendemain, direction Jérusalem en passant par Naplouse où nous nous sommes arrêtés  au puits de la Samaritaine : Là, où seules les femmes ont droit de puiser de l’eau 

Nous nous  sommes arrêtés au camp de réfugiés palestiniens de Balata. Nous avons été touchés par le problème palestinien, le droit de retour sur leurs terres et leurs conditions de vie.

 

       De la maison d’Abraham à Jérusalem, notre lieu d’hébergement, nous avons visité Bethléem,   le Champ  des Bergers où nous avons vécu la messe de’’ Noël’’,  le Mont des Oliviers, Gethsémani, Jéricho,  les rives du  Jourdain où Jésus a été baptisé. On est surpris par la taille du Jourdain : en fait c’est comme une rivière nous dit Francine.

 

        Nous avons rencontré et mangé avec la famille Daoud qui exploite une plantation d’oliviers  près de Gethsémani, entourée de colonies israéliennes qui menacent son exploitation. Peut être qu’un jour ils  devront quitter la maison et les terres.

 

        Près de  Ramallah nous avons célébré la messe à Jaffna  avec la communauté arabe .

A Hébron nous avons visité le tombeau des Patriarches.

Enfin les derniers jours se sont déroulés à Jérusalem avec la visite des quartiers arméniens, juifs musulmans, l’Esplanade des Mosquées, le Mur des Lamentations.

Il est difficile de raconter tout ce que l’on a vu et ressenti tant ces journées étaient intenses en découvertes et en émotions.

Toutes ces visites ont été  ponctuées de rencontres  avec des associations ou des personnes qui défendent les droits des palestiniens.

 

      Quand on leur pose cette question : Qu’est ce qui vous a  le plus impressionné ?

Le passage des check points. La présence des militaires israéliens  armés, souvent des jeunes garçons et filles. !  Les paysages du désert sont saisissants. Tout est blanc : les pierres, les maisons, peu de végétation  sous un soleil de plomb. nous dit Éliane.

La visite d’Hébron où les portes des maisons de la rue commerçante ont été murées par les israéliens. Les habitants rentrent chez eux par les fenêtres situées à l’arrière.

Le Chemin de Croix dit « des français » dans les rues de Jérusalem qui serait le chemin qu’aurait réellement suivi  Jésus jusqu’au Golgotha  et la visite du Saint Sépulcre.

 

         Ce voyage nous a permis non seulement de découvrir les Lieux Saints, de mettre nos pieds dans les pas de Jésus   mais également de  comprendre la vie quotidienne des palestiniens, la résignation des plus âgés, la révolte des jeunes qui souffrent surtout des injustices et du manque de liberté.

 

Marie José M.

Article publié par Onésime MARIEN • Publié • 236 visites