Neuvaine 2016 à Notre Dame du Perroy Béthune

Déroulement de la neuvaine

 

Neuvaine 2016 à Notre Dame du Perroy à Béthune.

 

Cette anND Perroy ND Perroy  née la neuvaine à Notre Dame du Perroy, du 6 au 14 mai, a été placée sous le signe de la Miséricorde, en lien avec l’année jubilaire voulue par le Pape François et avec la participation des Equipes du Rosaire.

Avec Marie, Mère de Miséricorde, nous avons essayé de vivre notre neuvaine comme une démarche de pèlerinage en restant attentifs à cette Miséricorde de Dieu pour nous.

 

La messe quotidienne, l’adoration eucharistique, le passage de la porte sainte au Carmel, le sacrement des malades furent autant de moments forts pour vivre cette Miséricorde divine.

Cette année, le chapelet quotidien de 17h a été animé par les Equipes du Rosaire.
Elles nous ont aidés à « prier l’évangile avec Marie » et ainsi enrichi notre méditation quotidienne. Nous avons renouvelé notre prière du chapelet en y insérant les clausules, petites phrases placées au milieu du « Je vous salue Marie », rappelant chacun des Mystères médités, comme Jean Paul II nous avait invités à le pratiquer.

Le vendredi 13 mai, fête de Notre Dame de Fatima, la vie de Sainte Faustine nous a été présentée ainsi que les apparitions et le message de Jésus dont elle a été favorisée pour le monde.

A la place du chapelet quotidien nous avons médité l’Evangile de la Passion et prié le chapelet de la Divine Miséricorde : « Il y a peu d’âmes qui méditent ma passion avec une véritable compassion ; j’accorde les plus grandes grâces aux âmes qui méditent pieusement ma passion. » (journal n°737).

Pendant la neuvaine, des « perroys » (des pierres) et des pas en papier étaient à la disposition des pèlerins pour y inscrire des intentions de prière et les confier à Marie qui nous aide à traverser, non plus les terrains marécageux, mais les situations difficiles, douloureuses ou bloquées que nous vivons.

L’amitié était également au rendez-vous, ainsi nous avons pu souhaiter l’anniversaire de l’abbé Pesez.

La joie nous a accompagnés au long de cette neuvaine et on peut  dire qu’elle s’est transformée en bonheur. Joie et bonheur de la prière partagée, de la prière renouvelée, de la présence de Marie avec nous pour pressentir la Joie Trinitaire.

Jésus nous l’a promis : « Vous recevrez une force, celle de l'Esprit Saint qui descendra sur vous.»

Marie-Christine Bois et les équipes du rosaire.

Regard en marche juillet août 2016

Article publié par Bruno Boulet - Notre Dame en Béthunois • Publié • 1293 visites