Accueil des reliques de Thérèse de Lisieux

en octobre 2007

Lievin Reliques de Sainte Thérèse  
Lievin
Lievin
 

Carmélite Thérèse de Lisieux  
Carmélite
Carmélite
En octobre 2007, la paroisse sainte Thérèse en Liévinois accueillait les reliques de sainte Thérèse de l’Enfant Jésus. L’Eglise fêtait le 110ème anniversaire de sa mort le 30 septembre 2007. D'autres paroisses l'ont aussi accueilli

 

 

Accueillir sainte Thérèse est une invitation à participer au mieux à la mission universelle de l’Eglise et à vivre la sainteté au quotidien. Accueillir les reliques n’est pas un geste magique, c’est témoigner du désir d’entrer en communion avec Dieu et avec l’humanité sauvée à la manière de la sainte de Lisieux. C’est accepter de se laisser envahir de l’Esprit d’Amour et de sainteté que Dieu accorde à tous ceux qui le lui demandent.

En contemplant sainte Thérèse, nous pouvons nous sentir appelés comme elle :

à partager la souffrance et la maladie de ceux qui nous entourent.

à prier pour la vie consacrée et pour toutes les vocations

à rendre grâce à Dieu pour la nature et mieux respecter la vie

à mieux découvrir quel est notre propre chemin de sainteté.

 

Chasse de Therese de Lisieux Chasse de Therese de Lisieux  Le reliquaire :le reliquaire est appelé « gothique » à cause de sa forme. Il contient une vertèbre de la sainte. Le plateau sur lequel est fixé le reliquaire est muni de quatre poignées et de quatre bras escamotables pour le transporter comme un brancard.

 Née le 2 janvier 1873 à Alençon, elle entre au Carmel en 1888 à l’âge de quinze ans. Atteinte de tuberculose elle décède le 30° septembre 1897. Sainte Thérèse est canonisée le 17 mai 1925, elle sera proclamée patronne des missions par Pie XI en 1927. Jean-Paul II la proclamera docteur de l’Eglise le 19 octobre 1997,

 

On a beaucoup de mal à se rendre compte que la vie de Thérèse Martin fut tout ordinaire. Parce qu'elle est devenue sainte Thérèse de l'Enfant-Jésus de la Sainte Face, connue dans le monde entier, avec de très nombreux titres (Patronne universelle des missions, patronne secondaire de France, Docteur de l'Eglise etc.), on oublie qu'elle est passée inaperçue de sa famille, de son entourage, de son Carmel, de son père spirituel... Certes, à Lisieux, on a pu parler d'une jeune fille qui a eu l'audace de parler au Pape Léon XIII lors d'une audience à Rome (un journal national l'avait signalé). Puis elle était entrée au Carmel à quinze ans et trois mois. Mais lorsqu'elle mourut, inconnue, dans un petit Carmel de province, il n'y avait guère que 30 personnes à son enterrement au cimetière de Lisieux. A sa canonisation à Saint Pierre de Rome, il y en aura 500 000, le 17 mai 1925. Thérèse est devenue célèbre après sa mort, avec la publication de l’Histoire d’une âme – autobiographie écrite sur l’ordre de sa supérieure – dans laquelle la jeune carmélite a exposé son expérience spirituelle de la "voie d’enfance" ou "petite voie"

 

à l'âge de 13 ans Thérèse bde Lisieux  
à l'âge de 13 ans
à l'âge de 13 ans
Le chemin spirituel de Thérèse Martin fut solitaire. Certes, elle a beaucoup reçu de sa famille, de ses éducateurs, des maîtres du Carmel. Mais aucun prêtre ne l'a profondément marquée. En elle, le Saint-Esprit a tracé un chemin d'authenticité - "Je n'ai jamais cherché que la vérité"écrit-elle, l’Esprit qui lui a révélé les profondeurs de l'Amour trinitaire et une "voie" pour les rejoindre, sans aucun souci didactique : tout est venu de la vie, des événements quotidiens relus à la lumière de la Parole de Dieu. Son apport incomparable à la spiritualité du XXe siècle est un retour à l'Evangile dans sa pureté radicale. "Si vous ne redevenez pas comme des petits enfants, vous n'entrerez pas dans le Royaume des Cieux." (Matthieu 18,3) 

 

Bien qu'elle n'ait jamais pu disposer de l'Ancien Testament intégral, elle a opéré un retour à la méditation de la Parole de Dieu. Sans aucune initiation, sans aucune culture biblique, elle cite plus de 1000 fois la Bible dans ses écrits. Ce n'est qu'à vingt-deux ans que deux textes de l'Ancien Testament cristallisent en elle une longue recherche : l'illumination de "la voie d'enfance spirituelle" qui va symboliser son apport.

L’Eglise attribue officiellement le titre de Docteur de l’Eglise à des théologiens auxquels elle reconnaît une autorité particulière de témoins de la doctrine, en raison de l’exactitude de leur doctrine, de la sainteté de leur vie, de l’importance de leur œuvre

 

 

 

La chasse de Sainte Thérèse de Lisieux pèlerinera en différents lieux du diocèse

 

du 12 au 16 octobre, Carmel de Fouquiéres les Béthune

du 16 au 22 octobre, Paroisse Ste Thérèse en Liévinois

du 22 au 26 octobre, Foyer de charité de Courset

du 26 au 29 octobre, Abbaye Ste Berthe de Blangy sur Ternoise

du 30 oct. au 2 nov., Paroisse Ste Famille au Touquet 

le samedi 3 novembre, Prison de Longuenesse

du 3 au 12 novembre, Carmel de St Martin les Boulogne

 

Article publié par Emile Hennart - Maison d'Evangile • Publié • 9790 visites