Mouvements ACS et excommunication

Communiqué commun aux mouvements d'Action catholique spécialisés

Paris, le 3 février 2009


Signataires:
Action Catholique des Enfants
Action Catholique Ouvrière
Chrétiens dans le Monde Rural
Jeunesse Etudiante Chrétienne
Mouvement Rural de Jeunesse Chrétienne

 

Suite à la décision du pape de lever l’excommunication des évêques Lefebvristes, les mouvements d’Action catholique réagissent.


« Chrétiens des mouvements d’Action catholique spécialisée, nous nous étonnons de la décision de Benoit XVI de lever l’excommunication des quatre évêques de la Fraternité Saint-Pie X ordonnes par Mgr Lefebvre.

 

Nous comprenons les explications de la déclaration du Conseil permanent des évêques de France qui éclaire ce geste de réconciliation comme engageant un long chemin qui supposera un dialogue précis vers la réhabilitation. Nous faisons confiance à la parole de nos évêques qui affirment qu’en aucun cas le Concile Vatican II ne sera négociable. En effet, nous voulons aller dans le sens d’une Église unie autour de l’annonce de la Parole du Christ.


Toutefois, cette décision, qui surprend par son manque de collégialité, ne semble pas le permettre. Elle porte atteinte aux efforts fournis par l’Église pour s’ouvrir, faire face aux défis d’aujourd’hui tout en proposant l’Évangile, comme l’essentiel de son message universel.


Le contexte de cette décision dessert les efforts de la communauté des chrétiens pour qui le message de l’Evangile est un message de paix, d’amour et d’ouverture. Il nous invite chaque jour, dans la lignée de Vatican II, a agir dans cet esprit dans le monde d’aujourd’hui.


Le Concile Vatican II reconnaît la liberté de conscience dont découle la liberté religieuse, l’œcuménisme, le dialogue inter religieux, socles d’une Église ouverte sur le monde et ouverte à ceux qui sont en chemin. Ainsi, Vatican II résonne aussi pour nous dans la lignée des fondements de notre société laïque, en offrant un cadre d’épanouissement à chaque citoyen, croyant ou non.


Mouvements d’Action catholique, nous voulons contribuer a offrir a chacun cette possibilité de découvrir une foi chrétienne qui, inspirée par l’Evangile, permette de développer raison critique et envie d’agir en société. Notre société, notre Eglise aussi avec Vatican II, nous laissent libres de croire et de douter.


En émettant au mieux des réserves sur le Concile Vatican II, les Lefebvristes ne vont pas dans le sens du souhait du Christ d’une Église unie. Nous nous inquiétons que cette décision favorise des comportements excessifs et légitime des paroles dangereuses pour l’humanité, paroles qui brouillent le message de l’intuition évangélique. En ce sens nous nous indignons devant les scandaleux propos négationnistes prononcés par Mgr Williamson à l’égard de nos frères juifs.


L’ensemble de l’Eglise se doit de reconnaitre un socle commun dans lequel le Concile Vatican II, et ainsi la liberté de conscience, l’œcuménisme et le dialogue inter religieux ne sont pas optionnels. 
 

 

Voir aussi la déclaration du CMR

Ci-dessous en pdf, la déclaration de l'ACI

 

Article publié par E.H. Communication Diocèse • Publié • 4546 visites