Sur les traces de Sainte Claire d'Assise

la paroisse Ste Claire en Héninois à vécu une semaine de réflexions et de découvertes

 

Pourquoi cette année consacrer une semaine à Ste Claire ?

 

Parce qu'en 2009 on fête, avec la famille Franciscaine , le huit centième anniversaire de l’approbation par le pape Innocent III de la première règle de vie rédigée en 1209 par St François .

Parce qu'à la même époque une riche jeune femme, nommée Claire, a choisi, à l’exemple de François, l’Evangile comme règle de vie.

Le doyen de Ste Claire en Héninois, Jean-Marie Loxhay, a saisit l’opportunité d’instaurer cette semaine afin de mieux faire connaître la Sainte patronne de notre paroisse et réfléchir à l’incidence que sa vie pourrait avoir sur la nôtre.

Lors de la messe concélébrée à l’église St Henri, Jean Marie Loxhay à retracé la vie de Ste Claire et de St François.

Tous deux issus de familles riches d’Assise ont choisi de vivre l’Evangile dans la totale pauvreté.

Claire a obtenu du pape le privilège de pauvreté.

 

Huit cents ans plus tard la société de consommation dans laquelle nous vivions subit une crise économique mondiale.

Difficile d’imaginer comment on peut volontairement renoncer aux biens de ce monde et faire le choix de la pauvreté.

Qui a notre époque est encore capable de faire ce choix et pourquoi ou pour qui le faire ?

 

Nos invitées du Lundi soir, nous ont répondu

 

Sainte Claire et la famille Franciscaine

 

Lundi soir une soixantaine de chrétiens étaient rassemblés salle Saint Paul pour répondre à l’invitation de sœur Christine-Marie et de Sœur Maria-Francesca. Les deux religieuses étaient accompagnées par une jeune femme laïque prénommée… Claire.

 

Un court extrait du procès en canonisation de Claire nous a fait entrevoir l’impact qu’elle avait déjà sur les autres sœurs.

Dans ce texte retenons quelques mots : « Eblouissante, heureuse, admirable, étincelante, rayon de lumière, éclair qui flamboie, lumineuse sur la terre, au ciel elle éblouit… »

Tous ces adjectifs nous laissent entrevoir une jeune femme joyeuse, rayonnante, heureuse de son choix de vie, resplendissante par son amour de Dieu et du Christ.

D’autres femmes font encore ce même choix de vie ainsi qu’en témoignent les clarisses qui sont venues à notre rencontre

Sœur Maria-Francesca nous a parlé de la famille franciscaine et des différentes congrégations : Franciscains, Capucins, Clarisses et de leur évolution. Elle a évoqué les visages de Padre Pio de Maximilien Kolbe.

Le tiers ordre est moins connu. La jeune Claire nous a fait découvrir le groupe de jeunes auquel elle appartient

La bénédiction de Ste Claire a mis un terme à cette soirée instructive et pieuse

 

Que le seigneur soit toujours avec vous

Et que le Seigneur vous donne d’être toujours avec lui.


 

Mercredi, c’est le jour des enfants

Soixante quinze livrets attendaient soixante quinze enfants. A notre grande joie cent cinquante enfants ont répondu à l’invitation du doyen Jean-Marie Loxhay, des clarisses et des catéchistes. Ils se sont présentés à la salle St Paul pour toute une journée de découverte et de réflexions.

Les enfants ont eu le privilège de visionner en avant première mondiale un superbe diaporama créé par les clarisses et, qui retraçait la vie de Ste Claire. Ils ont découvert que Claire a accepté de se faire couper les cheveux par François, qu’elle a échangé ses jolis vêtements pour revêtir une robe de pauvre Elle a renoncé à ses biens pour vivre selon l’Evangile. Elle a été malade pendant la moitié de sa vie, elle est morte à soixante ans.

Ils ont été étonnés lorsque sœur Christine -Marie leur a fait remarquer la phrase écrite en haut de la belle icône de Ste Claire : « Merci mon Dieu de m’avoir créée »

Sœur Christine Marie et sœur Marie-Liesse ont répondu aux questions que posaient les jeunes.

Les sœurs Clarisses portent une robe très simple couleur alouette. Leurs cheveux sont coupés quand elles prononcent leurs vœux. Elles portent un voile .Elle n’ont pas de ceinture de cuir autour de la taille mais à la place, elles ont une corde qui porte trois nœuds. Chaque nœud représente un vœu: pauvreté, chasteté, obéissance.

Elles possèdent un grand chapelet.

L’après-midi a été consacré aux associations.

Les enfants ont compris qu’aujourd’hui des laïcs donnent de leur temps et de leur énergie, pour venir en aide aux autres. Mais ils se sont rendu compte de l’immensité de la tâche. Aujourd’hui encore des habitants de notre planète vivent en grande souffrance. Handicapés, aveugles affamés mal logés, travailleurs exploités, enfants dont on ne respecte pas les droits

NON!  les pauvres ne sont pas l’apanage de temps révolus

Aujourd’hui encore ils ont besoin de nous.


 

PROGRAMME

 

Dimanche : messe d'ouverture en l'église St Henri,

Lundi : rencontre avec deux soeurs clarisses d'Arras

Mardi : équipes du rosaire avec le MCR

Mercredi : jour des enfants.

Ils étaient 150 au rendez-vous. Le matin ils ont découvert la vie de  Ste Claire et des Clarisses . L'après-midi ils ont rencontré des associations de solidarité à Drocourt.

Le soir forum débat avec ces mêmes associations et les adultes.

Jeudi: sacrement des malades à Montigny

Vendredi : Témoignage de plusieurs diacres  pour parler du diaconat dans la vie du monde et de l'église

Dimanche :  messe de clôture présidée par Mgr Jaeger évêque d'Arras

 

MA Loez

Article publié par Denise Vanberten - • Publié • 1839 visites

Fermer