A.G. Apostolat des laïcs

Vouloir la proximité, au service de l'annonce, dans la responsabilité catéchétique de toute l'Eglise

L’Apostolat des laïcs a réuni en assemblée générale les mouvements d’Action catholique issus des intuitions de l’apostolat par milieux : ruraux, ouvriers, milieux indépendants et enseignants. En présence de Mgr Jaeger, ils ont présenté comment ils vivaient le souci de proximité, comme cela est demandé par notre évêque, et comment, à leur manière, ils participent à la première annonce, et, avec l’Eglise diocésaine, pour ce qui est possible, ils participent à la responsabilité catéchétique qui incombe à tous les membres de l’Eglise catholique.

 

Quatre témoignages ont particulièrement retenu l’attention


Pour l’ACE, Marion présente la réalisation d’une équipe de jeunes responsables qui assure une “permanence quartier”, quinze jours durant, dans une cité ouvrière de Noeux-les-Mines.


Pour la JOC, c’est Aurore qui rend compte de la manière dont elle a proposé le rassemblement de la JOC aux copines de sa classe en technique. Toute la semence n’a pas été jetée en vain, même si le nombre de répondant fut plutôt maigre.


Dominique, pour les chrétiens dans l’enseignement public (CDEP), signale que ce n’est pas évident d’être témoin dans une structure laïcisée. En début d’année, les équipiers se sont retrouvés pour une marche commune afin de partager, outre la détente, les soucis propres aux enseignants à la veille de la rentrée scolaire.


Enfin, pour les ruraux, une année de formation avait réuni une centaine de participants de la région nord sur plusieurs week-end. Cette formation correspondait à une attente dans un monde en mutation progressive. Charline a témoigné de l’expression de recherche de sens dont sont porteurs les participants qui ont participé à ces temps de formation.

 

Responsabilité catéchétique, responsables de l'annonce...

 

Pendant le temps commun ont surtout été développées les occasions de vivre avec l’ensemble de l’Eglise diocésaine la responsabilité catéchétique commune (en route vers l’assemblée du 10 octobre 2010). Cependant, par la situation même des mouvements, c’est avant tout une mission de proximité, de première annonce auprès de celles et ceux dont la vie est loin de celle de l’Eglise (ou dont l’Eglise demeure éloignée). A chacun il incombe de la rendre proche et vivante, ce qui n’est pas toujours facile dans le contexte ecclésial actuel.

 

Les plus jeunes furent aussi les plus positifs devant cette situation inconfortable. E.H
 

Article publié par E.H. Communication Diocèse • Publié • 3462 visites