Apostolat des Laïcs

Dossier Eglise d'Arras pour l'assemblée générale 2011

ACE ACE   L’assemblée générale de l’Apostolat des laïcs, aura lieu en présence de Mgr Jaeger ce vendredi 4 février. Elle réunit des délégués des mouvements d’Action catholique spécialisée.

 

C’est l’occasion pour Eglise d’Arras de revisiter une intuition et des réalités parfois peu présentes dans la réorganisation actuelle des diocèses, centrée davantage autour des structures géographiques, paroisses et doyennés. Le souci de rendre participants les mouvements à la mise en œuvre de l’orientation diocésaine de la catéchèse est bien réel, d’où l’intérêt de mieux se connaître.

 

Une longue histoire


ACO 10eme anniversaire 010705 ACO 10eme anniversaire 010705   Au sens global, l’Apostolat des laïcs, ce sont des baptisés qui se regroupent en Mouvements reconnus par l’Eglise pour que l’Evangile irradie le monde actuel. Ils sont en accord avec les orientations diocésaines et leurs membres empruntent leur fonctionnement au monde associatif. Parmi eux les mouvements d’Action catholique spécialisée ont pris racine dans la conviction de Léon XIII résumée sous l’expression “l’évangélisation du semblable par son semblable” Ce fut une véritable révolution quand Léon XIII exprima ses convictions dans l’encyclique Rerum Novarum (1891)… des choses nouvelles comme son nom l’indique

 

Ainsi, à la fin du XIXème siècle, la pensée chrétienne sur les missions passe progressivement d’une conception de la mission où l’acteur de la mission est extérieur au monde qu’il fréquente à une autre conception où celui qui évangélise est quelqu’un qui appartient déjà au monde culturel ou sociologique de ceux à qui il s’adresse..

 

Logo JOC 1927-1950 JOC  
Logo JOC 1927-1950
Logo JOC 1927-1950
Pie XI reprendra l’intuition dans la transcription qu’en a faite le père Cardjin : « les apôtres des ouvriers seront les ouvriers ». L’existence en chaque diocèse d’un regroupement des associations de laïcs avec un “délégué diocésain à l’apostolat des laïcs” est un fruit du Concile Vatican II,(décret sur l'apostolat des laïcs, Apostolicam Actuositatem (18 novembre 1965). Dans le diocèse d’Arras Mgr Gérard Huyghe a fort soutenu cette mise en œuvre, car les mouvements y étaient fort présents : la JOC fut créée en 1927 en France (1925 pour les filles de Boubers et Frévent, directement affiliées à Bruxelles).

 

Les mouvements de jeunesse.
 

Dans la lignée de la Jeunesse ouvrière chrétienne de nombreux mouvements furent créés, en monde rural, maritime, milieux indépendants, jeunesse étudiante. L’analyse sociologique par milieux ou conditions de vie était prégnante dans la société d’entre-deux-guerres et jusque dans les années 70, où l’internalisation, puis la mondialisation avec la financiarisation d’une part, les délocalisations d’autre part, ont créé de nouveaux modèles et conditions de vie et de production. L’action sociale, et donc la proximité au semblable, perdaient alors un peu de leur justification. Entre temps, les mouvements de jeunes avaient donné naissance aux mouvements adultes comme ACO, CMR, ACI, ACMSS etc.


On retiendra que durant les ¾ du XXème siècle l’intuition qui inspirait les mouvements, au moins en monde ouvrier, était la conquête ou reconquête de celles et ceux qui l’Eglise avait perdu (“nous referons chrétiens nos frères !”). En monde rural, l’insistance était davantage portée sur l’animation des communes rurales, autour des clochers et des patronages. Le monde étudiant et les enseignants avaient aussi leurs mouvements. Les milieux indépendants s’interrogeaient sur la manière de témoigner de sa foi dans un monde économique marqué par la concurrence et des règles qui refusaient toute implication de l’éthique (de la morale) et de la religion dans la gestion des affaires.


Les transformations radicales de la société à partir des années 80 ont imposé à l’action et au témoignage des chrétiens d’autres contraintes. Le fossé entre riches et pauvres continuait à croître, contrairement à ce qu’avaient espéré de nombreux militants. Pendant ce temps l’Eglise, après avoir ouvert ses portes au monde, dans la lignée de Jean XXIII et Paul VI, se recentrait sur les dimensions spirituelles et caritatives de l’existence chrétienne. Certaines paroles du pape furent reçues comme un refus de l’engagement dans la politique et l’action collective *** L’influence des doctrines enseignées par les Légionnaires du Christ n’est sans doute pas étrangère au rejet, par Jean-Paul II, des communautés de bases et des théologies de la libération, en Amérique latine en particulier.

 

Equipes diocésaines et rencontres nationales.
 

Chaque mouvement organise, habituellement tous les 4 ans, une rencontre nationale, ainsi l’ACO et le CMR en mai 2010, le MCC les 16-17 janvier 2011. C’est tout à la fois un bilan d’étape et une manière de se projeter vers l’avenir. Il vaut donc la peine de regarder comment eux-mêmes parlent de leur évolution et de leurs recherches : leurs points d’attention, la démarche humaine et spirituelle, leur souci d’annoncer l’Evangile de Jésus-Christ en particulier là où il est peu présent, peu reconnu.


Congrés national MCC Janvier 2011  
Congrés national
Congrés national
Le MCC, Mouvement chrétien des cadres et dirigeants. Il donnait à son dernier congrès un titre croisé : “Inventer un avenir” et “responsables d’une espérance durable”.
Le titre laisse entendre que le mouvement n’est pas insensible au Développement durable, qu’il ne s’accommode pas de l’exclusion (gens, pays, catégories de gens). Il prend en compte le développement de l’humain et son environnement dans la durée. Ils s’affirment responsables de l’espérance que Dieu met dans l’homme : “Nous avons à en être témoins !” Cela se vit dans le concret d’une existence. Une existence où l’homme, la personne dans son intégrité, est le premier capital à sauvegarder et à valoriser. Les membres du MCC sont conscients de jeux de pouvoir et de contre-pouvoir au sein des entreprises et dans la société globalisée. Aussi leurs réflexions s’organisent autour de trois pôles : analyser les enjeux ; discerner pour agir ; agir pour un avenir commun (s’engager pour l’espérance). www.mcc.asso.fr


CMR CMR   Les mouvements en monde rural (CMR, MRJC ACE) organisent davantage leur réflexion autour du sociétal : la bioéthique, l’écologie, Développement durable. Les équipes locales sont conscientes de la nécessité de devenir proposants pour d’autres. Ainsi, deux équipes autour de Fruges avaient décidé d’aller frapper aux portes dans une démarche de fondation. “On s’est envoyé, quatre par quatre”. Excepté le chiffre 4, rien ne nous empêche de penser à l’envoi en mission de Barnabé et Saul par la communauté d’Antioche ou, auparavant, l’envoi des premiers disciples, deux par deux, de ville en ville. L’équipe diocésaine d’animation rurale mène une réflexion sur “l’accompagnement ecclésial des équipes”. Les équipes n’ont jamais été abandonnées par les responsables diocésains qui envoyaient des aumôniers. Aujourd’hui quel type d’accompagnement (aumônerie) est-il possible de préparer ?
La rencontre nationale du CMR à Pontarlier était organisée autour de nombreux forums en vue de dégager une orientation pour les prochaines années. Mouvement d’Eglise, mouvement d’évangélisation, mouvement en rural, autant de sujets à définir pour le 21ème siècle. Comment agir en local et en contexte mondialisé ? Comment penser aux générations futures ? Comment concilier et vivre engagement individuel et collectif ? le 7 novembre 2010, la présence de Pierre François Bernard (Président National du CMR), pour la journée départementale a permis à chacun de s’approprier les réflexions déjà avancées à 2010 au lycée Sainte Marie à Fruges et de les prolonger pour passer de la réflexion à la mise en mouvement.

 

L’ACO, Action catholique ouvrière


ACO-Rencontre Nationale 2010 Poitiers ACO-Rencontre Nationale 2010 Poitiers   Lors de la Rencontre Nationale de mai 2010, à l’occasion de son 60ème anniversaire, l’ACO présentait deus résolutions : “Faire peuple” et “Faire du neuf en ACO”. Au retour du Congrès, l’équipe diocésaine était partiellement renouvelée rassemblait des équipiers au dynamisme réconforté. Le rôle de ces responsables d’équipe est de dynamiser, relier, recentrer parfois, stimuler le travail de relecture et les projets missionnaires. L’ACO est présente dans la diversité des réalités humaines : grands ensembles, industrie (un peu), caritatif et aide aux familles de détenus, autour du logement, dans la vie associative et syndicale. Les temps forts comme les célébrations de Noël ou la réco annuelle ponctuent la démarche spirituelle fondée sur la relecture de la vie à la lumière de l’Evangile.

 

Les mouvements jeunes en monde ouvrier


Joc rencontrre régionale mai 2010 Joc rencontrre régionale mai 2010   La JOC et l’ACE attirent l’attention des responsables de l’Eglise sur la fragilisation croissante des jeunes rejoints : fragilités dans la vie familiale, dans le niveau d’études, dans les repères sociaux pour vivre. Cette fragilité est aussi présente au niveau des jeunes en responsabilité d’équipe. Un objectif d’espérance, porté à bout de bras, c’est “Comment faire grandi quelqu’un ?” et “Voir des choses réussir”. Cette fragilité influe sur la conduite du mouvement et la plus grande difficulté des liens ecclésiaux. La présence d’adultes en soutien est une nécessité. Pour la JOC, l’axe de réflexion pour les deux années à venir portera sur “Etre libre de choisir sa vie dans la dignité”.
L’ACE a vu se renouveler en grande partie l’équipe départementale des accompagnateurs. Les camps d’été et les nombreux‘ ”mini-camps” sont occasion de structurer (un peu) des enfants et des jeunes en échec, en quartiers difficiles etc. La permanence-quartier, durant l’été, a permis la collaboration avec la commune et plusieurs associations dans un quartier de ville jusqu’lors vide de toute initiative. Après avoir vécu deux ans sur le thème “t’es pas comme moi, et alors ?” le mouvement propose cette année la révision de vie (Voir, Juger, Agir) autour de “Garçons-filles”.
Au service des hommes et de l’Evangile.


Réunis au sein de l’Apostolat des laïcs, les mouvements d’Action catholique spécialisée réfléchissent à la manière de mettre en œuvre les orientations catéchétiques. Ils se posent de manière générale la question de gérer le difficile “accompagnement ecclésial”. Ils ont le souci de maintenir ensemble la proposition de la foi et la présence au monde. Pour eux l’Esprit Saint est déjà à l’œuvre au cœur des bruits du monde et l’annonce de la Bonne Nouvelle passe déjà par une écoute évangélique des bruits du monde”.


Deux rencontres annuelles sont organisées à l’initiative de Stéphane Leleu, délégué diocésain. Elles font se rencontrer les accompagnateurs de mouvements, les responsables de mouvement et les doyens. L’an dernier, Philippe Bacq a animé ces deux rencontres. En avril prochain, Christophe Théobald accompagnera la réflexion.
Abbé Emile Hennart ; Abbé Maurice Vieillard

 

Témoignage : Jeune en JOC et "la culture pour tous"


JOC-vitry JOC-vitry   Deux ans durant, la JOC invitait les jeunes à développer des initiatives dans le domaine de la culture “accessible à tous”. Pour sa part, l'équipe J.O.C de Vitry-en-Artois organisait un ciné-débat, le 22 Décembre, à la maison Notre-Dame à Vitry-en-Artois. Une dizaine de jeunes participaient à cet après-midi.
Le ciné-débat est en fait, comme son nom l'indique, un débat sur un film. Le film choisi était : “Oscar et la Dame rose” d'Eric-Emmanuel Schmitt, adapté du roman du même nom et du même auteur. Ce film nous présente un petit garçon, Oscar, atteint d'une leucémie, et dont le nombre de jours est compté. Cependant, ni ses parents ni les médecins n'osent le lui avouer. Mais Oscar finit par l'apprendre sans que qui que ce soit le sache. Alors qu'il sombre dans la tristesse, Oscar fait la rencontre de celle qu'il appellera la "Dame rose"; Celle-ci va, malgré une certaine répugnance face aux hôpitaux, accepter de venir le voir pour lui parler et essayer de le réconforter. Pour le sortir de son ennui grandissant, elle va lui proposer un jeu : désormais, pour Oscar, chaque journée compte comme 10 ans.


A la fin du film, nous avons pris un goûter. Et nous avons commencé notre débat dont la principale question était : "En nous basant sur ce film, QU'EST CE QUE LA DIGNITÉ ?" Nous avons tous beaucoup aimé ce film, celui-ci étant très touchant, (certains en ont même pleuré).
François Salomé

 

Diversité des associations de laïcs 

 

A côté des mouvements d’Action catholique spécialisée existent d’autres associations de laïcs au sein de l’Action catholique générale, ou comme mouvements spirituels ou mouvements caritatifs ou éducatifs. Le Secours catholique apparait ainsi comme pôle de la solidarité des chrétiens au sein de l’épiscopat, même si l’on affirme que ce n’est pas exclusif de la participation des chrétiens à d’autres mouvements et courants de solidarité dans la société. Ainsi le CCFD est une collégialité des divers mouvements. Nous aurons l’occasion d’y revenir à l’occasion de son 50ème anniversaire.
 

Article publié par E.H. Communication Diocèse • Publié • 9392 visites