50 ans de sacerdoce

Pierre Robillard, un prêtre en OR

Pierre Robillard Jubilé 50 ans  
Pierre Robillard
Pierre Robillard
« J’ai été orphelin de père lorsque j’avais 4 ans. Ma sœur, mon aînée de 4ans pouvait se débrouiller seule pendant que notre mère allait travailler. Quant à moi, j’ai été élevé par ma tante qui m’a surprotégé si bien que l’école, je n’y suis pas allé beaucoup ...  et c’est au collège saint Bertin de saint Omer que j’ai fini par y prendre goût ... »

 

C’est tout simplement que l’abbé Robillard nous dit comment est venu sa vocation. Il s’est imprégné de Ignace de Loyola, de saint François d’Assise ...

 

Avec une grande simplicité dans son allure, dans sa mise, et une certaine humilité, on ne s’imagine pas en le rencontrant que c’est un prêtre qui va fêter ses 50 ans de sacerdoce.

Il est de ces prêtres qui ont eu une vie professionnelle et salariale comme prêtre ouvrier. De par ce statut de prêtre ouvrier, il a eu et a encore de nombreux contacts, en plus de ceux de la paroisse, au travers des rencontres syndicales, des diverses manifestations ; il était élu et siégeait au collège ouvrier du conseil des prud’hommes et en tant que tel, défendait les ouvriers. Ce qui lui a prévalu d’avoir un rayonnement certain.

 

“Bon pied, bon œil”, ce serait peut-être beaucoup dire car l’abbé est atteint de la DMLA (Dégénérescence Maculaire Liée à l’Âge.) une dégénérescence de la rétine. Ce qui ne l’empêche pas de bêcher et entretenir son jardin : attention à ne pas confondre les mauvaises herbes des légumes qui poussent !

 

Toujours en activité en tant que prêtre aîné, il assure  avec joie sa mission au milieu des siens, il est toujours prêt à répondre ou à devancer l’appel quand on a besoin d’un prêtre.

 

C’est quelqu’un, l’abbé, qui a toujours le souci de rester informé, d’être au courant de l’actualité.

C’est un prêtre heureux  que bon nombre de personnes, chrétiens ou non, ont voulu entourer en ce dimanche de Pentecôte. C’est au milieu de ses frères prêtres, prêtre ouvrier ou se retrouvant dans l’institut des prêtres du cœur de Jésus, que Pierre a choisi ce jour là pour rendre grâce pour ses 50 ans de prêtrise en concélébrant  avec eux.

 

L’un de ses confrères a dit en parlant de lui : « ... Pierre est d’une grande richesse humaine et spirituelle ... ».

 

Et c’est à la salle paroissiale que tout le monde s’est retrouvé autour du verre de l’amitié servi en l’honneur de l’Abbé où comme le veut la tradition, il n’a pas échappé au « vivat flamant ».

Enfin la journée s’est terminée par un repas servi par une équipe de bénévoles de la Paroisse, dans la salle de l’Espace Notre Dame de Chocques tout récemment rénovée.

 

Merci Pierre pour ce moment très fort à jamais gravé dans la mémoire.  

 

Marie Jeanne Legrand

Article publié par Communication-Formation Doyenné Béthune-Bruay • Publié • 6666 visites