Jubilé de l’Abbé Hubert Renard

50 ans au service de l'Eglise

Procession des dons 28 avril 2013 hubert.jpg  
Procession des dons
Procession des dons

Il a été le curé pour nos clochers et a aidé à la création des 2 paroisses saint Eloi en Béthunois et sainte Trinitéé sous Roquelaure

Le dimanche 28 avril, à 10h30, l’église St Léger de Lens était bien pleine : des Lensois bien sûr, mais aussi des gens de tout le diocèse et même de toute la France. Une vingtaine de diacres et une dizaine de prêtres attendaient au fond de l’église pour la procession d’entrée.

Tous ces gens étaient venus fêter le jubilé de l’Abbé Hubert Renard qui a été ordonné prêtre le 28 avril 1963. Ce temps d’action de grâce a été l’occasion d’évoquer ces cinquante années au service du Christ et de l’Evangile.

Beaucoup de gens dans le Béthunois ont rencontré et apprécié Hubert : Il a été aumônier de l’enseignement public de Béthune en 1966, aumônier diocésain de la JEC et des équipes enseignantes. En 1977, Mgr Huyghe l’a chargé de mettre en œuvre dans le diocèse le diaconat permanent, ce ministère du service redécouvert par le concile Vatican II. Dans son Homélie, Hubert a évoqué l’ordination du premier diacre du diocèse, Gilbert Deniselle, aujourd’hui décédé, qui était soignant à l’hôpital de Béthune. Puis Hubert a été nommé responsable de la pastorale de la santé, responsabilité qu’il exerce encore aujourd’hui. A ce titre, il a mis en place les équipes d’aumônerie hospitalière comme celle de l’hôpital de Béthune.

Hubert a aussi été vicaire épiscopal, responsable de l’archidiaconé des Mines et du Nord dont le Béthunois faisait partie. Hubert résidait alors au presbytère de Vaudricourt et favorisait la création d’équipes pastorales où prêtres et laïcs étaient coresponsables de la mission. En même temps, il était curé de St Eloi en Béthunois (Annezin…) et de Ste Trinité sous Roquelaure (Allouagne…).

Nommé curé de la nouvelle paroisse St François d’Assise de Lens de 2003 à 2009, puis doyen de Lens, il a apprécié ce choix de St François qui est un modèle de fraternité et de pauvreté évangélique comme patron de la paroisse de Lens. Soucieux que l’Eglise soit proche de tous et toujours présente dans les anciennes cités minières, il a été heureux de voir grandir la communauté chrétienne de la Grande Résidence (ZUP) de Lens, aujourd’hui Maison Saint Benoît.

Dans son homélie, Hubert a dit combien il a apprécié les propos du pape François lors de la messe chrismale, invitant les prêtres à aller dans le monde « aux périphéries de l’existence, là où se trouve la souffrance » et à « sortir de nous-mêmes ».

 

Michel Thieuw 


 

Fermer