Se poser pour en reparler avec l'ACO

Comment a-t-on vécu l’ensemble des événements qui ont entouré l’assassinat des dessinateurs de Charlie-Hebdo ?

 

       Un dessin-rébus, en introduction, pour répondre à la question : « Comment a-t-on vécu l’ensemble des événements qui ont entouré l’assassinat des dessinateurs de Charlie-Hebdo ? »

 

       Un assassinat qui fait écho aux attentats sur les tours jumelles à New-York, plongeant les personnes dans un état second avec une sorte de fascination qui pousse à se « brancher », en permanence, sur la télé ou la radio. Sensation d’irréalité, teintée de peur, dont on sort le dimanche, soulagé, grâce à l’ampleur du rassemblement  autour des valeurs républicaines de la France.

Une rencontre avec la barbarie, l’horreur, qui entraîne une prise de conscience, une inquiétude, un intérêt pour les nouvelles internationales, avec une interrogation : « quel monde pour demain ? »

Une leçon de courage (l’employé du supermarché, le patron de l’imprimerie, les policiers) qui permettent d’espérer un chemin...

 

      Un cheminement de « Je suis Charlie » à « Je suis Français », en se reconnaissant dans les valeurs de Liberté, de Solidarité, de Fraternité proclamées le dimanche…

Un appel à assumer la responsabilité des « mots » qu’on prononce, des « étiquettes » que l’on pose sur les gens

Une envie de mieux connaître, de mieux se connaître, de mieux comprendre la laïcité, de se rassembler « Pour »… et pas forcément « Contre... »

Une Espérance...     Thierry

 

 

 

Article publié par Michèle Leclercq • Publié • 649 visites

Fermer