Semaine Mariale dans la Paroisse

Semaine Mariale dans la Paroisse des Quatre Evangélistes du Ternois

 

Semaine Mariale

 

                 Dans la paroisse, la fête de l’Assomption est toujours l’expression d’une grande ferveur à Marie.

L’ouverture de la semaine mariale a commencé le dimanche 12 Août à Pressy par une messe suivie d’une procession à la chapelle Notre Dame de Lourdes. À la sortie de la cérémonie, les enfants du village ont déposé des bouquets de fleurs aux pieds de la statue à la chapelle.

 

                 Puis à PERNES et HESTRUS : Le mercredi 15 Août, à 10h après un premier office à Pernes, c’est à Hestrus à 11h30 que M. l’Abbé DEMANY a célébré la messe, entouré de nombreux fidèles. Après c’est en procession que les paroissiens se sont dirigés vers la petite grotte proche de l’église pour terminer la cérémonie. Tous les participants se sont retrouvés autour d’un apéritif préparé par une famille du village.

 

DSC_0799 DSC_0799  

                      Ensuite le soir à BOURS, des paroissiens et M. l’Abbé DEMANY ont organisé une procession aux flambeaux en fin de journée. Nous ferons six arrêts aux chapelles : ND du Sacré Cœur, ND du bon secours, ND de Sées, la grotte ND de Lourdes et Saint Joseph. Pour la dernière station la Vierge Pèlerine, sur son brancard, a été déposée à la salle Saint Gérard, aménagée avec des voilages bleu et blanc et des fleurs pour accueillir dignement la Sainte Vierge.

               Cette cérémonie se termina par le verre de l’amitié offert par la municipalité.

 

Cependant connait-on vraiment l’origine de cette procession ?

 

               Pour certains le 15 août rime avec vacances, pour d'autres cette date reste sacrée. Chaque année, les chrétiens célèbrent la montée au ciel de Marie, la mère du Christ lors de l'Assomption. Dans les paroisses catholiques «le 15 août» est une fête religieuse aussi importante que Noël, Pâques  la Pentecôte ou la Toussaint. Les églises se remplissent de fidèles et de pratiquants occasionnels.

             Dans les grands sanctuaires consacrés à la Vierge comme Lourdes, La Salette, Pontmain, Rocamadour, la Chapelle de la médaille miraculeuse à Paris, mais aussi comme dans des centaines de petites chapelles de campagne. Les bannières brodées d'antan ressortent pour des processions publiques.

            Les Écritures saintes du christianisme disent peu de choses sur la façon dont la Mère du Christ a quitté sa vie terrestre mais une tradition s'est installée dès les premiers siècles de l'Église à Jérusalem pour célébrer la « dormition » de la Vierge. Ce terme de « dormition » de la Vierge signifiant son mystérieux endormissement dans la mort et sa montée, selon la foi chrétienne, corps et âme, au ciel.

 

             Ce sont les Églises chrétiennes orthodoxes qui ont tout d'abord conservé intacte cette tradition qui inspire de nombreuses icônes et où elle demeure une très grande fête. Elle s'est ensuite transmise à l'Église latine au cours du premier millénaire jusqu'à être définie comme un dogme catholique par le pape Pie XII en 1950.

             En France, la fête de l'Assomption garde aussi une dimension historique précise puisque le roi Louis XIII pour remercier de la naissance annoncée du futur Louis XIV, consacra officiellement le pays à la Vierge Marie le 10 février1638, instituant alors les processions du 15 août, jour de fête nationale.

 

Souhaitons que cette belle tradition perdure.

O. Marien

 

 

 

Article publié par Onésime Marien - Les 4 Evangélistes du Ternois • Publié • 33 visites

Fermer