Noël avec les précaires

Il se manifeste aujourd’hui, en chacun de nous, et par nous

Noël à Liévin Noël à Liévin   Le groupe "précarité" continue son chemin et redonne courage et espérace à qui cherche à se relever au milieu des travers de leur existence.A quelques pas de l'église principale, ils ont choisi de célébrer la venue de Jésus dans leur vie et dans celle de leurs amis. Discrètement, sous forme de  scène familiale, ce fut un tour d'horizon, où les différentes solidarités furent évoqués. De la solidarité et du vivre ensemble en se soutenant trés fort, on l'évoque en rappelant la catastrophe de Saint Amé. Ces jours-là, la puissance médiatique fut présente et a su témoigner de l'ardente solidarité. Mais c'était hier.

 

Aujourd'hui, l'esprit de solidarité , le désir de s'en sortir ensemble existe encore. Dans une salle à la sono défaillante, ils ont présenté au Seigneur qui vient leur témoignage de vie. C'était comme un cadeau à l'enfant Jésus. Thierry a évoqué sa sortie de la maladie de la drogue; Monique comment elle a tenu dan sla recherche de travail, Thérèse  sa présence aux familles, avec le Secours catholique. Ahmed, handicapé dès la naissance a rappelé ses études, ses diplômes universitaires, mais le regard de tous les DRH et employeurs sur son physique. Même le permis de conuire, il y a fallu 10 ans d'acharnement, y compris auprès des ministères à Paris, pour obtenir le droit de le passer. Dans la simplicité des témoignages, on pouvait relire le message de Noël de la mission Ouvrière :

 

C’est toujours de nuit,
que jaillit une étoile si petite soit-elle,
quand tout nous semble perdu.
C’est de nuit que Dieu a choisi,
de rendre visite à notre humanité.
Sans fracas !
 
 
Il se manifeste Aujourd’hui,
En chacun de nous, et par nous
La Vie jaillit à chaque fois :
Que nous posons un geste d’amitié, de solidarité,
Que nous luttons contre toutes les formes d’injustices,
Que nous refusons d’être achetés par le fric,
Que nous défendons la dignité de l’homme,
Que nous écoutons avant de juger,
Que nous accueillons les plus blessés de la vie.
Que nous nous solidarisons avec les étrangers menacés
Que nous aimons simplement !
 
C’est au bout de la nuit, à l’aurore de l’Amour,
Que nous reconnaissons l’Espérance.
 
Chacun a pu ensuite écrire sur une étoile le geste qui fait grandir le partage et la solidarité autour de lui. La crèche ouvait être mise en place, et la lesse célébrée. Elle rassemblait dans le pain et le vin la longue marche de ces hommes et femmes qui luttent au quotidien. C'est pour eux que Jésus est venu redonner espérance eet amour à ceux qui sésespèrent et doute:
Reçois aujourd'hui ce pain et ce vin, fruit de la terre et du travail des hommes, qu'il devienne par ta présence le pain de la Vie, pour la gloire de Dieu et le salut du monde.
 
 
 

 

Article publié par Emile Hennart - Maison d'Evangile • Publié • 2068 visites