Célébration oecuménique

avec nos frères de l'église protestante unie de France

 

 

La traditionnelle prière pour l’unité des chrétiens (du 18 au 25 janvier)  a été marquée cette année dans la paroisse de la Ste Famille par une célébration œcuménique à laquelle ont participé la communauté protestante de Berck et le pasteur Jérémy Duval. Une bonne occasion pour découvrir un peu mieux qui sont les protestants, reconnaître ce qui nous est commun, spécialement la foi au Christ et le baptême ainsi que l’écoute de la Parole de Dieu.

Avant de nous retrouver pour un verre d’amitié, le pasteur nous a expliqué qu’il n’était plus pasteur de l’Eglise Réformée de France (l’ERF) depuis le 1° janvier ; celle-ci n’existe plus, depuis qu’avec l’Eglise Luthérienne, elle forme désormais l’Eglise Protestante Unie de France (EPUF). C’est là un témoignage intéressant de rapprochements entre deux Eglises qui, depuis la Réforme au 16° siècle, se sont longtemps opposées. Déjà la Concorde de Leuenberg (1973), avait été un pas important permettant notamment l’échange de pasteurs.  Ces deux Eglises ne forment plus maintenant qu’une seule Eglise. Cette unité est comprise comme une « diversité réconciliée »  L’union n’est donc ni l’uniformité, ni la fusion-absorption et chaque communauté garde sa spécificité.

Cette veillée a été aussi l’occasion de présenter le mouvement œcuménique de l’ACAT (Action des Chrétiens pour l’Abolition  de la Torture). La torture est encore malheureusement une pratique courante dans la moitié des pays du monde. Les chrétiens de l’ACAT, prient pour les victimes dont ils ont connaissance et comme les membres « d’Amnisty International », ils envoient des courriers aux autorités responsables pour dénoncer ces situations injustes et appeler au respect des conventions internationales. En faisant connaître ces crimes, l’ACAT contribue à l’amélioration des conditions des victimes et parfois à leur libération.

 

Article publié par Michèle Leclercq • Publié • 1536 visites