Oratorio pour notre temps

En hommage à Félix Lisiecki, son oeuvre, pièce maîtresse de la Nuit des cathédrales à la cathédrale Notre-Dame de la Treille.

 

 

 

Le 11 mai 2013 avait lieu la 7e "Nuit des cathédrales". De nombreuses cathédrales en France, en Belgique et au Luxembourg participaient à cet événement en laissant leurs portes ouvertes jusqu’à minuit et proposant un programme culturel et spirituel varié avec concerts, expositions, conférences, spectacles, visites guidées, méditations, prières et temps de silence, destiné à tout le monde et plus particulièrement à ceux qui, en général, n'osent pas entrer dans une cathédrale. C'était la première participation de Lille à cet événement européen, sous la responsabilité du recteur, le Père Arnauld Chillon.

 

Nous avons eu l'immense plaisir d'y interpréter l'Oratorio pour notre temps dans sa 4e version pour ensemble d'instruments à vent, percussions et orgue, 4 solistes et chœur.

 

Cette oeuvre est un témoignage puissant de la foi qui a toujours animé, depuis sa création il y a 40 ans, le compositeur Félix Lisiecki (décédé le 28 janvier 2013, à l'âge de 84 ans) et l'auteur du livret, Françoise Caubel-Chauchat ainsi que des milliers de choristes et de musiciens de par le monde.
Composée en 1972, elle a parcouru le monde entier et fait sa renommée. Elle avait été initialement composée pour orchestre symphonique, puis transcrite pour 4 instruments, ensuite pour orgue seul et, enfin, dans la version qui a été présentée à Lille. Il existe donc 4 arrangements de l'Oratorio selon le nombre d'instruments.

 

Félix Lisiecki voulait que, grâce à cette dernière version, les nombreux musiciens amateurs qui forment les harmonies puissent avoir accès à cet Oratorio.

 

Pour la première fois, l'Oratorio pour notre temps s'est donné avec la participation d'une compagnie de danse, la compagnie "Cœur de danse" dirigée par Céline Decaudain (Ecole et compagnie de danse sur Lille).

 

La chorégraphie de Céline Decaudain avait le mérite de "coller" parfaitement à la musique. Nous sommes ravis d'avoir fait cette expérience.

 

Les solistes, Mathilde Jacob et Lucie Duplouy (sopranos), Alfred Bironien (ténor) et Cyril Guimot (baryton), l'organiste, Hugues Huddlestone, l'ensemble des 24 musiciens (issus pour la plupart de l'harmonie La Renaissance d'Izel-lez-Hameau), des 150 choristes regroupant la chorale "Tous en choeur" (d'Izel-lez-Hameau, président-directeur : Michel Ropital), la chorale "Les Baladins" (de Saint-Omer, direction : Françoise Tison-Meens, président : Francis Flajolet) et tous les choristes de différentes paroisses de la région Nord-Pas-de-Calais qui ont donné de leur temps pour répéter les chants, tous placés sous la baguette de Marie Lisiecki (fille du compositeur) ont permis la réalisation de cet Oratorio.

 

La soirée s'est terminée par une projection sur grand écran, à l'intérieur de la cathédrale, du travail de mapping réalisé en octobre dernier lors de Fantastic lille3000, sur la façade de la cathédrale.
Cette agréable et inspirante Nuit des cathédrales 2013 restera certainement un excellent souvenir dans toutes les mémoires et sous les voûtes de Notre-Dame de la Treille.

 

 

 Michel Machin

 

Président de l'association "Oratorio pour notre temps"

 

www.oratorio pour notre temps.fr

 

 

 

 

 

Article publié par Elisabeth SOUILLART • Publié • 1849 visites