Initiative reconfinement

Prière et méditation

Chaque semaine une prière ou une réflexion nous est proposée durant la période de confinement

 

Semaine 4

 

- "La richesse du coeur" : le texte se trouve en pièce jointe

 

 

 

Semaine 3

- Elisabeth nous propose  ce lien de RCF, entretien avec Claude Rault, ancien évêque d'Algérie, sur faire Église...                          https://rcf.fr/embed/2477629

 

- "Merci pour la vie" - Vous trouverez le texte de la prière en pièce jointe

 

 

Semaine 2

 

UN PROGRAMME DE VIE

 

La vie est une chance, saisis-la. La vie est beauté, admire-la. La vie est béatitude, savoure-la. La vie est un rêve, fais en une réalité. La vie est un défi, fais lui face. La vie est un devoir, accomplis-le. La vie est un jeu, joue-le. La vie est précieuse, prends en soin. La vie est une richesse, conserve-la. La vie est amour, jouis-en. La vie est mystère, perce-le. La vie est promesse, remplis-la. La vie est tristesse, surmonte-la. La vie est un hymne, chante-le. La vie est un combat, accepte-le. La vie est une tragédie, prends la à bras le corps. La vie est une aventure, ose-la. La vie est bonheur, mérite-le. La vie est la vie, défends la.

                                                                                                                        Mère Térésa

 

 

Semaine 1

TENDRESSE

 

Ils nous disent, les autres :

Vous n’êtes rien,

Vous n’êtes que du péché

Et de vous on a honte

parce qu’avec plaisir,

vous traînez dans le mal.

Mais toi, notre Dieu,

tu cours vers nous

et notre visage sali,

tu l’essuies de ta tendresse.

 

Ils nous disent, les autres :

Vous n’avez rien à voir avec nous,

vous n’êtes plus de chez nous.

Vous ne pensez pas comme nous,

vous n’êtes pas comme nous,

vous n’avez pas respecté notre loi.

Mais toi, notre Père,

tu ouvres les bras et notre vie souillée,

tu l’entoures de ta tendresse.

 

Ils nous disent, les autres :

il n’y a pas de place ici

pour ceux et celles qui ont trahi.

Il n’y a pas d’honneur ici

pour celles qui sont parties.

Il n’y a pas de droit ici

pour ceux qui ont déserté.

Mais toi, notre Dieu,

Tu nous prends tout contre toi

En ta grande tendresse de Père !

 

 

 

 

 

 

Article publié par Michèle Leclercq • Publié • 118 visites