La congrégation des petites sœurs de l'ouvrier

La congrégation des petites sœurs de l'ouvrier est née à la fin du 19e siècle. Avec l’industrialisation, un peuple se développe et grandit loin de l’Église. Le Père Sambin de la Compagnie de Jésus, veut répondre à l’une des préoccupations de l’Église de ce temps: lui faire découvrir qu'il est aimé de Dieu.. Dans son son dynamisme missionnaire : il décide, en 1880, la création d’un Institut, consacré uniquement à l’évangélisation de la Classe Ouvrière, ce sera la congrégation des petites sœurs de l'ouvrier. Elles sont le seul Institut de Spiritualité Ignatienne dont le charisme est uniquement en monde ouvrier.

Fidèles à saint Ignace, elles cherchent Dieu en toute chose,  dans le quotidien, par la prière, la révision de vie, etc...

Ce sont des contemplatives de prière apostolique (et non monastique),

 

Au fil des années, les moyens pour porter Dieu en classe ouvrière ont évolué et se sont adaptés à la société française. En toute chose, les petites sœurs s’efforcent de discerner les signes des temps, en vue de déterminer les lieux et les modes d’insertion et d’action avec tous ceux qui, dans l’Église en Classe Ouvrière, sont « chercheurs de Dieu ».

 

En 1954, lorsque l’Église demande aux Prêtres-ouvriers d’arrêter le travail, elles seront encouragées auprès de Rome pour revenir aux intuitions de leurs origines. Il faudra attendre 1957 pour que  Rome accorde la reprise du travail salarié en usine, et l’habit civil pour les besoins apostoliques. En 1979, elles arrêtent leurs  Centres de Soins.

 

C'est une petite congrégation d'une cinquantaine de personnes, de diverses nationalités; elle se veut fraternelle, solidaire et universelle. Les neuf communautés sont insérées en quartiers populaires, dans le Nord, en Région Parisienne, dans le Dauphiné, et le Centre de la France. « Les  communautés sont des lieux fraternels où l'on vit le partage, l’accueil, la prière, lieux d’où l’on part pour vivre la Mission et où l’on revient pour partager la Mission comme une moisson. » Envoyées en mission en monde ouvrier, elles partagent la vie au cœur des réalités humaines; elles rendent compte de l’espérance qui est en germe dans le monde et tentent de signifier au quotidien que l’homme a du prix aux yeux de Dieu.

Il existe un DVD "L'amour qui meut le soleil et les étoiles" disponible à la communauté de Sallaumines.

Fermer