Le père Lourdel originaire de Dury

missionnaire en Ouganda

 

 

Né à Dury, près d'Arras, le 20 Décembre 1853, de parents cultivateurs à la foi profonde, le petit Siméon se forma de 8 à 12 ans au Petit Séminaire d'Arras.

La lecture, faite au foyer familial, des annales de la Propagation de la foi, celle de la vie du Bienheureux Théophane Vénard au petit Séminaire, éveillèrent sa vocation.

 

«  Qui de vous, demanda le professeur, sera missionnaire ? »

« Moi! s'écria le petit Siméon, ce sera moi ! »

Mais c'était un espiègle, un "gamin ". Les besoins de la ferme l'ayant retenu au village durant la guerre de 1870, il ne fut pas repris au Séminaire. Pourtant il tint bon : « Je veux être prêtre! Je montrerai que j'ai la vocation ! » Il le montra au Collège St Bertin de St Omer, puis au Collège Ste Autreberthe de Montreuil.

 

A 19 ans, il est admis au grand Séminaire d'Arras. Une visite du Père Charmetant en 1873 éveille sa vocation missionnaire et il entre chez les "Pères blancs". Le 2 Avril 1877, il est ordonné prêtre dans la chapelle de Maison-Carrée en Algérie.

 

Le tableau ci-dessous représente de manière symbolique les chrétiens de l'Ouganda évangélisés par le Père Siméon Lourdel, martyrisés pour leur Foi. Il est conservé dans l'église de Dury près de sa photographie.

Si les flammes et les lances du fond de décor rappellent la manière dont ils ont été assassinés, le reste est à découvrir.

Article publié par Emile Hennart - Maison d'Evangile • Publié • 4504 visites