Missionnaires en congés

Rencontre avec Mgr Jaeger et l’équipe diocésaine de coopération

repas autour de Mgr Jaeger et du service Missionnaires en congé  
repas autour de Mgr Jaeger et du service
repas autour de Mgr Jaeger et du service
 

Le 30 juillet 2008, quelques missionnaires de retour au pays se sont retrouvés, le temps d'un repas, autour de Mgr Jaeger et de l'équipe de coopération missionnaire. Cette équipe assure le lien, au long de l'année, avec les nombreux prêtres, religieuses et laïcs présents aux quatre coins du monde. Le dimanche 31 août ils se retrouveront à Amettes, pour la première journée du pèlerinage à St Benoit-Joseph Labre. 

 

 

 Compte rendu par Sr Thérèse Broutin 

Nous avons eu la joie d’accueillir 3 missionnaires en mission au Sénégal (Sr Marie Dominique Bouchez et Sr Thérèse Delsert à Djibouti Fr Bernard Camus et le Père Pierre Yves Pecqueux originaire de Boulogne sur mer, directeur national des Œuvres Pontificales Missionnaires et de la Coopération Missionnaire, Sœur Rosimar Maria du Brésil en communauté à Arras et 3 anciens missionnaires le Père Leroy du Burkina, le Père Jacques Delatre du Mali et du Sénégal Sr Marie Laure delsert.
 
Ce fut l’occasion d’échanges amicaux et fraternels autour d’un repas pris ensemble, nous étions 17. Le Père Jaeger était heureux de reprendre contact avec les uns et les autres et de découvrir ce que chacun vit dans le pays et dans l’Eglise où il est envoyé.
 

Quelques flashs de l’échange :

  • Les difficultés économiques qui entraînent des soulèvements à cause de la famine.
  • La corruption.
  • Grandes difficultés financière pour la formation des prêtres et pour subvenir à leurs besoins. Dans les demandes d’aide à la Mission, on passe des demandes de voitures à celles de mobylettes ou même de vélos.
  • Des phénomènes nouveaux apparaissent en Afrique où on rencontre des enfants qui vivent dans la rue, l’ouverture d’orphelinats et des maisons pour les personnes âgées. Il y a quelques années cela était impensable !
 

Nous avons abordé des questions que se posent d’anciens missionnaires devant les guerres ethniques :

  • Nous avons peut être évangélisé les individus mais pas les sociétés ?
  • La crainte de l’influence trop forte des Etats Unis et des Chinois… 
  • Les médias font miroiter l’Europe ce qui entraîne l’immigration vers un Eldorado qui est loin d’en être un. Ce phénomène n’est pas prêt de s’arrêter.
 
Ensuite le Père Jaeger a parlé de notre Eglise diocésaine qui connaît les mêmes problèmes que les autres diocèses :
  • Ne sommes-nous pas tentés de nous replier sur nous-mêmes et nos difficultés ?
  • D’autres cultures s’installent chez nous, n’est-ce pas une chance ?
  • Quelles racines avons-nous encore ?
  •  Notre héritage judéo-chrétien s’en va. Je constate la fragilité des jeunes générations (dépression, mal être, suicide, manque d’enthousiasme), cependant des petits groupes réagissent et s’engagent pour donner un sens à leur vie.
  • L’Eglise de la « transmission » était-elle évangélisatrice ? La question se pose lorsque nous remarquons le déficit des baptêmes (10 pour cent) et des 1ères Communions 27 à 30 pour cent)
  • A la suite d’Ecclésia 2007 où nous redécouvrons l’importance de la Parole, une question se pose. Quel contact nos chrétiens ont-ils avec la Parole de Dieu ? C’est la raison pour laquelle cette année je vais proposer la lecture de St Marc.
  • Vous allez me dire : «  Bizarre, alors que nous sommes entrée dans l’année St Paul ! » J’ai choisi St Marc, parce que pour nos chrétiens c’est plus facile à lire que St Paul.
  • Le but, que les personnes, chrétiennes ou non, se rassemblent dans les quartiers, à plusieurs pour lire la Parole et partager. Permettre aux personnes de lire St Marc et y découvrir la personne de Jésus.
  • Vous avez sans doute entendu dire qu’il y aura des changements de doyennés.
 
A la question sur le nombre de prêtres, le Père évêque a répondu : cette année, je n’ose pas compter car il y a eu pas mal de décès et pas d’ordination. Malheureusement, dans nos diocèses nous continuons à agir comme si nous étions encore de tradition chrétienne alors que nous devrions revenir à l’évangélisation de nos chrétiens et des autres.
 
Après les échanges « à bâtons rompus », nous nous sommes quittés heureux d’avoir pu vivre ensemble ce moment de convivialité et de fraternité. Merci à tous ceux qui nous ont rejoints, qui ont apporté leur expérience et qui se sont intéressés à ce que nous vivions chez nous.
 
Les membres de l’équipe espèrent que l’an prochain, d’autres missionnaires en congés à leur tour, répondront à notre invitation.
 

Sr Thérèse Broutin

Article publié par Emile Hennart - Maison d'Evangile • Publié • 5935 visites

Fermer