Mercredi des cendres

Entrée en Carême des chrétiens

 MERCREDI DES CENDRES

 

Le mercredi des Cendres marque dans l’Eglise catholique l’entrée en Carême.

C’est pour les chrétiens le début d’un chemin de conversion, d’un temps de cheminement spirituel qui nous conduit à Pâques. Il est marqué par le jeûne (privation), lq prière et le partage (charité et solidarité).

L’origine remonte au Pape Grégoire (fin du VI° siècle) qui décida de rajouter quatre jours au temps du Carême pour obtenir les quarante jours de jeûne en dehors des dimanches où celui-ci est rompu.

Le début du Carême catholique est marqué par le geste de l’imposition des cendres qui peut se faire sur le front (depuis 1969) sur la tête (comme Jean Paul II et Benoît XVI le pratique) et même sur la main avec la même signification. Ce geste nous rappelle notre condition humaine : sur la terre nous sommes de passage et nous retournerons en poussière. I ;l exprime aussi que nous sommes pêcheurs appelés à nous convertir et à distinguer ce qui est important et ce qui n’est que poussière.

Depuis quelques années, il existe une formule alternative à la formule traditionnelle dite par le prêtre lors de l’imposition des Cendres. « Souviens toi que tu es poussière et que tu retourneras en poussière » qui met en valeur un aspect positif du Carême : « Convertissez vous et croyez à l’Evangile »

Deux célébrations ont eu lieu dans notre paroisse le mercredi des Cendres. La première a été célébrée par l’Abbé André à Berles au Bois en direction des enfants. Pendant son homélie l’Abbé André a rappelé aux enfants le sens du Carême et a insisté auprès d’eux sur trois mots à retenir : rencontre, écoute, service

-         Je pars à la rencontre de Jésus, je prie, je vais vers lui.

-         J’écoute Jésus qui me parle à travers mes parents, les adultes, les professeurs.

-         Je me mets au service de Jésus ; je rends service, j’aide mes parents, mes camarades, je vais voir des malades.

La seconde a été célébrée à Pas en Artois en soirée par le Père Jean Claude. De nombreux paroissiens ont reçu l’imposition des cendres et se sont mis en marche vers Pâques.

Marie Paule

Article publié par Jean Louis CAUVET • Publié • 2648 visites

Fermer