Session des jeunes organistes

Clôture du stage d'août 2011

Session des jeunes organistes 2011 Session des jeunes organistes 2011   Deux sessions de formation ont eu lieu au cours de l’été. L'audition des jeunes talents et la célébration eucharistique  venaient clôturer la semaine. Elle fut riche de découvertes et d’exercices : des animations au chant choral et au chant liturgique avec l’assemblée, à l’histoire de la musique, aux instruments. Des temps de détentes, jeux veillées, un déplacement à Saint-Omer ont aussi rempli cette semaine. Puissent les paroisses bénéficier de leurs talents et de leur travail. La dimension musicale de la liturgie est un des moyens pour vivre l’une des trois dimensions de la vie croyante.

 

La liturgie en effet est au service de la sanctification (la Parole célébrée) ; elle suppose aussi de recevoir la compréhension de la Parole (Parole annoncée), et elle prend sens dans la mise en œuvre de la Charité (parole vécue, diaconie). Faut-il rappeler que la plupart des organistes dans les paroisses sont des bénévoles qui consacrent du temps en dehors des offices pour développer la connaissance de leur art, apprendre l’accompagnement de nouveaux chants et proposer de nouvelles pièces d’orgue. Ils participent, avec les ministres ordonnés et les fidèles à présenter à Dieu le pain et le vin, fruit de la terre et du travail des hommes.

 

« Les baptisés, en effet, par la régénération et l’onction du Saint-Esprit, sont consacrés pour être une demeure spirituelle et un sacerdoce saint, pour offrir, par toutes les activités du chrétien, autant de sacrifices spirituels, et pour proclamer les merveilles de celui qui des ténèbres les a appelés à son admirable lumière. C’est pourquoi tous les disciples du Christ, persévérant dans la prière et la louange de Dieu, doivent s'offrir en victimes vivantes, saintes, agréables à Dieu, porter témoignage du Christ sur toute la surface de la terre, et rendre raison, sur toute requête, de l'espérance qui est en eux d'une vie éternelle ». Lumen Gentium n° 10 …

 

Les fidèles, de par le sacerdoce royal qui est le leur, concourent à l'offrande de l'Eucharistie et exercent leur sacerdoce par la réception des sacrements, la prière et l'action de grâces, le témoignage d'une vie sainte, et par leur renoncement et leur charité effective. (LG.n°11)

 

 

Article publié par Emile Hennart - Maison d'Evangile • Publié • 2570 visites

Fermer