Tournoi de foot avec les migrants

A Norrent-Fontes, initiative scouts

Scouts et Guides de France
Norrent-Fontes, Tournoi de foot avec les migrants.

 

Dans le jargon des Scouts et Guides de France, on appelle cela un Cap. Il s'agit pour une unité de pionniers-caravelles (14-17 ans) de se lancer un défi et d'aller jusqu'au bout. Les pionniers-caravelles de Saint-Pol-sur-Ternoise ont choisi de venir en aide aux migrants.

 

La première idée était de faire une collecte pour les Érythréens de Norrent-Fontes. Les associations caritatives qui travaillent pour les migrants leur ont proposé une autre idée. « À quoi bon faire ce que nous faisons déjà, leur ont-il expliqué. Par contre, les scouts peuvent apporter quelque chose que nous ne savons pas faire… » De là est née l'idée d'organiser un tournoi de football.

 

Les pionniers-caravelles ont obtenu de Marc Boulnois, maire de Norrent-Fontes, les terrains municipaux, mais à condition de les partager avec l'entraînement des poussins du village et une compétition de pétanque. Ils ont lancé un appel aux autres groupes scouts du territoire de l'Artois et ils ont invité les Intrépides, l'équipe locale de football. Si l'on en juge au nombre de présents, l'idée a beaucoup plu. Des scouts d'Arras, Hénin-Beaumont et Aire-sur-la-Lys ont apporté leur soutien. Ils sont venus avec deux paires de baskets. La deuxième paire était destinée à un adversaire africain.
 

Avant le tournoi, les migrants étaient invités à un grand barbecue. L'intendance avait été généreuse, sans doute pour permettre aux Érythréens de repartir avec les restes. Ce qu'ils firent.

Les matches se sont succédé toutes les demi-heures sur deux terrains. Pendant que les hommes tapaient dans un ballon, les épouses s'initiaient aux jeux flamands traditionnels. Personne n'a cherché à faire le bilan des vainqueurs et des perdants. Par contre tout le monde s'est attaché à manifester son désir de fraternité.
 

Jean Capelain

Article publié par E.H. Communication Diocèse • Publié • 1749 visites