" Choisir d'aimer, Choisir l'Espérance ".

Carrefours sur "L'Espérance" avec Frère Maxime de la communauté de Taizé à Longuenesse

  dscf3019 dscf3019  

 

Loin de la grisaille du quotidien, des grèves, du froid, des violences urbaines ou de l’avenir incertain ; c’est à une réflexion sur l’Espérance qu’ont été conviés les jeunes du Doyenné et du diocèse à l’occasion de la venue de Frère Maxime de la communauté de Taizé.

 

 

Baptisé à 19 ans, engagé dans la communauté depuis l’âge de 21ans, cela fait plusieurs années maintenant que Frère Maxime, chargé de l’accueil des français à Taizé, sillonne les routes de France. Il va à la rencontre des jeunes afin de partager avec eux sa Foi en Dieu.

 Après des villes aussi diverses que Besançon, Nancy, Verdun ou Valenciennes, c’est à Longuenesse  qu’il a passé quelques heures, prenant le temps de l’écoute en se rendant dimanche matin au centre de détention. Le groupe de jeunes qui l’accompagnait sortit visiblement  marqué par cet échange avec des détenus, livrant dans l’un des carrefours de l’après-midi, un témoignage où vibrait passion et émotion «    il n’existe pas de prison pour la Foi »

 

 dscn0753 dscn0753  

 Laissant la rigueur carcérale, c’est  la chaleur du Togo et de ses habitants que des membres du Secours Catholique Jeune ont fait découvrir dimanche soir, suite à leur séjour de cet été. Ils ont partagé pendant plusieurs semaines la vie d’un petit village et de ses habitants, menant à bien trois projets : la construction d’un bâtiment pour les femmes veuves afin qu’elles puissent y vendre leurs légumes, l’irrigation des terres arides et les animations des après-midi pour de jeunes orphelins atteints du sida. «  malgré leur grand dénuement, ils nous ont laissé au cœur un formidable message de joie et d’espérance ».

 dscf3036 dscf3036  

 

Parmi les autres témoignages,celui d’un jeune de l’Aumônerie évoquant le sacrement de Confirmation qu’il a lui-même reçu en septembre dernier ou encore les activités et chemins de découverte de l’ACE(Action Catholique des Enfants ) « tous les mouvements nous font grandir, chaque petite chose apportée, chaque instant partagé est un message d’espérance aux autres ».

 

Avant de conclure par un temps de prière, le Frère Maxime revint un instant sur les trois dimensions de la vie communautaire vécues par les jeunes à Taizé : celle du travail, chacun à une tâche à accomplir ; celle de la fête,après la prière communautaire du soir et surtout celle de la prière, des chants et  de la réflexion en groupe.

 

 

Le Pèlerinage de Confiance sur la Terre

 

 Du 28 décembre 2007 au 1er janvier 2008,des dizaines de milliers de jeunes sont venus de toute l'Europe et des autres continents, vivre aux bords du Lac Léman, une nouvelle étape du "Pèlerinage de Confiance sur la Terre" animé par la Communauté de Taizé. Les jeunes qui y participent ne sont pas là pour former un mouvement; ils souhaitent simplement préparer un avenir de paix et devenir porteur d'espérance là où ils vivent.dscf3032 dscf3032  

 

" Beaucoup de gens dispersés à travers la terre, participent à ce pèlerinage. Parfois nous devons aller vers de nouveaux horizons, au loin ou tout proche, pour découvrir ou redécouvrir l'espérance de l'Evangile. Notre monde où tant de souffrances font des ravages, a besoin de femmes et d'hommes qui rayonnent par leur vie la paix de Dieu. Prenons alors des décisions courageuses pour avancer sur le chemin de l'amour et de la confiance".

 

( Frère Alois - Montréal, Canada - 29 avril 2007.)

 

 

 

Article publié par Chantal Guyot - Saint Benoît en Morinie • Publié • 7393 visites