" Priez sans cesse ".

Veillée de prière au Relais et rencontre sur l'oecuménisme à Notre Dame de Sion, dans le cadre de la semaine de prière pour l'unité des chrétiens.

  Veillée de prière au Relais.dscf3509 dscf3509  

 

Pour  continuer une habitude trentenaire à Saint-Omer, une cinquantaine de personnes des églises catholiques et protestantes se sont retrouvées le lundi 21 janvier au Relais Ste Catherine. La semaine de prière pour l’unité des chrétiens célébrait son centenaire.

 

Après un temps de louange et d’appel à l’Esprit Saint, les participants ont entendu la Parole de Dieu, notamment le texte du thème de l’année «  Priez sans cesse  » (1Th.5) et celui de Jean «  qu’ils soient un  » (Jean 17). C’est surdscf3503 dscf3503   cette unité en marche et en vérité que porta l’homélie.

 

 

Une prière d’intercession prit le relais afin que tous ceux qui le souhaitaient puissent exprimer une intention plus personnelle. Après le Notre Père, les participants renouvelèrent leur engagement œcuménique avant de recevoir la bénédiction des trois responsables.

 

Les associations représentées purent dire leurs soucis ou leurs priorités. Grande fut la surprise d’apprendre qu’à Saint-Omer, la Croix Rouge  voyait passer en ses murs près de cent migrants par semaine ; Croix Rouge qui est particulièrement démunie en vêtements chauds, sous-vêtements et chaussures (pour hommes). Elle fait appel aux dons.

 

Le Vendredi Saint (vendredi 21 mars) à 12h15 au Relais Ste Catherine, le groupe œcuménique proposera une lecture méditée de la Passion.

 

                                                                                                        Maxime.

 

Rencontre sur l'oecuménisme à Notre Dame de Sion.dscf3514 dscf3514  

Œcuménisme, protestantisme…deux mots méconnus, voire inconnus pour les élèves de 5ème du collège Notre Dame de Sion qui, vendredi 25 janvier, ont eu l’occasion d’en discuter avec Gré Vandenbergue, catholique et Bernard Legay, protestant.

 

Dans le cadre de la semaine de prière pour l’unité des chrétiens, ils revinrent sur la réforme protestante qui, au XVIe siècle donna naissance aux Eglises luthérienne et calviniste.

 

En 1908, un pasteur américain L.W.Wattson proposa une « Octave de prière pour l’unité ». Cent ans plus tard, afin de commémorer cet anniversaire, les églises des USA choisirent le thème de l’année : « Priez sans cesse ».

 

dscf3520 dscf3520  

Gré Vandenbergue évoqua les difficultés qui furent les siennes pendant son enfance en Hollande, pays où les catholiques sont minoritaires. « Nous n’avions pas le droit de jouer avec les enfants protestants ; il y avait des écoles pour les catholiques et des écoles pour les protestants… ».

 

 Bernard Legay répondit aux nombreuses questions des jeunes sur le  protestantisme : « Notre référence c’est la Bible, nous prions Dieu mais nous ne prions ni les saints, ni Marie même si nous considérons celle-ci comme un modèle. Il n’y a pas de hiérarchie chez nous, nous n’avons pas de pape ; et le pasteur, même s’il fait des études et passe des doctorats en théologie, ce n’est pas un prêtre ».

 

Le mot de la fin revint à Gré Vandenbergue, ou plutôt à son père qui, déjà dans cet esprit d’unité des chrétiens, lui répétait lorsqu’elle était enfant :

 « Dieu ne fait pas de différence entre les hommes ».

                                                                                                       Elisabeth. 

Article publié par Chantal Guyot - Saint Benoît en Morinie • Publié • 4089 visites