Le quotidien des migrants à Calais.

Témoignage auprès des jeunes de N-D Sion.

DSCF3774 DSCF3774   

 

Des bénévoles du Secours Catholique et de la Croix Rouge témoignent.

 

SDF ou migrant, la différence est infime dans l’esprit d’un jeune collégien. Afin de découvrir le quotidien de ces hommes et de ces femmes qui après avoir fui leur pays, survivent dans le Calaisis, Maurice Caulier du Secours Catholique, Céline et Patrice de La Croix Rouge sont venus témoigner de leurs engagements auprès des migrants, au collège et lycée Notre Dame de Sion de St Omer.

 

70 000 réfugiés sont passés par le Centre de Sangatte qui a ouvert ses portes en Décembre 1999.

50 Kosovars, puis 80, puis 100, fuyant la guerre et les exactions,  furent les premiers à débarquer dans le Pas-de-Calais.

Ce furent ensuite des Afghans, des Irakiens, des Kurdes…plus de 120 nationalités différentes se pressèrent dans le Centre trop petit, où la promiscuité des lieux engendra bien vite des bagarres entre les ethnies.

Le Centre de Sangatte, fermé depuis plus de 5 ans, fut démoli en Décembre 2002.

 

DSCF3776 DSCF3776   Depuis, on estime à 450, le nombre d’individus seuls ou en famille, qui errent régulièrement dans Calais et ses environs, avec l’espoir de trouver un moyen de transport vers l’Angleterre.

Attentifs au diaporama qui leur fut projeté, le but des actions du Carême dans l’établissement étant de venir en aide aux réfugiés, les 6èmes -5èmes posèrent de nombreuses questions aux intervenants.

 « La première des difficultés, c’est la barrière de la Langue, on communique comme on peut…Des repas sont distribués midi et soir par des bénévoles de différentes associations caritatives… Pour ce qui est de la question de l’hygiène, on emmène tous les jours, 50 personnes au local du Secours Catholique de Calais ; mais pas plus, car il n’y a que 4 douches ; ils en profitent  pour changer de linge ».

 

DSCF3785 DSCF3785    Après un bref historique de La Croix Rouge, fondée en 1863, Céline et Patrice présentèrent la situation des migrants, 350 depuis Septembre,  à avoir franchi les portes du local Audomarois.

« On leur offre un petit déjeuner consistant, ils prennent une douche, on voit ensuite pour changer leurs vêtements, leurs chaussures…On soigne les petites plaies, les maux de dents et avant de les laisser repartir, on leur donne un colis alimentaire ».

 

Evoquant les différents secteurs d’activité de cet organisme présent sur tous les continents, Céline conclut cette rencontre en rappelant les dates de la Quête Nationale en faveur de La Croix Rouge, les 18 et 19 Mai prochain.

 

E.Houzeaux.

Voir des articles sur la situation dans le dossier société

 

Article publié par Chantal Guyot - Saint Benoît en Morinie • Publié • 6753 visites