Louanges du soir à la cathédrale

"Par ses souffrances nous sommes guéris"

cathedralChoral 001 cathedralChoral 001  Les voûtes séculaires de l’abside de la cathédrale ont vibré comme cela ne leur était pas arrivé depuis des lustres, sous les voix des chœurs et de l’assemblée réunis pour l’office du soir du 3ème dimanche de carême.

 

La nombreuse assistance, débordant des chaises installées dans l’antique chœur des chanoines, avait investi les stalles et, entraînée par les choristes du doyenné et du chœur Saint-Vaast, répondait avec ferveur aux superbes voix de l’ensemble vocal de la Chapelle de l’Artois, sous la direction de Sébastien Renard.

 

La célébration présidée par l’abbé Jean-Marie Mesmacque, en présence de l’abbé Victor Petit, s’articulait autour de l’évangile du reniement de Pierre. Ainsi fut chanté par l’ensemble des choristes le « Cantique de Saint Pierre » : « Par ses souffrances nous sommes guéris », tandis que la Chapelle de l’Artois interprétait en répons  un extrait du « Reniement de Pierre » de Marc Antoine Charpentier. Aux grandes orgues, François Bocquelet prolongeait le chant par de magnifiques improvisations.

 

cathedralChoral 004 cathedralChoral 004  

 

Personne n’oubliera, à cette heure vespérale, l’hymne d’entrée : 

«  L’Heure s’avance », ni le « Psaume 50 » remarquablement harmonisé par l’abbé Mesmacque, ni le « Magnificat » de Samson, le tout accompagné à l’orgue de chœur par Vincent Thuillier.

Ce fut un riche moment de prière dans la beauté et la sérénité tant des chants

et de la liturgie que du cadre particulièrement approprié à cette célébration du soir.

         

                                                                       Marie Devigne

 

 

Article publié par Chantal Guyot - Saint Benoît en Morinie • Publié • 2893 visites