"Le Seigneur m'a consacré par l'onction"

Messe chrismale à la cathédrale Notre Dame de Saint-Omer.

Messe Chrismale a Messe Chrismale a   Chaque année, dans tous les diocèses du monde, prêtres, diacres et fidèles, se réunissent pour célébrer la Messe Chrismale. Elle se déroule normalement le matin du Jeudi Saint mais peut être anticipée. Plus de cent cinquante prêtres et diacres se sont rassemblés mardi, en la cathédrale Notre Dame de Saint-Omer, autour de Monseigneur Jean-Paul  Jaeger.

 

Au cours de la célébration le Saint Chrême fut consacré ; cette huile servira  tout au long de l’année pour les sacrements du baptême, de la confirmation et de l’ordre. Deux autres huiles furent bénites, l’Huile des Catéchumènes, pour les célébrations préparatoires au baptême (essentiellement pour les adultes ou les enfants en âge scolaire) ; et l’Huile des Malades.

 

 

Evoquant les évènements de ces dernières semaines, Monseigneur Jaeger reprit une citation du Cardinal André Vingt-Trois: « Le Christ ne s’est pas présenté pour rallier les opinions majoritaires ou se conformer à la pensée correcte de son temps. Il est venu pour dévoiler une ambition plus haute : appeler les pécheurs à la conversion et à la sainteté. » 

 

Messe Chrismale c Messe Chrismale c   « Au cours des mois écoulés, nous avons senti trembler sous nos pieds le sol de l’Église. Plusieurs événements l’ont soumis au feu roulant des critiques de l’opinion publique. À l’intérieur d’elle-même, elle a été interrogée dans sa mission et son fonctionnement…

 Lorsque Jésus vient à Nazareth, Il proclame la nouveauté de sa mission. Il ne s’agit plus de répéter ce qu’ont annoncé les prophètes : Il est venu accomplir. Pour Lui, débute une redoutable aventure.

Si, très vite, des auditeurs vont être gagnés par la persuasion de son langage, la pertinence des signes qu’Il donne ; d’autres vont le critiquer et le condamner.
Pour avoir osé bousculer un ordre si bien établi au nom du projet d’Amour de Dieu sur tous les hommes, Jésus, marchera jour après jour, sur le chemin qui le conduira au Calvaire… 

Frères prêtres, c’est bien à ce Christ-là, pas à un autre, que, dans quelques instants, vous redirez votre attachement et votre fidélité. Vous n’êtes pas seuls. Le peuple de Dieu tout entier, les diacres, les religieux, religieuses et tous les consacrés s’engagent et servent avec vous... »

 

Messe Chrismale b Messe Chrismale b   Monseigneur Jaeger évoqua ensuite la crise économique mondiale ainsi que la pression toujours plus forte de la société de consommation.

 

« Les individus que nous côtoyons et vers lesquels notre ministère nous envoie, ont évolué et grandi dans une société qui idolâtre la performance et la réussite. Pour remporter la compétition, il faut gagner plus, paraître plus, conquérir plus, briller plus, parler plus, séduire plus, tromper plus, se vanter plus. Dans une telle course, il est suicidaire de ne pas se méfier de tout et de tous, de ne pas se protéger à tous les sens du terme, d’éliminer celles et ceux qui ralentissent la marche parce qu’ils sont trop petits ou trop faibles. La grande opinion ne pardonne pas à l’Église de prendre ses distances et de dénoncer un tel divertissement qui dégénère, tôt ou tard, en danse macabre. Mais la même Église, au nom du Christ, ne renoncera jamais à en aimer tous les danseurs, quels qu’ils soient. Ils sont les frères de Jésus Christ, venu les aimer passionnément jusqu’au don de sa propre vie…

 

 La crise économique et sociale qui ébranle les grands systèmes mondiaux a déjà fait des ravages chez nous, comme en bien d’autres lieux de la planète. Des hommes et des femmes sont durement touchés dans leurs capacités et leurs projets. D’autres, hélas, si l’on en croit les prévisions d’experts, vont partager cette douloureuse condition. Là encore, la compétition risque d’être rude… 

Les querelles internes à la vie de l’Église, le débat sur sa place dans la société deviennent soudain dérisoires et presque mesquins au regard des souffrances et des épreuves qui deviennent plus criantes quand se ferment les portes des usines, quand les familles sont déstabilisées, quand les frontières se verrouillent devant les étrangers, quand la peur du lendemain paralyse les initiatives.

 

Messe Chrismale e Messe Chrismale e   Et de conclure : « Amis, battue par la tempête, notre pauvre Église, notre chère Église est là pour proclamer avec son Seigneur : « L’Esprit du Seigneur est sur moi parce que le Seigneur m’a consacré par l’onction. Il m’a envoyé porter la Bonne Nouvelle aux pauvres, annoncer aux prisonniers qu’ils sont libres et aux aveugles qu’ils verront la lumière, apporter aux opprimés la libération, annoncer une année de bienfaits accordés par le Seigneur. »

Même dans la tempête, elle est sûre et forte de la victoire de Celui qui est sorti vivant du tombeau. Ainsi, elle ose proclamer : « Cette Parole de l’Écriture que vous venez d’entendre, c’est aujourd’hui qu’elle s’accomplit. »

Quelle audace, mais quelle espérance ! »

 

(Retrouvez l'intégralité de l'homélie de Monseigneur Jean-Paul Jaeger sur le site internet du diocèse d'Arras.)

 



 

Article publié par Chantal Guyot - Saint Benoît en Morinie • Publié • 3474 visites