Bâtir des ponts entre les générations

Récollection du Mouvement Chrétien des Retraités.

13 13   En mai dernier le mouvement chrétien des retraités (M.C.R) réunissait à Saint Omer une cinquantaine de personnes, membres du mouvement et sympathisants, pour une journée de réflexion sur le thème «  Bâtissons des ponts entre les générations ».

Enjeu important pour le monde et l’église d’aujourd’hui.

 

 

La retraite, fin de l’activité professionnelle, crée un vide capable de menacer l’équilibre personnel. Comment « bien vivre » cette période de la vie ? Eviter le repli sur soi, la rancœur et les réflexions désabusées sur les façons de faire, les modes de pensée et de vivre des générations plus jeunes. Tout en tenant compte des limites physiques qui insidieusement viennent frapper à votre porte.

Mais, la retraite n’est-elle pas aussi une « nouvelle vie » ouverte devant soi ? Période de choix, riche d’initiatives et d’expériences nouvelles.

La mission du MCR est d’animer dans le sens de l’Evangile ce monde nouveau de la retraite, en utilisant la trilogie connue du Voir-Juger-Agir.

Voir ce qui se vit, en élargissant toujours plus son regard. Juger, plus exactement discerner en tout acte ce qui est créateur de vie. Agir, en apportant sa pierre à la construction d’une vie sociale plus riche et plus humaine.

 

 

2 2   L’abbé Michel Wiel, lui-même nouvellement retraité, était l’animateur de cette journée avec mesdames Vincette et Dechepper, responsables du mouvement sur l’audomarois. Quatre « témoins » vinrent relater une expérience d’échange inter-générations vécue dans des circonstances différentes. Pour le premier, engagé dans sa paroisse, la rencontre de jeunes parents demandant le baptême pour leur enfant est le lieu d’un échange toujours enrichissant. Pour un autre, bénévole du Secours Catholique, c’est la présence auprès des migrants qui provoqua la découverte des personnes d’une autre culture, sur la route d’un pays capable de leur apporter paix et sécurité.

 

 

mcr-national-5 mcr-national-5   Pour un troisième, la « fête des voisins » est devenue l’occasion d’instaurer un réseau de connaissance et d’aide réciproque avec des personnes de générations différentes vivant dans un même quartier. Pour le quatrième, Internet, auquel de plus en plus les retraités s’initient, est le moyen de communiquer avec des petits enfants partis travailler sur d’autres continents. Des échanges entre participants purent alors se prolonger autour de chacun des témoins afin d’approfondir l’importance du « donner et recevoir » vécu entre  les générations différentes. Dans la suite de la journée une vidéo permit de faire échos aux 2émes « Journées du  Monde de la Retraite » qui eurent lieu à Lourdes en septembre 2008 et rassemblèrent  à l’initiative du mouvement 8000 personnes. L’occasion était donnée de poser la question : comment mettre  à la portée du plus grand nombre le service original apporté au monde et à l’église  par le MCR ? 

  

Paul Foucaut

 

 

Article publié par Chantal Guyot - Saint Benoît en Morinie • Publié • 2380 visites