le Samedi 14 janvier 2017


A Fauquembergues, nous avons vécu une célébration émouvante avec la bénédiction des croix, confectionnées par les jeunes préparant la communion.

C’était l’occasion de nous plonger dans le mystère de la croix.

Pour nous, la croix évoque les souffrances, et les remises en questions que nos chemins de vie ne manquent pas de croiser ! Dans nos maisons ou nos familles, nous expérimentons avec force que ce n’est pas facile d’aimer. Telle question posée par un jeune, par un ado, les soucis de santé, les conflits quelquefois difficiles à gérer sont autant de croix lourdes à porter.

Pour Saint Paul, la croix est signe de souffrances, mais signe aussi de l’amour de Dieu. « Comment en nous donnant son Fils Jésus sur la croix, Dieu ne nous donnerait pas tout ? » La croix devient signe du Christ qui a aimé passionnément les siens. Pour inaugurer la passion de Jésus, St Jean écrit (Jn 13,1) : « Jésus, qui aimait les siens, les aima jusqu’au bout. Il se lève de table et se met à laver les pieds de ses disciples… » S’en suit l’arrestation et la passion du Christ.

Le sens de la croix devient chemin pour que nous aussi, nous aimions vraiment, passionnément comme le Christ. C’est cet esprit d’amitié vrai que l’abbé a appelé sur les croix.

« Que ces croix éclairent nos chemins de vie et nous appellent à aimer vraiment comme Jésus nous a aimés et s’est donné pour nous ! ».

Les jeunes préparent la communion. C’est cet esprit de communion que nous avons appelé sur nos maisons et nos familles.

La liturgie de ce samedi nous présentait la figure de Jean Baptiste, « venu pour rendre témoignage à la lumière » comme écrit St Jean ( Jn 1). Que nous vivions ce témoignage inspiré de la croix du Christ mais aussi de son amour. Christ nous appelle à aimer passionnément, comme lui jusqu’au don de soi. Ces croix sont un appel à aimer à l’exemple du Christ Jésus.



Fermer
Fiscalité et générosité
Comment je peux soutenir la mission de l'Église en réduisant mes impôts.
En savoir plus
sur les dons IR et ISF