Jean Claude Gianadda à Guarbecque

En l'église Saint-Nicolas

 

 

Jean Claude Gianadda à Guarbecque

 

J.C Gianadda J.C Gianadda  

 


Samedi 7 mai 2016 à 20h

 

 

Qui est Jean Claude Gianadda ?

 

       Il est né en 1944 à Ravières (près d’Auxerre- Yonne).est un auteur-compositeur et interprète chrétien. Ancien Frère des Ecoles Chrétiennes, c’est de là, qu’il tient sa formation théologique et pédagogique.

 

       -En 1970, il obtient d’abord un poste de professeur au collège Saint Bruno à Marseille, Puis, à 32 ans, il est nommé directeur du collège.

    

       - En 1974: Il enregistre son 1er 45 tours  au profit du «Mouvement Eucharistique des Jeunes» et en 1976: ce sera son 1er 33 tours: «Veillée avec Raymond Fau»..»

 

       - En 1977: 2ème 33 tours «Allons crier la nouvelle» (Avec comme musiciens Francis Lalanne et ses frères). Puis ce sera un ou plusieurs enregistrements chaque année. A partir de là. il a composé plus de 800 chansons, et enregistré une centaine de disques.

 

       - En 1994, à 50 ans, il abandonne l’enseignement, pour se lancer uniquement dans cette activité chantée et se consacrer entièrement à cette «Mission d’Eglise».

Vous ne l’avez jamais entendu à la radio ou vu à la télévision. Jamais il n’a fait craquer les cotes des hit-parades. Anti-vedette, il est pourtant un auteur toujours demandé auprès de groupes divers.

 

       Qui ne connait pas ses chansons: «Trouver dans ma vie Ta Présence...», «Chercher avec Toi Marie», «Qu’il est formidable d’aimer», « Rêve d’un monde», «Love», «Magnificat», «Troubadours et baladins...», «La vie  continue», «Tout donner», «Jésus me voici devant Toi»...

 

       Il restera très marqué par ses rencontres avec l’Abbé Pierre, Soeur Emmanuelle, Guy Gilbert et le Père Pédro qu’il aide financièrement avec l’argent de ses veillées pour qu’il puisse continuer à construire des maisons « en dur » à Madagascar.

 

       Avec, aujourd’hui encore, 150 veillées dans l’année et près de 100.000 km, il reste l’infatigable «Troubadour du Bon Dieu».

 

N’hésitez pas à venir nombreux et nombreuses pour l’écouter, vous ne serez pas déçu(e)s.

 

Béatrice Henry

 


 

Fermer