Lancement de l'année sainte à Saint-Omer

Passer la porte pour entrer dans l'année de la miséricorde

jubile1 jubile1  Dès le lendemain de la fête de l'Immaculée Conception, jour où le pape François ouvrait la porte jubilaire de la basilique Saint-Pierre de Rome pour lancer l'année de la miséricorde, la communauté chrétienne du doyenné de la Morinie participait à une cérémonie similaire dans la cathédrale de Saint-Omer.

Mgr Jaeger ouvrit puis franchit la porte jubilaire, symbole de l'entrée dans cette année sainte. La foule des fidèles le suivit ensuite dans un chemin de prière à travers la cathédrale, cheminement tout aussi symbolique. Comme le père évêque le rappela : « Ce chemin précède le grand chemin que nous nous engageons à faire dans notre vie de tous les jours, avec les gens qui nous entoureront et ceux vers lesquels nous irons, pour que l'amour de Dieu soit dans notre et dans leur vie».

L''Evangile fut un texte bien dans l'esprit de cette année de la miséricorde, celui de la brebis égarée : ...Si un homme a cent brebis, et que l'une d'elles s'égare, ne laisse-t-il pas les quatre-vingt-dix-neuf autres sur les montagnes, pour aller chercher celle qui s'est égarée ? Et, s'il la trouve, je vous le dis en vérité, elle lui cause plus de joie que les quatre-vingt-dix-neuf qui ne se sont pas égarées. De même, ce n'est pas la volonté de votre Père qui est dans les cieux qu'il se perde un seul de ses petits. »jubile2 jubile2  

Après que la communauté se soit tournée vers l'autel de Notre-Dame des miracles, face à la Vierge, « la première à s'être mise en chemin », le père évêque rappela

le vrai sens du mot miséricorde , un mot auquel on préfère aujourd'hui le mot compassion, un mot que l'on assimile à tort à condescendance :

« Ce n'est pas le cas de Dieu. Écoutons saint-Thomas d'Aquin : « La Toute-Puissance de Dieu, c'est la Toute-Puissance de sa miséricorde ». Dieu ne se lasse pas de venir à la rencontre de l'humanité. Il ne se lasse pas de son pardon. »

Faisant malicieusement remarquer que nous pourrions être tentés de penser « Donc on peut tout faire car on sera toujours pardonné », Mgr Jaeger redit que si et quand Dieu nous fait miséricorde, c'est pour nous transformer, nous renouveler.jubile3 jubile3  

Puis le père évêque envoya les fidèles non pas seulement parler de miséricorde mais en vivre, en soulignant qu'une porte sert à entrer mais aussi à sortir : « Sortir pour aller vers le monde, à la rencontre de nos frères et sœurs, particulièrement les plus démunis, les plus pauvres, les plus faibles, les étrangers, tous ceux à qui Dieu fait, aussi, miséricorde ».

 Jean-Paul Chavaudra - Regard en Marche

DSCN0460 DSCN0460  DSCN0462 DSCN0462  DSCN0464 DSCN0464  DSCN0465 DSCN0465  DSCN0474 DSCN0474  DSCN0477 DSCN0477  DSCN0478 DSCN0478  DSCN0479 DSCN0479  DSCN0480 DSCN0480  DSCN0482 DSCN0482  DSCN0483 DSCN0483  DSCN0485 DSCN0485  DSCN0494 DSCN0494  

Fermer