Les enfants du caté célèbre Noel à Wailly les Arras

La célébration a eu lieu le vendredi 21 décembre à 18h30 à l’église. Comme chaque année, un conte a été lu et les enfants l’ont fait vivre. Le titre : « L’enfant de la crèche ».

DSC_0400 DSC_0400  

C’est l’histoire d’une petite souris qui voit arriver la femme de l’aubergiste venant nettoyer l’étable qu’elle partage avec un vieux bœuf, pour y accueillir un homme tirant un âne. Il est suivi d’une petite jeune fille qui attend très prochainement un bébé qui naîtra dans la nuit. Sa maman l’a langé et le papa lui a préparé une couche avec de la paille et ils l’ont déposé dans la mangeoire du vieux boeuf. Des bergers accompagnés de moutons, sont arrivés guidés par un ange. Quand ils sont repartis, tout le monde s’est endormi. Curieuse, la petite souris s’approche pour voir aussi le bébé, et que voit-elle ? Le nouveau- né a les yeux grands ouverts et fixe la porte où se tient un petit garçon apeuré qu’il invite à entrer. Mais l’enfant refuse car il n’a rien, vraiment rien à lui offrir. Le bébé lui demande alors trois cadeaux. Le premier, son dernier dessin, mais le garçonnet ne veut pas car il est très moche et personne ne veut le regarder. Le nouveau- né lui dit alors de toujours lui offrir ce que les autres rejettent, ce qui ne leur plaît pas en lui. Puis il invite le garçon à lui donner son assiette. Mais l’enfant l’a cassée le matin même ! « C’est pour cela que je la veux ! » répond le bébé. « Tu dois toujours m’offrir ce qui est cassé, brisé dans ta vie car je veux le réparer »… « Et répète-moi la réponse que tu as donnée à tes parents quand ils t’ont demandé comment tu l’avais cassée ! ». Le garçon honteux, baissa la tête « Je leur ai menti, je leur ai dit qu’elle m’avait glissée des mains… mais ce n’était pas vrai, j’étais en colère et j’ai poussé furieusement mon assiette par terre et elle s’est brisée. » « C’est ce que je voulais t’entendre dire », dit le bébé, « donne-moi toujours ce qu’il y a de méchant dans ta vie, tes mensonges et tes bêtises, je veux t’en décharger, tu n’en as pas besoin,

je veux te rendre heureux et sache que je te pardonnerai toujours tes fautes. » et il ajouta

« Maintenant que tu connais le chemin de mon cœur, j’aimerai que tu viennes me voir tous les jours ». Le jeune garçon repartit les yeux brillants de joie. La petite souris a suivi ce dialogue et décide d’aller voir de plus près ce bébé. Elle grimpe dans la mangeoire. Le nouveau-né ne dormait toujours pas. Il a regardé la petite souris et elle s’est sentie aimée elle aussi. Après tous ces évènements,

elle regagne son trou pour enfin aller dormir. Cette histoire nous fait réfléchir sur ce que Jésus attend de nous… « Un amour sans faille », « une confiance absolue », car Il nous aime et nous pardonnera toujours nos fautes si nous savons lui ouvrir notre cœur, nous remettre en question et Le suivre sur son chemin d’amour. Les enfants ont été formidables dans leur jeu et ils ont été très applaudis après la célébration par la nombreuse assemblée venue les encourager. Chacun est reparti avec la joie au

coeur, un dessin de la crèche à colorier et des friandises. Nous savons que Noël est une grande fête

mais retenons surtout que le plus beau cadeau que nous y recevons, c’est Dieu qui nous le donne en son Fils Jésus venu nous dire « Aimez-vous les uns les autres comme je vous aime ».

LES CATÉCHISTES

Article publié par Norbert Moitel - Notre Dame de l'espérance • Publié • 182 visites

Fermer