Aux JMJ de Sydney avec 300 000 personnes

Le témoignage du groupe des jeunes Audomarois.

                                                                                                                                                         

groupe lille arras groupe lille arras    

Puisse le feu d’amour de Dieu descendre pour remplir vos cœurs, pour vous unir toujours plus au Seigneur et à son Eglise et vous envoyer, comme une nouvelle génération d’Apôtres, pour porter le monde au Christ» tel fut le message laissé par Benoît XVI, en clôture d’une semaine de rencontre, de dialogue, de réflexion... et de joie.

 

 

Dimanche 6 juillet, 19 jeunes du diocèse d’Arras, accompagnés de ceux des diocèses de Lille et Cambrai décollèrent de Londres, pour un voyage d’environ 24 heures à destination de la Nouvelle Zélande. Pendant 4 jours, ils furent « dorlotés » par les familles d’accueil et  partagèrent des temps de prière et d’échange. Ils visitèrent la région : découverte de la culture Maori (temple, danse…), visite d‘un centre géothermal avec ses sources d’eau chaude, tableau Le Quesnoy tableau Le Quesnoy  

observation des kiwis…

 

 

Avec les jeunes cambrésiens, une journée fut consacrée à la commémoration des 93 soldats Néo-zélandais morts en libérant la ville de Le Quesnoy.

La célébration se déroula en l’église Anglicane St Andrew où se trouvent

un vitrail et un tableau commémorant cet événement. Ce fut un temps de  recueillement très intense pour les Français et les Néo-Zélandais.

 

 

 

Dialoguer et chanter.

 

A Sydney, la semaine des JMJ démarra véritablement le mardi, avec des bains de foule où de nombreux groupes de nationalités différentes se côtoyaient, dialoguaient, chantaient la joie, le bonheur d’être réunis pour une seule et même personne : DIEU.

 Mercredi, jeudi et vendredi, catéchèse avec trois évêques, sur le thème des JMJ :

« Vous allez recevoir une force, celle de l’Esprit Saint qui descendra sur vous, alors vous serez mes témoins ».

La réflexion porta alors sur des thèmes tels :

 notre pere pendant messe apres catechese notre pere pendant messe apres catechese  

     - « Dans l’Eucharistie, l’Esprit Saint nous est donné, nous sommes envahis de sa présence.

- L’Eucharistie est le point essentiel de l’unité des Chrétiens.

- Quelqu’un qui se dit Chrétien et ne participe pas à l’Eucharistie ne participe pas à l’unité.

- Nous sommes appelés à être témoin ; lève-toi, c’est le temps de l’action !

- Même si ce que je fais est une goutte d’eau dans l’océan, l’important c’est de faire quelque-chose.

 - L’Esprit Saint agit si on se laisse conduire, si on s’ouvre à lui. Mais comment nous ouvrons-nous ?

 - Par les sacrements, nous sommes «  branchés » en direct avec Dieu. »

 

 

La semaine fut marquée par de grands rassemblements (messe d’ouverture, arrivée du Pape, Chemin de Croix, veillée et messe de clôture avec le Pape Benoit XVI à Randwick) qui engendrèrent de grands mouvements de foule, de longues heures d’attente… mais tellement de joie et de prières partagées.groupe de jeunes groupe de jeunes  

 

La veillée et la messe de clôture furent le bouquet final de ce temps fort. Ils furent d’une grande intensité : écoute, prière et respect des temps de silence. 300 000 personnes étaient là, à vivre la même chose en même temps. Et lorsque Benoit XVI introduisit le temps d’adoration de la veillée, un silence total se fit sur tout l’hippodrome…

 

 

 Benoit XVI proposa aux jeunes d’accepter le don gratuit de l’amour pour un renouvellement. Il précisa que la prière en était le chemin : prière quotidienne, prière personnelle, dans le silence de notre cœur et devant le Saint Sacrement ainsi que la prière liturgique en Eglise.

 

                                  

                                                  Marina DEWALLE

Article publié par Chantal Guyot - Saint Benoît en Morinie • Publié • 3568 visites