Un nouveau-né couché dans une mangeoire

Exposition de crèches du monde à Saint Martin-au-Laërt

1 Eglise St Martin 1 Eglise St Martin   En 1223, St François d’Assise fit célébrer la messe de minuit de Greccio, en Italie, devant une étable, en recréant avec des hommes et des femmes, les circonstances de la Nativité.

La crèche vivante se répandit progressivement dans toute l’Europe.

A partir de la Renaissance, la mode des crèches d’église se développa en France, remplaçant les représentations théâtrales de la naissance du Christ. Les statues de bois grandeur nature ont peu à peu rapetissé et gagné les demeures aristocratiques italiennes du XVIIe siècle, puis la coutume se répandit dans tous les foyers.

 

 A l’occasion de la journée d’animation de la maison du Rivage et en présence de Mr Bertrand Petit et des membres du conseil municipal, la communauté catholique 16 Creche 16 Creche  

de Saint Martin-au-Laërt a présenté plus de quatre vingt crèches

venues du monde entier : Pologne, Guatemala, Pérou,

Colombie, Rwanda, Palestine…Signe de l’universalité de la fête

de Noël.

Aux côtés des crèches exotiques ou anciennes, on pouvait admirer

les créations d’Annie Bonne, de Véronique Cazier et des Amis

de la Miniature ; les personnages confectionnés par les enfants

du caté ou encore des trésors de finesse et de patience en dentelle

et points comptés du club de broderie.

Les œuvres picturales de Pierre Joncret, Thérèse Lorge et de Gabar étaient également exposées.

 

Une grande diversité dans les styles et les matériaux utilisés pour ces représentations de la naissance du Christ et une exposition qui aura permis de trouver réponse à une célèbre interrogation : on sait maintenant ce qu’il y a à l’intérieur d’une noix !

 

E. Houzeaux

 

 

Article publié par Chantal Guyot - Saint Benoît en Morinie • Publié • 6301 visites