Toute une vie consacrée à Dieu

Des collégiens de 4e et 3e de ND de Sion ont découvert, l'espace d'une matinée, la vie des soeurs de l'Abbaye ND de Wisques.

4e 3e ND de Wisques 4e 3e ND de Wisques   

 

Une messe en latin marqua le début de ce temps fort !

Fort heureusement, une moniale distribua à la quarantaine de jeunes présents, des livrets avec les  textes en français, afin de leur permettre de suivre le déroulement de la célébration.

 

 

4e 3e ND de Wisques 4e 3e ND de Wisques  L’évangile de ce mardi 15 juin, était celui du discours sur la montagne : la justice face à la haine (Mt 5, 43-48). On y découvre qu’il faut aimer ses ennemis :

« C’est à cela que l’on reconnaîtra que nous sommes chrétiens ! Aimer ses amis, tout le monde peut le faire !... Tout cela n’est pas facile et demande un grand travail intérieur.

Jésus vient nous aider à rompre les chaines du mal. Il reçoit l’Amour de son Père et nous le redonne, par l’Eucharistie … pour que nous nous aimions les uns les autres. Alors, nous pourrons aimer nos ennemis.

Se mettre à la suite de Jésus pour que tout homme puisse aimer et être aimé !

Ce qui semble impossible, Dieu le rend possible. »

4e 3e ND de Wisques 4e 3e ND de Wisques  

 

 Après la messe, à l’aide d’un  diaporama,  Sœur Marie-José expliqua la vie des moniales : la messe, le travail, la prière, le temps passé avec la communauté… Des journées bien remplies !

 

 

Enfin, les collégiens de Notre-Dame de Sion eurent la chance de rencontre Sœur Emmanuelle, au parloir… derrière une grille !

Pas la grille d’une prison, qui serait symbole d’une séparation mais plutôt celui d’une grande ouverture vers Dieu. Elle n’empêche pas la communion avec le monde mais permet de se détacher d’un certain nombre de choses pour se consacrer totalement à Dieu, dans la plénitude de son amour.

 

 

4e 3e ND de Wisques 4e 3e ND de Wisques   D’où vient l’appel de Sœur Emmanuelle ? 

 

Lorsqu’elle était élève à Notre Dame de Sion, en sixième, avec ses amies, elle est venue en temps fort à l’abbaye Saint Paul de Wisques, pour préparer sa Profession de Foi.

Elles en ont profité pour venir passer un moment chez les moniales, à l’Abbaye Notre Dame :

"Dans l’église, j’ai eu la certitude intérieure que j’étais chez moi.

La vocation, c’est quelque chose qui nous tombe dessus. On n’y peut rien !

Alors, posez vous la question : le Seigneur m’appelle t’il ?... "

Article publié par Chantal Guyot - Saint Benoît en Morinie • Publié • 1610 visites