Rencontre avec Popo Wai Hnin

Une birmane, invitée par le CCFD-Terre solidaire

 

Popo Wai Hnin Po.JPG Popo Wai Hnin Po.JPG   
 
Ce jeudi 21 mars, au relais Sainte Catherine de Longuenesse, des enfants, des jeunes et des adultes sont là pour accueillir Popo Wai Hnin Po et Louis Marie, son interprète. Cette jeune maman d’origine birmane, habitant en Thaïlande, fait partie des 40 partenaires invités en France par le CCFD-Terre solidaire pendant le temps du carême.
Popo raconte comment, il y a dix ans, avec ses parents et sa famille, elle a du fuir le régime militaire birman, son père étant un opposant politique. Ce fut des moments difficiles, à pied, en bateau, puis à travers la jungle pour finalement passer la frontière et arriver en Thaïlande comme réfugiés politiques. 01 la soiree au relais.JPG 01 la soiree au relais.JPG    
Universitaire, ayant une licence d’anglais, Popo découvre, grâce à son père, l’organisation « Fondation pour le Développement » dont le CCFD est partenaire.
La FED, dont elle est aujourd’hui la directrice, est composée de 70 collaborateurs et travaille auprès d’une population de 500 000 migrants birmans sur des projets tels que l’éducation des enfants, l’accès aux soins, le développement équitable et le respect des droits humains.
Popo nous parle ensuite de son pays, la Birmanie, de Aung San Suu Kyi, prix Nobel de la paix en 1991, qui a dénoncé la dictature birmane et connu de nombreuses années de privation de liberté. Aujourd’hui la militante birmane a retrouvé quelques libertés mais, précise Popo, cela a surtout permis aux capitaux occidentaux de développer l’économie du pays, la liberté d’expression n’existant toujours pas.
Notre invitée évoque la visite qu’elle a faite le matin auprès des migrants de Calais. Profondément troublée et émue, Popo juge cette situation intolérable et inacceptable dans le pays des droits de l’homme.
03 temps de prière.JPG 03 temps de prière.JPG  
 
La soirée se termina par un temps de prière dans l’esprit de la communauté de Taizé.
 
Le repas solidaire pris au cours de la soirée a permis de faire un don au CCFD.
                                                        Jean-Paul Brame

Article publié par Chantal Guyot - Saint Benoît en Morinie • Publié • 2747 visites

Fermer