Rencontre des servants d'autel de St Benoît

Mieux se connaître pour être au service de l'autel

DSCN3560 DSCN3560  

 

Belle effervescence ce matin à la cathédrale, de nombreux servants de tous les clochers s'étaient donnés rendez-vous pour une matinée de rencontre et de formation.

A l'invitation de Philippe Léost, à qui l'EAP a confié la responsabilité des servants d'autel, petits et grands, garçons et filles ont écouté avec sérieux, Philippe et Samuel, séminariste sur la paroisse leur présenter les différents gestes et attitudes demandés. 

Leur engagement étant progressif, il prendra toute sa valeur, le 8 mai lors du temps-fort diocésain des servants d'autel, durant lequel Père Evêque enverra officiellement en mission les servants de Saint-Omer.DSCN2707 DSCN2707  

 

L’Église de France connaît aujourd’hui un véritable renouveau de la fonction des servants d’autel. Dans beaucoup de paroisses, on assiste à la création de groupes à l’initiative de parents, de prêtres ou de séminaristes. Actuellement, plus de trente mille enfants et adolescents se sont engagés dans ce service et trouvent ainsi leur place dans les assemblées.

 

Ainsi, cette pastorale dépasse le seul service liturgique. Elle est un lieu de proposition et d’approfondissement de la foi chrétienne. Les jeunes y trouvent une formation liturgique, une certaine catéchèse, une expérience fraternelle de convivialité, de découverte et de vie en Église.

 

DSCN2714 DSCN2714  

 

Être servant d'autel est un engagement :

Vouloir être servant d'autel est une démarche très importante.. C'est un engagement profond au service de l'autel qui exige sérieux, assiduité et une bonne compréhension du sens de ce mot : servir, faire ce qu'il y a à faire, tout ce qu'il y a à faire et seulement cela.

Article publié par Chantal Guyot - Saint Benoît en Morinie • Publié • 1354 visites