Ouvrir toutes grandes les portes de l'Eglise

L'équipe de vie locale de Ste Croix - Longuenesse a invité paroissiens et habitants du quartier à un apéro à la sortie de la messe des familles

Comparant l'Eglise à une maison dont on n'ouvrirait jamais ni portes ni fenêtres, notre pape François disait, dans son homélie de Pentecôte : « Quand l'Eglise est fermée, elle tombe malade ».  Le synode provincial actuel va bien dans ce sens : inventer la paroisse de demain, toujours plus ouverte, toujours plus proche de la vie des hommes qui nous entourent.

C'est dans cet esprit aussi  que l'équipe de vie locale (EVL) du quartier de La Valeur, à Longuenesse, a voulu donner un ton encore plus festif à la fête de la Sainte-Croix, dimanche dernier, en invitant paroissiens et habitants du quartier à un apéritif convivial, à la sortie de la messe des familles, célébrée justement à la chapelle Sainte-Croix.

Le parvis de la chapelle fut ainsi, de longues minutes encore après l'office, le lieu d'échanges, de rires, de chants aussi, ainsi que de courts discours, verre à la main. Arnould Degroote, s'exprimant au nom de l'EVL, fit un bref historique de cette chapelle construite en 1967 à peu près sur l'emplacement d'une ancienne chapelle proche de la porte de Sainte-Croix, à Saint-Omer.

Remerciant les deux élus municipaux qui avaient répondu présents à l'invitation qui leur était faite, l'abbé Laurent Boucly, curé de la paroisse, fit le lien entre le quartier de La Valeur et la chapelle construite au milieu de celui-ci : « Les chrétiens sont au cœur de la cité, cette chapelle est au coeur  de ce quartier. Nous, chrétiens, participons dans la vie de tous les jours à rendre ce monde plus fraternel. C'est dans ce sens que les liens avec les municipalités sont importants... ».

Animée par Georges Lenoir, une partie de la chorale se lança dans un savoureux pastiche d'une chanson de Guy Béart. Il y était question d'élever un édifice « pour assister aux offices, pour exprimer notre foi... et qu'on appellerait Sainte-Croix ». Guidés  par les accords d'une guitare, d'autres chants suivirent, tel celui des premières communions : « L'Esprit de fête ».

 

                                               Jean-Paul Chavaudra pour Regard en Marche St-Omer

 

Fermer