La prière pour les malades

Rendez-vous mensuel au monastère Notre-Dame de Wisques dans le cadre de l'année de la vie consacrée

Lors du lancement de l’année de la vie consacrée, Monseigneur Jaeger s’était félicité que sur la  paroisse Saint-Benoît en Morinie existaient trois communautés religieuses.

Parmi elles, les moniales de l’abbaye Notre-Dame de Wisques. Bénédictines cloîtrées, nous avons peu d’occasions de les rencontrer.

Aussi, l'équipe de Regard en marche a t-elle choisi, pour marquer cette année de la Vie consacrée, de vous « donner rendez-vous au monastère », chaque mois.

Sous la plume de soeur Emmanuelle, vous découvrirez, au fil de l’année liturgique et des saisons, différentes facettes de la vie des moniales et partagerez leur vie de prière.

                                                               

 

Marie Devigne - Regard en Marche Edition 533

 

----------------------------------------------------

 

10- P13 La priere pour les malades 10- P13 La priere pour les malades  Le mois de février est le mois de prière pour les malades.

Les moniales aussi connaissent la maladie, la vieillesse, dans leur communauté ou dans leurs familles, comme tout le monde et partagent les questions sur le mal et la souffrance de tous leurs contemporains. Elles n’ont pas de recette miracle mais un secret que tous peuvent connaître : dans le monastère, la maladie et la vieillesse sont vécues d’abord comme un appel du Seigneur à un abandon plus grand, à un amour plus grand. Elles vivent chaque jour comme le dit Saint Benoît « avec la mort présente devant les yeux » afin de s’y préparer avec sérénité, car la mort est cette grande rencontre que chacun doit faire avec Dieu, et cela change la vie de vivre dans cette perspective  « heureuse » ! Nous vivons et offrons nos propres douleurs et maladies pour tous ceux que nous aimons, car nous croyons à la valeur salvifique de la souffrance, comme l’écrivait St Jean-Paul II, à sa valeur rédemptrice. Cela élargit le cœur et nous fait communier de l’intérieur à ce mystère vécu dans l’Eglise.

Que tous les malades et les personnes âgées soient assurés de la prière et de la compassion de leurs Sœurs de Notre Dame.

 

Sœur Emmanuelle

Article publié par Chantal Guyot - Saint Benoît en Morinie • Publié • 961 visites